couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Nouveautés

Albums
Romans
Livres CD
Ouvrages théoriques
Coups de coeur

Les 5 derniers albums sélectionnés

Dans la rue / Tineke Meitink. - Le diplodocus, 2015

Sortir dans la rue peut devenir un jeu très palpitant, surtout avec Tineke Meirink ! Vous y découvrirez : un roi à la couronne pointue, un oiseau géant, un bandit facétieux, et une grande rêveuse, là où le commun des mortels s’obstine à n’y voir distraitement qu’un passage clouté, un buisson ou un poteau. Un beau petit cartonné, premier né de la collection La rue est un livre, grâce auquel on se surprend ensuite à continuer le jeu de notre côté aussitôt mis le nez dehors...

Tineke Meirink est une illustratrice hollandaise qui détourne avec brio les éléments urbains ou naturels en quelques traits, ajoutant ici des yeux, là une main, ou un personnage tout entier, dans une démarche pleine d’humour et de finesse. Nous la connaissions pour son safari imaginaire, c’est un plaisir de la retrouver parmi les premières parutions de la nouvelle maison d’édition jeunesse Le diplodocus, à découvrir sans tarder ! Ewa Bochenski

A partir de 2 ans

Le grand écart / Thomas Scotto ; Lucie Albon. - Le diplodocus, 2015

"Je suis Anya
Et ici, tout autour,
ce n’est pas ma ville normale"

Dans un langage enfantin d’une belle justesse, Thomas Scotto narre la délicate expérience de l’intégration en pays étranger. Anya, la petite héroïne venue de loin, habite désormais un logement aussi petit qu’un puzzle à deux pièces et se rend chaque matin à l’école "sur la pointe des pieds", tellement il lui est difficile de comprendre la langue de ses nouveaux camarades qui rient sans qu’elle sache pourquoi. Lorsqu’elle suit son papa, la ville est une forêt de jambes entre des murs trop serrés pour respirer. Il n’y a que dans le parc au pied de l’immeuble qu’Anya met sur pause ses plus lourdes pensées. Et c’est justement à cet endroit qu’un jour, elle rencontre Tom...le premier pas vers une grand écart réussi ? Les illustrations de Lucie Albon, issues de ses recherches en résidence à la villa Kujoyama en 2009, traduisent subtilement, entre collages et peinture, l’environnement nouveau et incompréhensible. Une belle découverte de la toute nouvelle maison d’édition jeunesse Le diplodocus, à suivre absolument ! Ewa Bochenski

A partir de 6 ans

Rien que pour toi / Charlotte Zolotow : Uri Shulewitz ; Michèle Moreau. - Didier Jeunesse, 2015

Paru pour la première fois en 1964, ce bel album parle de la relation frère-soeur. Un garçon énumère à sa soeur tout ce qu’il fera plus tard pour elle. Les images sont belles, le texte court permet de mettre du silence dans la narration. Petit à petit dans les propos apparaît un glissement vers la séparation : "et ensuite j’irai te chercher un ami, et pendant ce temps là, moi je ferai le tour du monde". Mëme si la chute propose une position peu autonome à la fillette (mais n’oublions pas que nosu sommes dans les années 60...), cela reste un beau moment de lecture, dont vous pouvez découvrir des extraits sur Cligne cligne magazine Ewa Bochenski

A partir de 4 ans

Petits secrets au fil des lettres / Sylvie Poillevé ; Elodie Durand. - Père Castor, 2015

Un album au format enveloppe géante, cela intrigue ! Et bien je n’ai pas été déçue par ce livre qui contient bien à l’intérieur quatre lettres à ouvrir et qui font corps avec le récit. Elles ne sont pas seulement figurées sur la page à la manière d’un trompe-l’oeil mais bien insérées à chaque fois dans des pages qui prennent l’apparence d’une enveloppe et s’ouvrent au moyen d’un rabat. On y trouve aussi les timbres, les adresses du destinataire et du correspondant mais aussi le tampon de la poste !

Un bel outil pour parler de l’objet lettre... et redonner envie de prendre son stylo et d’envoyer lettres et cartes. On imagine facilement poursuivre la lecture par une activité de "Mail Art" ou courrier artistique. Le livre commence par un arbre généalogique qui présente la famille dans son ensemble avec les grands-parents en premier. Au second plan il y a les trois enfants du couple et leur(s) conjoint(s) et enfin les petits-enfants. L’histoire est racontée par les plus jeunes. Habitués à passer des vacances ensemble, les voilà en partie séparés par un déménagement. Ils vont utiliser la poste et le courrier électronique pour échanger leurs petits secrets...

A lire !

Marion Uteza

A partir de 6 ans

coup de coeur Où est maman éléphant ? / Bérengère Delaporte. - Casterman (Les p’tits flaps), 2015

Bébé éléphant est perdu. Derrière chaque buisson, chaque arbre ou rocher, il croit apercevoir un petit bout de maman : le petit lecteur soulève le rabat... et surprend à chaque fois un nouvel animal tantôt étonné, amusé ou agacé. Lion, singe, serpent, loup, mais toujours pas de maman éléphant. "Bouhouuuu, je ne retrouverai jamais ma maman !" Ne pleure pas, petit éléphant, regarde qui voilà qui te tire la queue !

Une nouvelle collection à croquer dont voici notre coup de coeur, pour l’expressivité de ses traits et l’univers tendre et malicieux de Bérengère Delaporte. Ewa Bochenski

A partir de 18 mois

>>> Toutes les nouveautés (albums)

Les 5 derniers romans sélectionnés

Denis Diderot : Non à l’ignorance / Raphaël Jérusalmy. - Actes Sud Junior (Ceux qui ont dit non), 2015

Un bon livre qui propose une approche du grand Diderot en mettant en lumière non pas tant l’homme que ses idées et leur modernité en rapport avec notre société actuelle.

Après avoir esquissé quelques moments importants de sa vie comme les rencontres avec les gens simples mais aussi la prison, l’auteur fait un parallèle entre l’encyclopédie et internet ou encore le lien entre information et liberté.

L’écriture fluide et la pertinence des moments choisis font de l’ouvrage un livre propice à la réflexion et au partage. Intéressant ! Marion Uteza

A partir de 12 ans

Bodyguard, tome 2 : la rançon / Chris Bradford. - Casterman, 2015

Seconde mission pour Connor qui doit protéger des jumelles, filles d’un magnat de la presse australienne particulièrement détesté. Garde du corps d’Emily, déjà enlevé l’an passé, il doit aussi superviser la protection de sa soeur Chloé.

C’est les vacances pour les deux jeunes filles qui souhaitent avant tout s’amuser sur leur yacht de luxe et se détendre. Mais les incidents se multiplient laissant planer une menace sur leur séjour aux Seychelles.

Elles ignorent qu’elles sont traquées par une organisation criminelle internationale qui a envoyé des pirates somaliens à leurs trousses...

Un très bon roman d’action à la James Bond, avec gadgets, radar, lutte et lance-roquettes ! Nous allons parcourir le yacht dans tous ses recoins et découvrir une vie luxueuse pas si tranquille avec au programme vengeance et jalousie.

Mais ce qui rend le livre intéressant c’est aussi sa capacité à dessiner des personnages denses, avec leurs failles, leurs apparences mais aussi leurs nuances.

Le final assez inattendu renforce l’impact du livre. Un thriller à lire ! Marion Uteza

A partir de 12 ans

Bodyguard, tome 1 : l’otage / Chris Bradford. - Casterman, 2015

Excellent boxeur, Connor, 14 ans, est recruté dans une agence secrète de garde du corps. Sa première mission ? Protéger à son insu la fille du Président américain, qui ne supporte plus sa garde rapprochée et multiplie les fugues...

Les deux jeunes vont bien s’entendre et se comprendre, jusqu’à ce que sa couverture, de jeune bénéficiant d’un programme d’échange, s’évente...

Un roman d’action classique dans sa trame avec sentiment et course poursuite.

Deux éléments sont à noter : l’importance accordée aux méthodes des gardes du corps qui donne l’impression au lecteur de vivre l’événement et le décor de la Maison Blanche et de Washington qui offre une véritable visite de cet environnement particulier.

Le livre est construit à la manière des séries comme "24 heures Chrono". Le héros est tout à sa mission alors que sa cliente semble plutôt écervelée.

Un bon récit à engrenage pour se changer les idées et explorer le centre politique des Etats-Unis ! Marion Uteza

A partir de 12 ans

Moostique et Tignasse, tome 1 / Pieter Koolwijk, Linde Faas. - Bayard Jeunesse, 2015

Malik est le souffre-douleur de trois de ses camarades de classe qui le surnomment Moustique en raison de sa petite taille. Mais bientôt arrive en classe Tignasse, une petite fille encore plus minuscule que lui. Les deux enfants se lient d’amitié, et grâce à l’originalité et la joie de vivre de Tignasse, Malik apprend à ne plus être une victime et à vivre différemment la situation. Joli roman, très belles illustrations. Marie Chaillet

A partir de 8 ans

L’usine / Yaël Hassan. - Syros (Tempo), 2015

L’usine du village menace de fermeture et la classe de CM2 décide de réagir : leur maîtresse leur propose d’exprimer leurs craintes via un blog. En effet, pour la plupart, leurs parents ont un emploi dans l’usine de jouets et sont donc menacés de licenciement. Mais, entre la fille d’ouvrier et celle du directeur, meilleures amies, les tensions apparaissent, renforcées par les avis des parents. Finalement, ce projet va unir et souder toute la classe des CM2, même la très pénible Béatrice et la super timide Cécile vont trouver leur place. Assez bon roman, où le lecteur découvre que ce sont surtout les parents et leurs rancœurs qui bloquent et limitent les projets.... Marie Chaillet

A partir de 10 ans

>>> Toutes les nouveautés (romans)

Les 5 derniers livres CD analysés

Comptines des papas. Jeux et petits massages pour bébé / Gilles Diederichs ; Amélie Graux. - Nathan, 2013 (Petit Nathan)

Si jamais un papa est en manque d’imagination pour jouer avec son bébé, cet album, en partenariat avec Gilles Diederichs musico-thérapeute, aimerait le convaincre du plaisir de l’échange sensoriel avec son tout-petit.

12 chansons, entre airs traditionnels et inédits (24’30), sont interprétées par deux voix masculines, ponctuées parfois d’éclats de rire enfantin. En insert sur la page d’illustration, une invitation au geste initie l’adulte, sous forme de jeu et de massage, à un contact doux, délicat et respectueux du corps de bébé. Deux versions instrumentales de 4’20 chacune, apaisantes, terminent le CD. Malgré une idée intéressante, l’ensemble n’est pas très convainquant. Claire Py

0/3 ans

Casse-pieds / Henri Dès ; Zep. - Des Braques, 2014

Henri Dès interprète 12 chansons inédites (entre 2’08 et 3’05), écrites avec une évidente bonhommie. Mélodies pétillantes ou plus tendres, airs aux intonations folks, berceuses, ce grand auteur-compositeur-interprète à la popularité toujours aussi singulière depuis 30 ans, sait tout dire en chansons. Aux petits comme aux grands.

Il ose des thèmes plus difficiles comme la séparation des parents (N°23 "T’en va pas papa") ou le caprice enfantin (N°8 "Tout tout de suite"). De sa voix chaleureuse, il réenchante les chagrins, les colères. Les petits auditeurs seront ravis de reprendre ses chansons, très faciles à mémoriser, qui parlent de leur univers familier. Zep, père du célèbre Titeuf, illustre l’ensemble avec humour. A la fin de l’album, les enfants profiteront du bonus "Vrai-Faux" présenté sous forme d’un quiz des chansons, pour développer leur sens de l’écoute et de l’observation.
Au niveau pratique, sur les 61’ du CD, les plages 12 à 22 sont réservées à l’instrumental qui reprend les thèmes des 12 chansons. Par ailleurs, les transcriptions des partitions sont inscrites dans l’album. Ceci peut permettre une exploitation dans une classe par exemple. Sur le site de Croqu’livre, découvrez d’autres albums de Henri Dès parus chez Des Braques : Cache-Cache, 2010 – La petite Charlotte, 2010 – Flagada, 2011. Claire Py

A partir de 4 ans

Epaminondas / Odile Weulersse d’après Sarah Cone Bryant ; Kersti Chaplet ; Hélène Mahieu ; Luc Debuire. - Père Castor/Flammarion, 2015 (Les classiques en musique)

Epaminondas est une adaptation d’un conte africain écrite par Sarah Cone Bryant (auteur américain de la fin du XIXe-début du XXe siècles, ). Celle-ci transpose l’histoire en Louisiane, sans chercher à lui donner une couleur locale spécifique (http://feeclochette.chez.com/Bryant/epaminondas.html). Au milieu du XXe siècle, Odile Weulersse en fait une adaptation savoureuse : elle donne plus de consistance aux personnages, notamment à la marraine, brosse un tableau de la vie villageoise. L’illustratrice d’origine suédoise, Kersti Chaplet, complète ce tableau : elle représente tous les détails du conte mais en ajoute aussi d’autres (animaux, autres villageois), leur donnant vie dans des couleurs non saturées. L’enfant non lecteur peut ainsi suivre très facilement toutes les péripéties.   Ce conte de randonnée met en scène Epaminondas, un petit garçon que sa mère somme d’être digne du nom prestigieux qu’elle lui a donné. Il est serviable et obéissant. Mais il multiplie les bêtises, gâchant les cadeaux différents que lui fait sa marraine pour le récompenser de l’aide qu’il lui apporte chaque semaine. En effet il suit à la lettre les conseils que lui donne sa mère lorsqu’elle constate un nouveau désastre : il met sous son chapeau une motte de beurre, manque de noyer un petit chiot, traîne en laisse dans la poussière des galettes… Désespéré d’ être toujours grondé, Epaminondas va consulter un sorcier, qui tire la leçon de l’histoire, de portée universelle : il faut apprendre en observant et en jugeant par soi-même ; aucune règle ne peut être mécaniquement appliquée, il faut sans cesse s’adapter aux nouveautés de chaque situation.   Le CD (21’), seule nouveauté de l’ouvrage, est relativement décevant à mon sens, mais il est évident qu’un enfant qui n’a pas été nourri de lectures familiales antérieures risque d’être moins sévère. Aucune couleur authentiquement exotique de cette interprétation et de la musique. Hélène Mahieu, la récitante, différencie les personnages, quoique de manière assez convenue (sinon caricaturale parfois pour la marraine). Le récit est (trop ?) lent, mais permet aux plus jeunes enfants de bien comprendre le texte, d’en retenir tous les détails et donc de mieux savourer les erreurs d’Epaminondas qu’ils peuvent anticiper. Les bruits jouent un rôle important, qui correspond bien aux choix d’Odile Weulersse et de Kersti Chaplet.

Epaminondas reste une valeur sûre des albums pour enfants non lecteurs ou apprentis lecteurs (comme j’en ai fait l’expérience avec un enfant de 7 ans). Même des enfants plus grands l’apprécient, ce qui favorise une lecture familiale. A l’école, l’ouvrage permet de découvrir le plaisir de la lecture mais peut aussi servir de support à de nombreuses activités, y compris de mise en voix théâtralisée. L’album seul coûte 4,50 €, l’album-CD 10,50 €. A chacun de choisir selon ses talents propres de conteur. Brigitte Lacot

  Liens utiles Sur le site de Croqu’livre, textes énumératifs, randonnées : http://www.croqulivre.asso.fr/spip.php ?rubrique41

Exemples d’exploitation de l’album en classe : http://tice33.ac-bordeaux.fr/Ecolien/LinkClick.aspx ?fileticket=9RN4Gi2XENY%3D&tabid=2120&mid=1179

http://www.ac grenoble.fr/ien.pontdecheruy/IMG/pdf_Epaminondas.pdf

http://macas.over-blog.com/article-epaminondas-49670022.html

Un autre album-CD dans la collection Les Oralbums aux éditions Retz : http://www.editions-retz.com/methodes-scolaires/maitrise-de-la-langue/epaminondas-9782725631998.html

Mes comptines pour s’endormir / Orianne Lallemand ; Sébastien Pelon ; Pascal Ducourtioux. - Père Castor, 2015 (Mes comptines de grand)

Dans ce petit album cartonné pour les 3/4 ans, Orianne Lallemand abordent des thématiques comme la peur, les cauchemars, la séparation, les doudous. Ces 16 comptines, entre 0’35 et 1’20, sont présentées par une introduction musicale et dites en alternance par des voix féminines et masculines. Rassurantes et paisibles, elles déroulent une douceur enveloppante pour préparer le petit au sommeil. 17’ à écouter avec son enfant, qui s’endormira le premier ? Claire Py

A partir de 3 ans

Mes comptines des chiffres / Anne-Marie Chapouton ; Pierre Coran ; Sébastien Pelon ; Pascal Ducourtioux. - Père Castor, 2014

Le 0 coifferait bien un chapeau, Monsieur 1 s’ennuie, petit 2 écoute avec ses oreilles, avec le 3 nous allons au bois, le 4 défile en plusieurs saisons, 5 amis font ma main, les 6 se blotissent bien au chaud dans le nid, 7 se met en ribambelle, 8 est à vélo, il était 9 fois un chat, 10 sont dans le champs, 11 c’est pour le roi du ballon-rond, 12 sonne midi-minuit. Et pour terminer cette liste où les chiffres jouent avec les mots, une dernière poésie réinvente le comptage jusqu’à 10. Voilà ce qu’Anne-Marie Chapouton et Pierre Coran ont vu en rêvant...

Les auteurs de ces comptines invitent les enfants à voyager au pays des chiffres, entre bonne humeur et imagination. Ecoutons la belle voix de C. Benoist dire ces 14 textes et partons à la découverte d’un univers gai, aux rythmes joyeux et colorés, illustré par Sébastien Pelon au dessin et Pascal Ducourtioux à la musique. Un album cartonné sympathique pour 13’ de chiffres tout rond. Claire Py

A partir de 3 ans

>>> Toutes les nouveautés (livres CD)

Les 5 derniers ouvrages théoriques sélectionnés

coup de coeur Abécédaires / Jean Duvallon. - Editions de la Martinière, 2015

Jean Duvallon, collectionneur passionné d’alphabets illustrés, en possède plus de ...1400 ! Ce bel ouvrage grand format permet d’en découvrir ici 64, pour certains dans leur intégralité. Couvrant la période fin XIX-milieu XXème siècle, ce florilège au parfum d’antan est aussi un témoignage de l’évolution de la société française. Abécédaires des petits, mais aussi abécédaires du soldat, outil de propagande, support publicitaire... l’abécédaire véhicule l’idéologie nationale aussi bien que familiale. Jean Duvallon, retraité de l’éducation nationale, s’associe à Ségolène Le Men, historienne de l’art et des images, pour nous proposer ce passionnant voyage dans le temps. A découvrir. Ewa Bochenski

Sommaire
ABC des civilités
ABC de propagande
ABC des savoirs
ABC des petits

coup de coeur Fortune des Contes des Grimm en France : formes et enjeux des rééditions, reformulations, réécritures dans la littérature de jeunesse / Christiane Connan-Pintado ; Catherine Tauveron. - Presses Universitaires Blaise Pascal ( Mythographies et sociétés), 2014

L’entrée des Contes des Grimm en France correspond à un moment où différentes instances commencent à accorder toute leur attention à l’enfance. De leur côté dès la 2ème édition, les frères Grimm avaient admis qu’il convenait d’adapter le texte pour convenir à un public où l’enfant devenait le destinataire prioritaire. Que sont devenus ces contes, dans les livres pour la jeunesse ? Cet ouvrage universitaire se propose de répondre à cette question, en interrogeant la notion de patrimoine "vivant" et la réception générale des contes des Grimm en France, plus bruts et moins litttéraires que les contes de Perrault. Un ouvrage érudit et très riche, un éclairage indispensable pour qui veut approfondir le sujet.

Table des matières

Avertissement.
Christiane Connan-Pintado – Introduction.

Chapitre 1 – Christiane Connan-Pintado – Réception et diffusion des Contes des frères Grimm en France.
Réception et diffusion des Contes des Grimm en France  : les traductions.
En passant par l’Angleterre  : entrée des Contes des Grimm en France en 1824.
Principales traductions de l’allemand au 19e siècle.
Un siècle de traductions.
Seuils de lecture  : titres et préfaces.
1836  : Contes choisis de Grimm à l’usage des enfants, traduction de F.-C. Gérard.
1846-1848  : Contes de la famille, traduction de Nicolas Martin et de Pitre-Chevalier.
1855  : Contes choisis des frères Grimm, traduction de Frédéric Baudry.
1869  : Contes allemands du temps passé, traduits par Félix Franck et E. Alsleben.
1869  : Contes populaires de l’Allemagne, recueillis par les frères Grimm,traduits par Max Buchon.
1880  : Contes de la famille et Contes choisis des frères Grimm, récréation de l’enfance, traduits par E. du Chatenet.
1890  : Contes des frères Grimm, traduction d’Ernest Grégoire et Louis Moland.
1913  : Contes choisis des frères Grimm, traduits par Henri Mansvic. Les sélections successives. Traduire les Contes des Grimm de 1959 à 2009.
1959  : la traduction de Marthe Robert.
1967  : la traduction d’Armel Guerne.
1996  : la traduction de Jean Amsler, Nouveaux contes.
2009  : la traduction de Natacha Rimasson-Fertin, Contes pour les enfants et la maison, première édition scientifique.
Réception des Contes des Grimm en France  : la critique.
Constat d’un déficit critique.
Trois thèses de doctorat : La thèse d’Ernest Tonnelat (1912), La thèse de François Fièvre (2007), La thèse de Natacha Rimasson-Fertin (2008),
Évolution de la critique  : des sciences humaines à la littérature.
Les Contes des Grimm sous le regard des sciences humaines.
Les Contes des Grimm  : des textes littéraires.
Réception et diffusion des Contes des Grimm en France  : l’édition pour la jeunesse.
Des contes pour les enfants  ?
Les Contes des Grimm en recueils de 1962 à 2011.
Des formats, des textes et des images.
Vers un resserrement des sélections de contes.

Chapitre 2 – Catherine Tauveron – Les Contes des Grimm  : typologie et enjeux de leurs reformulations dans la littérature de jeunesse.
Les lieux de la reformulation.
La reformulation (par l’image) sur le péritexte  : on parlera de lectures iconographiques.
Blanche-Neige d’Angela Barrett.
Blanche-Neige de Benjamin Lacombe.
Le Prince Grenouille de Binette Schroeder.
La reformulation sur le post-texte ou l’intertexte  : on parlera de fictions transfuges.
La reformulation sur le post-texte ou continuation.
La reformulation sur l’intertexte ou mélange.
La reformulation sur l’intratexte. Nature des reformulations sur l’intratexte, ou réécritures.
Les transpositions.
Les réécritures plus ou moins simplificatrices ou adaptations.
Les réécritures/réappropriations.
Réinstanciation symbolique.
Le garçon qui ne connaissait pas la peur de Anaïs Vaugelade.
Rouge, Rouge, Petit Chaperon Rouge de Edward van de Vendel et Isabelle Vandenabeele.
Réinstanciation au service d’un projet politique explicite.
Réinstanciation au service d’un projet stylistique.
Le détournement parodique.
Transformation du cadre socio-spatio-temporel et ses incidences.
Modification des propriétés des personnages, (sexe, âge, caractéristiques physiques et psychologiques, buts poursuivis).
Modification du degré d’information des personnages sur l’histoire qu’ils sont en train de vivre.
Inversion des rôles thématiques ou actanciels des personnages  ; inversion, rétroversion, emballement ou ratage du processus modificateur.
Ajout de personnages qui provoque ou laisse entendre un gauchissement de l’intrigue source.
Transformation du mode de narration.
Pourquoi des reformulations  ? Quels pertes et profits éthiques, stylistiques et symboliques  ?.
Réécritures et reconfigurations des rapports des sexes et des rapports au sexe.
Réécritures et reconfigurations des rapports de force dans et hors de la sphère familiale.

Chapitre 3 – Christiane Connan-Pintado – Relectures iconographiques  : la collection «  Il était une fois  » chez Grasset Monsieur Chat.
Des contes et des images.
Naissance d’une collection.
D’un conte à l’autre.
Raiponce, Michael Hague.
La Reine des abeilles, Philippe Dumas.
Hänsel et Gretel, Monique Félix.
La Gardeuse d’oies, Paul Perret.
Les trois plumes, Eleonore Schmid.
Les trois langages, Ivan Chermayeff.
Neigeblanche et Roserouge, Roland Topor.
Le Pêcheur et sa femme, John Howe.
L’Oiseau d’Ourdi, Marshall Arisman.

Chapitre 4 – Christiane Connan-Pintado – Contes des Grimm et théâtre pour la jeunesse  : les transpositions théâtrales d’Olivier Py
Conte et théâtre  : des liens privilégiés.
Une sélection inédite.
Du conte au theâtre.
Du conte au théâtre  : une amplification.
Du conte au théâtre  : chansons et merveilles.
Du conte au théâtre  : tissage et mise en abyme.
Deux personnages-clés  : l’ange et le jardinier.
Le mot de la fin.

Chapitre 5 – Christiane Connan-Pintado – L’écheveau des réécritures. Quel(s) conte(s)-source(s)  : Perrault et/ou les Grimm  ?
Retour aux sources.
«  Le Petit Chaperon rouge  ».
«  La Barbe-bleue  ».
Barbe-rose (Solotareff, Nadja, L’École des loisirs, 1990).
Frisson de fille (van de Vendel, Vandenabeele).
Barbe-bleue (Chiara Carrer).
«  La Belle au bois dormant  ».
«  Peau d’Âne  ».
Les autres contes.
«  Cendrillon  ».
«  Le Petit Poucet  ».

Conclusion – Catherine Tauveron

Annexe 1 : Table de concordance des recueils publiés de 1836 à 1913.
Annexe 2  : Table de concordance des sélections de contes dans les principaux recueils de 1962 à 2011.

coup de coeur Les abécédaires de l’enfance / Marie-Pierre Litaudon-Bonnardot . - Presses Universitaires de Rennes/Institut Mémoires de l’Edition Contemporaine, 2014

Ce livre illustré éclaire l’histoire du genre de l’abécédaire qui se révèle plus inattendue qu’on ne pourrait le penser. Les abécédaires témoignent de l’évolution des politiques nationales d’éducation comme des pratiques privées au sein des familles. Ils attestent de l’importance de l’image dont éditeurs et artistes explorent les ressources ludiques, poétiques et idéologiques. La confrontation des productions française, anglaise et américaine met en lumière combien les spécificités politiques, sociales, religieuses et pédagogiques infléchissent chaque tradition nationale. (présentation de l’éditeur)

Préface d’Isabelle Nières-Chevrel

Abécédaires et pratiques éducatives
Une politique d’État : l’instruction publique
L’éducation privée : état des lieux
La pédagogie par l’image Les abécédaires et le marché du livre de jeunesse
Révolutions techniques, élargissement du marché
L’abécédaire vient à l’image : politiques éditoriales
L’internationalisation des échanges : la traduction L’abécédaire : un univers de représentations
Les représentations religieuses
Les représentations sociales et politiques
Les représentations de l’enfance

A consulter aussi : le corpus Abécédaires de Gallica Cet ensemble réunit plus de 750 abécédaires des années 1790 aux années 1940, issus des collections de la BnF et de bibliothèques partenaires.

coup de coeur Le guide de l’édition jeunesse 2015 . - MCL Editions, 2014

1ère PARTIE : LES CONSEILS PRATIQUES
Les conseils artistiques
 :
Ecrire pour la jeunesse
Illustrer pour la jeunesse
Passer du roman au scénario
Travailler dans le multimédia pour la jeunesse
Le storyboard en questions
Améliorer ses personnages
Ecrire l’humour.

Les conseils commerciaux :
Trouver un éditeur (auteurs)
Trouver un éditeur (illustrateurs)
Trouver un éditeur (créateur de BD)
Trouver un producteur (+ modèle de contrat)
Vendre intelligemment.

Les conseils techniques :
Auto-édition : papier ou numérique ?
L’intervention d’auteur
Protocole des principales corrections
Les astuces de ponctuations.

Les conseils juridiques :
Le droit d’auteur (généralités + modèle de contrat)
Le droit d’auteur (cas particuliers)
Les 9 points à contrôler dans les contrats d’édition
Traducteurs : Le document de référence
Le contrat de cession des droits d’adaptation audiovisuelle (+ modèle de contrat)
Contrat et droits numériques
Protéger ses productions
Fiscalité et droits d’auteurs
Les bourses d’écriture
Comment rémunérer les auteurs
Comment accueillir un auteur ?

2e PARTIE : L’ANNUAIRE PROFESSIONNEL

Les éditeurs (de livres, de presse), Les producteurs (d’audiovisuel, de multimédia), Les auteurs, Les illustrateurs, Les salons du livre(tous publics, jeunesse, BD), Les associations et organismes professionnels, Les sites internet, Les publications spécialisées, Les prix littéraires...

3e PARTIE : LES PETITES ANNONCES DES EDITEURS

Ces appels d’offres, normalement réservés aux professionnels de l’écriture et de l’illustration, dévoilent ce que les éditeurs recherchent en textes ou en images pour leurs collections et permettent aux créateurs de travailler efficacement et d’augmenter leurs chances d’être édités.
Ces informations, gardées secrètes par les professionnels, s’échangent généralement lors des discussions dans des salons du livre, ou sont révélées directement par l’éditeur à ses auteurs maison. Lorsqu’on est en dehors du circuit, il est très difficile d’y avoir accès.

LIRE LE GUIDE AVANT DE L’ACHETER Belle preuve de l’investissement des Editions MCL auprès des auteurs. Il leur est proposé de recevoir gratuitement le Guide chez eux pour prendre le temps de le lire. Le lecteur ne paiera que s’il veut le garder. Ensuite, un SAV Conseil accompagne l’auteur, pas à pas :

LE SAV CONSEIL Christophe Loupy, auteur jeunesse édité et traduit aujourd’hui dans une quinzaine de pays, a créé le guide en 2002 "afin de pouvoir offrir aux auteurs débutants tous les outils qu’il aurait aimé posséder quand il a commencé"
Aujourd’hui directeur de publication de l’ouvrage, il continue à s’investir personnellement en offrant à chaque lecteur une aide supplémentaire, leur proposant des conseils personnalisés (service gratuit réservé aux clients).

Site

coup de coeur Le langage des contes / Elzbieta. - rouergue, 2014

Qu’est-ce qu’un conte ? Quelles sont ses fonctions ? Qu’est-ce qui le distingue de la fable ou de la mythologie ? Et surtout pourquoi traverse t-il les âges pour nous "enchanter" ? Partons à la recherche du secret des contes avec Elzbieta ! Parsemé d’extraits et de résumés de contes, le livre nous invite à une exploration des spécificités du langage du conte. Entrer dans une histoire c’est entrer dans un monde non linéaire, mouvant où la logique terrienne ne s’applique pas. Le temps, l’espace, les lois, tout est différent dans le conte qui nous invite à l’imagination. Mais au-delà de cet aspect irréel, il reflète par éclats nos angoisses, nos peurs et nous replonge dans l’esprit de l’enfance, non formaté, brut. Danger, chute, frisson, situations extrêmes sont au rendez-vous ! Il s’agit donc d’implicite, de non-dit, de perception décalée, de messages infraverbaux qui ré anime le conte et nous envoute encore et encore... Elzbieta nous fait partager ses perceptions et ses réflexions sur le conte à partir de diverses entrées : la musique, l’enfant, l’éducation, l’imagination, la peur, l’image...Un livre à lire et à relire tant il est riche en traversées à la manière du conte lui-même...

>>> Toutes les nouveautés (Ouvrages théoriques)

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse