couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’Livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
mardi 31 mars 2015

Sélections annuelles

Type d'ouvrage :




Année de publication :






Les derniers coups de coeur

Albums

Quand je dessine, je peux dépasser... / Collectif. - Actes Sud Junior ; Hélium ; Rouergue ; Thierry Magnier, 2015

50 illustrateurs jeunesse signent cet hymne à la liberté du crayon. 50 variations autour des possibilités du dessin, explorant l’étendue large de ce champ lexical : oui, quand je dessine, je peux déborder, tricher, refaire, inventer, caricaturer, et plus encore... Les visuels, très forts, tantôt sensibles, tantôt plein d’humour, dressent une cartographie du champ des possibles. Le terme liberté d’expression prend sens. L’ouvrage est conçu comme un cahier de coloriage, sur lequel l’enfant peut intervenir à sa guise sur les illustrations. Un seul mot d’ordre : tout est PERMIS ! Essentiel.

Projet porté par quatre maisons d’édition au lendemain des attentats de janvier 2015 : Actes Sud Junior, Hélium, le Rouergue, Thierry Magnier, et dont les bénéfices sont reversés au journal Charlie Hebdo.

Ewa Bochenski

A partir de 5 ans... et jusqu’à 105 ans.

Drôles de tableaux / Claire Garralon. - Seuil Jeunesse, 2014

4 histoires sans paroles autour de 4 tableaux du XXème siècle qui ont pour point commun l’abstraction et le motif géométrique. Pour chaque oeuvre, un petit livret correspond à un album facétieux et vivifiant mettant en scène animaux et éléments du tableau, grâce au talent de Claire Garralon. Au dos, on retrouve le tableau entier et un bref résumé de la vie et l’oeuvre du peintre.
Ce savoureux musée miniature très coloré pique la curiosité et constitue une approche ludique et dynamique des oeuvres. Il permet d’offrir aux plus jeunes une très belle découverte de ces artistes d’avant-garde qui refusèrent la représentation du réel :
- Kasimir Malévitch, créateur du suprématisme
- Paul Klee et Robert Delaunay, proches du surréalisme
- Juan Gris, proche du cubisme.

"L’art ne reproduite pas le visible ; il rend visible", Paul Klee.

Coup de coeur. Ewa Bochenski

Oeuvres :
- Rythmes, Robert Delaunay, 1932
- Guitare et partition, Juan Gris, 1926-1927
- Signes en jaune, Paul Klee, 1937
- Autoportrait en deux dimensions, Kasimir Malévitch, 1915

A partir de 4 ans

Le noir quart d’heure / Carl Norac ; Emmanuelle Eeckhout. - Ecole des Loisirs (Pastel), 2015

C’est un instant un peu magique, qui précédait le coucher des enfants de mineurs en Belgique. Juste avant le coucher, on soufflait la bougie pour raconter une histoire dans le noir complet. Economie de chandelle, mais surtout instant suspendu, instant de tous les possibles, le noir quart d’heure débride l’imagination. Une petite fille et sa maman peuplent chacune leur tour l’instant obscur, avec leurs récits pleins de fantaisie et de poésie. Jusqu’à l’arrivée du père, qui rentre de la mine. Son odeur de savon noir. Un bisou et chuuuut, la petite fille a filé sur la grande ourse... Coup de coeur pour ce bel album en clair obscur, tout de noir, blanc et jaune. Le texte de Carl Norac ( ne manquez pas sa lecture -intégrale- ici !), de l’apparente simplicité du début, révèle au fil des pages sa profondeur. Un irrésistible appel à l’imaginaire, un beau moment d’échange et de complicité dans ce rituel qui unit mère et fille, que le talent d’Emmanuelle Eeckhout matérialise à merveille. Ewa Bochenski

A partir de 4 ans.

Haut de la page

Romans

L’espion de Richelieu, tome 1 : Echec à la reine/ Claude Merle. - Bayard (Estampille), 2015

Paris 1626. Ancelin, jeune soldat, est provoqué malgré lui en duel et tue son adversaire. Or sur proposition de Richelieu, qui a perdu un frère dans ces circonstances, Louis XIII vient de faire interdire les duels qui déciment la noblesse et privent le royaume de ses meilleurs soldats. Immédiatement arrêté, Ancelin s’attend à être exécuté sans tarder. Mais compte-tenu des circonstances de l’arrestation et des talents du jeune homme, Richelieu a une toute autre proposition : il l’épargne pour en faire un espion à son service. Sa première mission : s’emparer d’un courrier des mains de la belle Angélique de Beaulieu, confidente de la Reine, qui met en péril le royaume... Coup de coeur pour ce roman de cape et d’épée au rythme effréné, bien mené. Claude Merle nous plonge avec talent au coeur des luttes de pouvoir, complots... Une atmosphère à la Nicolas Le Floch, un vaillant héros, de l’action, des amours impossibles. On se régale ! Ewa Bochenski

A partir de 10 ans

Charlotte et Mona / Florence Seyvos. - EDL -Mouche), 2014

Coup de cœur. Ce livre réunit trois histoires de charlotte et Mona, deux sœurs qui vivent des aventures quotidiennes avec ce qu’elles peuvent avoir de simple et de complexes pour un enfant (un déménagement, une émission de radio inventée cachées dans une armoire…). La poésie de Florence Seyvos jamais niaise ou appuyée donne à ces trois histoires une densité incroyable. De la justesse, de l’humour et de la tendresse. J’ai adoré ! Amélie Fleury

A partir de 6 ans

Baron, l’école des Super’nimaux / Ingrid Chabbert ; Ashel. - Les petites bulles éditions, 2014

Craquants ! Ces nouveau petits héros sont absolument craquants ! Baron le chaton s’ennuie dans la maison vide. Sa mère est partie chasser, et ses jouets en plastique ne l’amusent plus du tout. Non, ce qu’il veut, c’est la vraie vie, le grand air, les vraies souris ! En route pour le jardin... C’est parti pour de vivifiantes rencontres : l’abeille bavarde, l’écureuil Pirouette, Craco et Cracotte les frères lapins, Kimono la taupe myope, et Capitaine le sanglier bourru. A chaque chapitre, un nouveau venu, une nouvelle péripétie. Suite à diverses mésaventures, ils décident d’ouvrir l’école des super’nimaux, afin d’apprendre les uns des autres, pour mieux se débrouiller dans la vie. Aventure, amitié, humour sont au rendez-vous ! A partir de 6/7 ans les plus grands se régaleront en première lecture, mais il fera tout en aussi bien le bonheur de plus petits si on leur lit comme un album. L’illustration, souvent pleine page, invite à une immersion immédiate dans l’univers de Baron et sa joyeuse bande. entre crayons et aquarelle, entre couleurs et noir et blanc, tout y est facétieux et plein de vie, avec une galerie de personnages très expressifs et attachants. Vite, une suite !! Ewa Bochenski

A partir de 6 ans

Haut de la page

Livres CD

Halb, l’autre moitié / Sigrid Baffert ; Barroux ; Alexis Ciesla ; Elsa Zylberstein . – Des Braques, 2014

Halb, l’autre moitié est une histoire musicale et contée qui nous emmène en Europe de l’Est, à Dulpan. Dulpan existe quelque part sur la carte d’un imaginaire, là où la musique est plus forte que les guerres et les haines… Cet album/CD a reçu le soutien de la Fondation du Judaïsme Français.

Tallin a passé 9 mois à s’accorder dans le ventre de sa mère. Aujourd’hui, elle a 10 ans, c’est son anniversaire. Baka, sa grand-mère, lui prépare un gâteau sous les yeux de Frageh, le petit chien jaune posé comme une question sur le tapis. Frageh ? il veille, s’inquiète, interroge la vieille qu’il voit fatiguée et perdue dans ses idées et souvenirs qui s’envolent. Serait-il temps d’offrir à Tallin le fil de leur histoire, inscrite dans une mélodie transmise par une lignée de femmes, de mères en filles ? Un air pour comprendre le dedans et le dehors, le sens de la vie, caché dans le son de sa clarinette ? Baka va offrir à Tallin ce qu’elle a de plus précieux, cet air, en notes de musique traversées des vies des générations précédentes, dispersées par les guerres. Elle joue sa musique à sa petite-fille mais la mélodie, composée du passé, ne trouve plus la trace du présent. Baka a oublié l’autre moitié. La clarinette offerte à Tallin reste muette. Alors débute la quête de la mélodie perdue…

Ce conte initiatique superbe de 42 mn raconte la mélodie de la vie entre transmission et enfance. Cette mélodie est polie sur la route de nos questions (Frageh, en yiddish) auxquelles il est bon de trouver des réponses pour ne pas se laisser envahir, à l’image du petit chien qui gonfle de page en page. Cette mélodie est bercée par les rencontres, sertie de bon sens et de courage, enrichie d’un passé éclairé, composée de morceaux de vie à orchestrer. Elle chante les paysages intérieurs, uniques et sensibles. Elle est à jouer en notes joyeuses et vivantes. Elsa Zilberstein est formidable de présence, toute en finesse et nuances dans sa voix pour un texte subtil et délicat co-écrit par Sigrid Baffert et Alexis Ciesla. Les illustrations de Barroux offrent une palette de tons chauds pour des personnages attachants. La musique voyage entre accents yiddish et jazz, c’est joyeux, envoûtant. La clarinette d’Alexis Ciesla, qui compose aussi la musique, est vibrante, chaleureuse, grave et s’accorde avec la voix de la comédienne. Les instruments (violon, trombone, saxophone, accordéon, percussion et clarinette) tissent des airs très variés et cheminent avec le texte de façon très fluide, c’est magnifique !
Halb, l’autre moitié, c’est la rencontre d’artistes talentueux qui ont d’abord créé un spectacle en 2011. Il se jouera en Avignon cet été. On ne sait jamais, si vous passez par là… Claire Py

A partir de 7 ans

Timouk, l’enfant aux deux royaumes / Yun Sun Limet ; Guillaume Connesson ; Delphine Jacquot ; Claire-Marie Le Guay. Lu par Marie Gillain. – Didier (Contes et Opéras), 2014

Sur une île, royaume à la singulière étrangeté, Timouk fils de roi, est frappé de malédiction par un merle moqueur. Devenu muet, il va traverser des tableaux, franchir la ligne imaginaire de ses songes, explorer des paysages inconnus, reflets du monde et de son intériorité. Héritier d’un royaume qu’il ignorait, il rencontrera un tigre puissant et bienveillant, un piano au sourire d’ivoire, un gardien de parc mélomane, le silence… Au centre de cet univers fantasmagorique et musical, il retrouvera sa voix.
Sur une idée originale de la pianiste Claire-Marie Le Guay, ce conte musical est une splendeur. Entre réalité et songes, le texte de Yun Sun Limet porté par la voix mélodieuse et tout en finesse de Marie Gillain, dialogue avec la musique originale et flamboyante de Guillaume Connesson. Ce compositeur contemporain rythme à merveille sa partition et lui donne une couleur onirique particulière. Delphine Jacquot illustre avec beaucoup de fantaisie l’album. Tous les artistes sont à l’unisson pour cet ouvrage magnifique où l’émotion se fait chef d’orchestre. Ecoutez, entrez dans ce royaume où même les tigres ont la parole ! Vous en ressortirez transformés. Claire Py

A partir de 6 ans

Rockin’ Johnny / E. Senabre ; Merlin ; D. Pinon. - Didier, 2013

Eté 54 Tenessee. Edwyn et Johnny sont copains bien que le premier soit noir et le second blanc, ce qui n’est pas encore tout à fait accepté dans cette Amérique des années 50. D’autre part ils sont compères de sottises, de leur âge certes, mais cette amitié n’est pas du goût du père de Johnny... Ce jour-là, Edwyn entraîne son ami près d’une grange perdue au milieu d’un champs de maïs dans laquelle il se passe d’étranges choses, et surtout de laquelle sortent des sons jamais entendus. Les deux adolescents vont alors faire la découverte d’une nouvelle musique : le rock and roll !
S’ensuit une belle aventure durant laquelle ils vivront leurs premiers émois amoureux pour une jolie fille de leur âge et vont croiser le grand Elvis ! En effet, ils vont fuguer une nuit et suivre le groupe de musiciens qu’ils viennent de rencontrer jusqu’à Memphis et aider ceux-ci à enregistrer un disque. Journée inoubliable même si le pensionnat risque bien d’être au bout du voyage pour Johnny !
Dominique Pinon sert très bien cette histoire qui peut plaire aux jeunes dès 10 ans, les morceaux de musique qui la ponctuent sont des classiques du genre et permettent une belle et joyeuse initiation. Quand à l’album il rappelle lui aussi les livres illustrés des années 50. Le tout forme un bel ensemble original.
Autre lecture
1954, Tennessee. « Un temps où le monde réapprenait à vivre, et les gens à être heureux. » Mais c’est aussi l’époque où l’« on acceptait mal que les jeunesses noire et blanche se mélangent. » Edwyn et Johnny n’en ont que faire et font les 400 coups ensemble. Escapade du jour : écouter de la musique, de la vraie (pas comme les cours de piano moroses que suit Johnny). Les deux gamins découvrent, en live, le Rock’n’roll ! Le début d’une aventure qui les mène à Memphis pour enregistrer le premier disque de leurs nouveaux amis, les Roddy & the Hot Rats. Ils seront spectateurs et acteurs de cette épopée musicale...
On la vit, on la groove cette histoire ! Le texte précise certains détails qui rajoutent aux sensations. Le texte final donne la parole à l’auteur qui explique comment il a choisi de raconter, dans son histoire, celle du rock. Dominique Pinon assure toute la narration, avec le brio qu’on lui connait. Il s’interrompt pour quelques extraits de Hank William, Howlin’Wolf, Gene Vincent, Jimmy Preston, Fats Domino, Johnnie Ray, Jackie Brenston et Ike Turner, Ray Charles, The Dominoes, Pee Wee Crayton, Bill Haley, Little Richar, H-Bomb Ferguson, Elvis Presley, Wynonie Harris, The Spaniels et Chuck Berry (les 6 dernières pistes reprennent 6 titres en version intégrales).
Les illustrations de Merlin, la typographie en relief, les chansons annoncées sur des tickets de cinéma à l’ancienne, contribuent au dynamisme de cet album CD qui est décidément très réussi !

Haut de la page

Ouvrages théoriques

Qu’apporte la littérature jeunesse aux enfants ? et à ceux qui ne le sont plus / Patrick Ben Soussan. - Erès, 2014

Patrick Ben Soussan livre un éloge profondément riche et sensible du livre jeunesse. Un propos sensible et érudit, qui allie subtilement souvenirs personnels et portée psychanalytique universelle, histoire culturelle et littéraire comme références plus "prosaïques". Ainsi peut-on y croiser aussi bien Homère, Aristote, Montaigne, Voltaire ou Sartre, que Oui-Oui et Plastic Bertrand. Ainsi voyage-t-on entre les lignes de Yakouba, A Calicochon, mais aussi entre celles de La princesse de Clèves, Le cantique des cantiques, ou La République de Platon. A travers l’étymologie des mots aussi. Page à page, Patrick Ben Soussan nous emporte pour nous prouver encore et encore combien les livres sont vitaux pour transformer la vie ordinaire, ouvrir le temps, l’espace, le passé... La littérature de jeunesse dévoile le monde et révèle l’enfant à lui-même, et bien plus encore. Le livre de jeunesse s’adresse à tous, faisant grandir les petits et rajeunir les grands. Il nous montre pleinement quelle est l’importance des livres lus, des mots dits avant, et juste après la naissance, puis pendant l’enfance, et combien ils porteront l’enfant toute sa vie durant.

"Tout livre est porteur d’un pouvoir démesuré de reconstruction de l’histoire, de l’identité (...) les auteurs et ilustrateurs de jeunesse nous convient à sortir hors de nous, pour mieux nous y retrouver." Un ouvrage personnel et émouvant, aussi, qui crée un lien direct avec son lecteur, à qui Patrick Ben Soussan confie en épilogue avoir écrit ce livre pour sa toute première petit-fille, Ava, "Source de vie".

TABLE DES MATIÈRES

Préface de Dominique Rateau
Avertissement. La littérature de jeunesse, n’en faites pas une histoire !
Envoi. C’est Oui-Oui qui m’a fait découvrir l’œdipe
Intermezzo. Moi, j’attends. La littérature de jeunesse sans fil rouge
Y’a pas BON littérature de jeunesse !
Intermezzo. Baudelaire en préliminaires
La littérature de jeunesse, la honte !
Intermezzo. Tic-Tic la girafe post coïtum animal triste
La littérature de jeunesse n’aurait pas sa place dans la grande librairie ?
Quand les écrivains « adultes » écrivent jeunesse
La littérature de jeunesse est dangereuse pour la jeunesse !

Qu’apporte la littérature jeunesse aux enfants ?
Intermezzo. Yakouba La littérature de jeunesse... est un passage .
Sentimentale-moi ! La littérature jeunesse comme obscénité
De quoi et à qui ça parle la littérature de jeunesse ? Des faits et des fées
La littérature de jeunesse, de vive voix
Intermezzo. La littérature comme savoir-vivre
Des livres et des bébés
Intermezzo. Pourquôôââ la littérature de jeunesse ?
Les livres pour enfants ne sont pas des médicaments mais...
Intermezzo. Le Petit Prince. La littérature de jeunesse, un monde dont le prince est un enfant ?
La littérature de jeunesse, que des histoires de princesses ? Conclusion La faculté d’étonnement
Épilogue. Ava

Dictionnaire du livre de jeunesse : la littérature d’enfance et de jeunesse en France / Collectif. - Editions du Cercle de la Librairie, 2014

Dans le sillage du Dictionnaire encyclopédique du Livre du même éditeur, ce Dictionnaire du livre de jeunesse offre une synthèse à forte dimension historique, de l’Ancien Régime à nos jours. Il vise à satisfaire l’amateur aussi bien que le chercheur. Le choix même de dictionnaire satisfera toute flânerie, qu’elle soit curieuse ou érudite, et laisse la place au hasard des "rencontres de lecture"...

Il représente un travail collectif de près de dix ans, 133 chercheurs et professionnels du livre jeunesse, 1034 notices, 80 articles de synthèse. 826 illustrations offrent en contrepoint un large panorama de l’histoire esthétique du livre jeunesse.

Première nouveauté : la place est (enfin !) faite aux illustrateurs. Seconde nouveauté : l’attention est portée aussi sur les conditions de réception des oeuvres. De façon générale l’ouvrage se propose de combler une lacune : donner à la littérature de jeunesse de langue française une plus grande visibilité sur la scène internationale.

Chaque article est suivi d’une courte bibliographie pour prolonger l’étude.

Un ouvrage de référence indispensable.

Haut de la page

 

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse