couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Nouveautés

Navigation :

Romans :


coup de coeur  Parmi la sélection, nos titres préférés

Tous les romans 2011 (185 au total)

coup de coeur 2 filles sur le toit / A. Kuipers. - Albin Michel. - (Wiz)

Sophie a décidé de faire comme si rien n’était arrivé. Sa rentrée sera celle d’une ado normale. Mais on ne refoule pas aussi facilement un drame tel que celui qu’elle a vécu : perdre sa sœur aînée lors d’un attentat dans le métro. Avec l’aide d’une psy, par l’écriture de son journal intime, en fréquentant de nouvelles personnes, Sophie essaie d’avancer. Mais le drame la rattrape encore et toujours. Enfermée dans sa propre douleur, elle ne voit pas les problèmes de sa meilleure amie qui s’enfonce dans la boulimie.
Un roman qui montre combien le deuil peut nous plonger dans des affres de douleurs et de fragilité. Un bémol : on se demande longtemps comment est morte la sœur aînée, l’auteur éveillant ainsi une curiosité quelque peu malsaine.

coup de coeur 2 jours pour faire des thunes / H. Jemaï. - Sarbacane. - (Exprim’)

Micklo, avant, c’était le genre glandeur looser un peu guignol. Résultat : 20000 euros à rembourser, et fissa ! Il comptait sur le clan des Skilachi, ses oncles roms, pour le sortir d’affaire mais la réalité le renvoie à ses responsabilités. De traquenards en galères, le voilà devenu Anthon, un tueur froid, super pro, aux ordres de Monsieur Goulag. Est-il en mesure de mener sa barque comme un grand maintenant ?
On pense à l’ambiance des films de Tarantino oscillant ultra violence et humour, lié au décalage des personnages, souvent attachants et bouffons. Ici, on s’attache justement au héros, au départ embourbé dans ses peurs, ses fuites, ses petites et grandes lâchetés, puis on admire le revirement : entraîné "à la dure" (c’est le moins qu’on puisse dire !), il devient imposant, froid, déterminé et sûr de lui, bref, un truand de grand calibre.... avec cependant un avenir plus qu’incertain...
Ecriture nerveuse et tchatche très enlevée, un roman qui se lit avec plaisir, dès 14-15 ans.

coup de coeur Abel et la bête / Y. Coridian. - Ecole des loisirs. - (Neuf)

La bête, c’est celle qui a pris possession de son père depuis un moment. Une bête qui le ronge, l’assomme, le vole à lui-même. Et Abel a du mal à supporter l’humeur toujours plus triste de son père, qui finit un matin par être hospitalisé…
Toute la naïveté (un peu trop néanmoins) d’un enfant qui veut tout le bien de son père mais n’en possède pas forcément les clés. Malgré son angoisse, il sait faire preuve d’humour. Un livre sobre pour les plus jeunes qui montre que la dépression n’est qu’une période...

coup de coeur Adulte à présent / E. Sekloka. - Sarbacane. - (Exprim’)

Ce nouveau roman d’Edgar Sekloka nous conforte dans la certitude qu’il est un écrivain à part dans la littérature pour adolescents française. En effet, ce livre relève plus de la tradition littéraire noire et policière américaine. Les héros sont deux adolescents dont on ignorera le nom, ils seront "la cadette" et "le fils" tout au fil de l’histoire. Dans la première partie, on assiste à l’extermination de toute la famille de la jeune fille au Cameroun par les militaires du régime totalitaire en place. Alors que le peuple se soulève et que les massacres n’en finissent pas, contre toute attente, un membre du gouvernement lui donne de l’argent et l’aide à s’enfuir en Amérique. Elle est alors hébergée dans une famille dont le père trempe dans des histoires de drogue et autres petites affaires louches. La jeune fille issue d’une famille d’intellectuels se sent perdue dans ce milieu sordide. Heureusement, "le fils", à peine plus âgé qu’elle, est différent et sent immédiatement qu’à eux deux, une issue est possible. La fin est tragique mais tout reste ouvert...
Grandes qualités d’écriture et de narration pour ce second roman.

coup de coeurL’ affaire du 15 bis (La commissaire Raczynski) / C. Mazard. - Oskar. - (Polar)

Nous retrouvons, après Papillons noirs, la commissaire Karine Raczynski pour une deuxième enquête. Elle et son collègue Kamill sont confrontés à un meurtre auquel ils vont bientôt lier deux disparitions d’adolescents, Maxence et Alix. Le lecteur avait pu lire précédemment leur malaise. Il se doute également que le mystérieux internaute anonyme philanthrope -ou peut-être un peu trop manipulateur ?- va jouer un rôle dans cette histoire...
L’enquête, menée dans le froid hivernal à Paris, est haletante, avec plusieurs rebondissements et les collègues policiers font face, unis par une belle relation de tendresse. Les ados, eux, sont dans une grande souffrance, qu’apaisera la révélation du secret.
Un polar aux personnages très attachants que l’on prend plaisir à lire.

coup de coeurLes aigles ne tuent pas les mouches / L. Baba. - Thierry Magnier

Zoé apprend le jour de ses 14 ans qu’elle est moche. Comment réagir devant un jugement aussi définitif, méchant, blessant ? En devenant elle-même méchante ? Efficacité très moyenne… En créant un club des moches peut-être ? Sans grande conviction ni projets, elle est cependant étonnée de voir que d’autres ados la rejoignent… Mais c’est en rencontrant Madame Simon, une vieille moche, qu’elle comprend que ce n’est pas en se "ghettoïsant" qu’elle arrivera à mieux se supporter. Être ensemble dans le monde et pas contre lui. Entre temps, elle aura aussi compris les dangers de laisser à d’autres - Sven- l’opinion que l’on a de soi. Danger de manipulation, d’humiliation.
Deuxième roman jeunesse de Luc Baba que l’on a plaisir à retrouver. Un style percutant, sans concessions qui décrit le mal être d’une ado en construction, amplifié par la cruauté dont sont capables les hommes (famille comprise). Constat lucide mais non désespéré.

coup de coeurL’ année où tout a changé / J. Hucklesby. - Bayard. - (Millézime)

Amy est championne régionale de natation. Elle est bien dans sa peau, dans son corps, a une meilleure amie et des rêves plein la tête. Et puis tout s’effondre. Un accident de camion et Sophie meurt. Quant à Amy, elle perd sa jambe et avec elle ses rêves de championne. Mais elle croise Harry à l’hôpital et tout semble moins noir. Entourée de ses parents, de sa sœur, des rééducateurs et d’amis, Amy se prend à croire que rien n’est figé !
Roman très positif, avec des caractères forts qui même s’ils se laissent emporter quelquefois par le désespoir trouvent en eux la force de se dépasser. Entre humour et gravité, la vie l’emporte, toujours.

coup de coeurLes années blanches / J. Jacob-Coeur. - Thierry Magnier

Dans une écriture foisonnante et une chronologie éclatée -alternance de dialogues, lettres, narration extérieure et pensées du personnage principal- l’auteur dresse le portrait de Marie qui voit sa vie sans dessus-dessous depuis que sa sœur aînée se drogue et pourrit les relations familiales. Bien entourée de ses amis, de son frère aîné, elle veut se construire une vie à elle, même si pour cela elle doit s’éloigner de ses parents et de cette sœur infernale.
C’est un premier roman dense et subtile qui montre des personnages forts de caractère. La vie avec ses périodes heureuses et ses drames, qu’il faut envisager avec la bonne distance pour arriver à se construire.

coup de coeur Argentina, Argentina… / C. Léon. - Oskar. - (Histoire)

Pascal, un journaliste français souhaite écrire un article à la mémoire des victimes de la dictature des années 70 en Argentine. Il se rend à Buenos Aires pour rencontrer un certain Ignacio qui, lui a-t-on dit, devrait avoir beaucoup de choses à raconter. Le récit commence au moment où l’avion atterrit et où il fait connaissance avec ce personnage au comportement un peu déroutant, tantôt chaleureux, tantôt laconique et qui va raconter la bouleversante histoire de son enfance…
Des mots simples pour évoquer la condition de petits paysans, la résistance silencieuse à l’oppression, les arrestations et leur cortège d’horreurs : tortures, largage depuis des hélicoptères et surtout les enfants adoptés par des familles de la junte militaire. Tout (ou presque) est dit dans ce récit poignant qui aborde les douloureuses problématiques, sans manichéisme aucun, liées aux enfants volés par la dictature et aux Grands-Mères de la place de Mai.

coup de coeur Arrête de mourir / I. Cohen-Janca. - Actes Sud. - (D’une seule voix)

Samuel est à l’âge des découvertes amoureuses mais ses enthousiasmes vont vite se heurter au mur de la brutale réalité. Sa mère depuis quelques temps multipliait les post-it comme autant de repères pour les tâches quotidiennes à accomplir. Bientôt, on ne parle plus de distraction et de fatigue mais de maladie d’Alzheimer. Dur pour Samuel de voir sa mère mourir à petit feu et emporter avec elle une part de lui. Celle de l’enfant qu’il était auprès d’elle, celle du petit Sammy.
C’est toute la douleur solitaire du narrateur que l’on ressent dans ce texte court, lestée par l’amertume de voir les réactions autour de lui. Difficile entrée dans le monde adulte mais accompagnée malgré tout par un amour très fort qui demeure.

Affichage de 10 sur 185, voir les autres pages : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...

 

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse