couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Nouveautés

Navigation :

Romans :


coup de coeur  Parmi la sélection, nos titres préférés

Tous les romans 2011 (185 au total)

coup de coeur Voie interdite / A. Vantal. - Actes Sud

Un jeune homme est en fuite. Il a quitté la maison, a rassemblé quelques affaires dans un sac et il est parti. Il se dirige désormais vers un campement abandonné dont lui parlait Patou, son grand-père, seule famille qui lui restait. Et Patou est mort. Et lui est resté seul. Il s’installe donc dans un bungalow abandonné, commence à vivre, certes sommairement mais sereinement. C’est dans ce dénuement et cet isolement qu’il retrouve en lui une certaine paix. Mais au fait, pourquoi fuit-il ? Et qui est cette Alexia qui vient hanter ses nuits ? On se demande aussi pourquoi il s’est tant appliqué à faire disparaître toute trace de lui.
Les réponses arrivent, en filigrane, tissées autour du récit de son quotidien d’ermite puis, d’un seul coup, à la fin, les fils viennent se tresser, se tendre comme une étoffe qui enserre jusqu’à la suffocation. En découvrant le sens de son errance, on se retrouve en équilibre sur le fil si ténu qui sépare en chacun de nous humanité et bestialité. Les frissons perdurent bien après la dernière page tournée. Comme si, même terminée, l’histoire continuait de résonner à l’intérieur de nous.
Autre lecture
Description froide, détaillée, presque chirurgicale du grand voyage de ce héros. On sait de lui qu’il part s’isoler loin du monde, après un terrible chagrin d’amour, pour ne plus voir personne, au moins pour un temps. Le style froid laisse bientôt apparaître des bribes de vérités qui viennent fissurer l’image de victime de ce jeune adulte. La fameuse Alexia a bien refusé de l’accompagner dans ce bout du monde de campagne mais c’est tout le reste de l’histoire que le lecteur, de plus en plus effaré, découvre petit à petit... Portrait étouffant d’un antihéros ...

coup de coeur Waterloo Necropolis / M. Hooper. - Les Grandes Personnes

Le roman débute sur un enterrement : celui du bébé de Grace, 15 ans. Un enterrement particulier puisque n’ayant pas d’argent, elle cache le corps dans un cercueil. Elle espère ainsi mettre fin à une sordide histoire, celle, banale, d’une orpheline abusée par un inconnu, qui a du cacher sa grossesse jusqu’à l’accouchement de l’enfant mort né. Elle retourne donc à sa vie quotidienne, avec sa sœur Lily, 16 ans simple d’esprit. Mais le sort semble s’acharner. Car si elles survivaient tant bien que mal dans la ville de Londres des années 1860, les voilà chassées de leur logis. Elles trouvent de mystérieux bienfaiteurs, une famille influente dans les pompes funèbres…
Un roman haletant qui n’est pas sans rappeler les romans de Charles Dickens, qui montre la vie difficile des pauvres à l’époque victorienne. Une histoire d’orphelines malmenées par la vie, de sombres machinations des puissants contre les faibles, un décor historique qui ancre l’histoire de manière très vivante... Le tout, dans l’écriture efficace de Mary Hooper, offre un moment de lecture instructif et dépaysant.
Autre lecture
Roman historique dont l’intrigue à rebondissements multiples se déroule dans un Londres victorien, avec sa pauvreté, ses inégalités, son brouillard épais et ses morts prématurées. L’intrigue tourne autour d’un héritage, immense et inattendu, qui attire des convoitises sans scrupules. L’héroïne et sa sœur, pauvres au début, seront finalement les heureuses héritières mais elles doivent auparavant, avec l’aide d’un jeune avocat, déjouer les manigances des propriétaires d’une entreprise de pompes funèbres qui les emploie. Tous ces éléments feront penser aux romans de Dickens, surtout que le grand homme y fait brièvement son apparition. Mais il manque la magie du maître, surtout ses personnages plus grands que nature et son humour satirique et extravagant. Ce serait, donc, un bon roman de passage ou d’apprentissage, qui pourrait faire étape vers la lecture de Olivier Twist ou des Grandes Espérances de celui qui s’appelait lui-même « l’Inimitable ».

coup de coeur Will&Will / J. Green, D. Levithan. - Gallimard. - (Scripto)

Will Grayson a pour règle d’or de ne pas trop s’investir. Aussi, lorsqu’il rencontre Jane, il hésite, tergiverse, écoute ses doutes, encore et encore. Tiny Cooper, son meilleur ami, très gros, très gay et très extraverti, fait tout pour qu’il tombe dans ses bras. Parallèlement, et en alternance de chapitres, nous suivons un personnage qui, surprise, s’appelle également Will Grayson. Lui croyait avoir trouvé l’amour mais désillusion, ne fait que se conforter dans son désespoir et sa dépression. Les chemins des deux Will vont se croiser, autour de la figure radieuse de Tiny. A travers l’allégorie de la comédie musicale créée par Tiny, tous les personnages vont devoir accepter le challenge de vivre pleinement, avec les dangers que cela comporte. "Pour vivre, il faut tomber, atterrir, se relever et recommencer de plus belle. Pour vivre, il faut tomber, prendre le risque de voler sans ailes."
Un roman très bavard, avec beaucoup de circonvolutions mais ses personnages sont tellement attachants ! Positif, gai et très américain !

coup de coeurLe yark / B. Santini ; L. Gapaillard. - Grasset

Le monde n’est plus ce qu’il était ! Il devient de plus en plus difficile de trouver des enfants sains et sages, les seuls qui soient digestes pour le yark, espèce de monstre particulièrement fragile de l’estomac... Galopins et gredins sont légion mais où débusquer des enfants comestibles ? Grâce au père noël bien sûr, qui, avec sa liste d’enfants sages, le conduira à son repas ! Première destination : Charlotte, « excellente écolière, hygiène impeccable, prie Dieu tous les soirs, débarrasse la table. PS. Et en plus, elle trie les ordures ! ». Mais Charlotte la studieuse a également lu le manuel pour se défendre face aux monstres ; Lewis lui réserva une autre mauvaise surprise. Madeleine, quant à elle...
Une langue précise, léchée, et néanmoins délicieusement familière par moments, qui interroge le lecteur en 13 chapitres illustrés : bon ou mauvais, carnivore ou pacifiste, doit-on, fataliste, se résigner à suivre ce que l’on croit être sa nature ?

coup de coeur Ysée, tome 1 : le reliquaire d’argent / E. Brisou-Pellen. - Bayard

Un roman historique dont l’intrigue se situe dans le duché de Bourgogne de Philippe le Bon au quinzième siècle. Ysée, fille de douze ans née de parents inconnus, a été élevée par une guérisseuse, Perrenotte, qui a cinq fils, considérés comme des frères par Ysée. Mais son bonheur familial est menacé par le maire de la ville qui veut l’épouser, et par l’abbesse du couvent, qui la pousse d’abord à marier le maire, et puis, face à son refus, essaie de la faire entrer au couvent. Ysée se sauve pour aller à Dijon où elle espère résoudre le mystère de sa naissance mais est capturée en route par des brigands de grand chemin. Et c’est sur ce moment dramatique que ce premier tome se termine.
L’écriture est parfois lourde et répétitive et la présentation des personnages manque de subtilité. Mais l’information historique indispensable pour comprendre les gestes et les attitudes des personnages n’est pas présentée de manière trop pédagogique et le tout se lit plutôt bien.

Affichage de 5 sur 185, voir les autres pages : ... | 90 | 100 | 110 | 120 | 130 | 140 | 150 | 160 | 170 | 180

 

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse