couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’Livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
mercredi 22 avril 2015

Nouveautés

Albums
Romans
Livres CD
Ouvrages théoriques
Coups de coeur

Les 5 derniers albums sélectionnés

Les Mous : les fabuleuses aventures des Mous / Delphine Durand ; - Rouergue, 2015

Le Mou, mode d’emploi : caractéristiques générales, habitat naturel, anatomie (malléable), psychologie (attention à ses blagues), fiches pratiques, fou-rire garanti ! Delphine Durand, docteur ès créatures diverses et variées, livre ici une encyclopédie parodique absolument irrésistible. Vous avez pu croiser ses premiers Mous dans Ma maison paru en 2000 aux éditions du Rouergue également, retrouvez Mous et Moutes (et leurs cousins les Durs !) dans tous leurs états. Qu’il se picore dans le désordre ou se lise consciencieusement, il est jubilatoire. Et derrière l’aspect ludique, il apprend aussi à l’enfant les bonnes règles de base pour s’occuper avec amour d’un animal de compagnie... Ewa Bochenski

A partir de 5 ans

C’est un chapeau / David Machado ; Gonçalo Viana. _ Balivernes Editions, 2015

Ce matin là le narrateur eut une drôle de surprise en se rendant à l’école : un oiseau s’est posé sur sa tête. Cela prête à sourire autant le lecteur que son entourage car le volatile est bien décidé à rester niché sur le crâne du pauvre enfant....
Celui-ci n’a d’autre choix que de raconter que "ce n’est pas un oiseau mais son nouveau chapeau" s’il veut cesser d’être la risée de tous. Mais alors qu’il s’éloigne des ricanements pendant la récréation la jolie Maria s’approche et lui dit aimer beaucoup ce chapeau...Cette déclaration lui donne des ailes et à partir de cet instant il voudrait le porter pour toujours. Seulement voilà, le lendemain matin le bel oiseau s’est envolé ! Pris de panique à l’idée de ne plus plaire à sa jolie amie le garçonnet trouve une solution très vite... tout aussi amusante pour le lecteur...
Tout est plaisant dans cet album : l’histoire et les illustrations très gaies. Coup de coeur ! Myriam Lemercier

A partir de 5 ans

De la tarte au citron, du thé & des étoiles / Fanny Ducassé. - Thierry Magnier, 2015

Rêve éveillé ? Voyage dans l’imaginaire enfantin ? Le sous-titre annonce la couleur : voici une histoire à dormir debout ! Mustella vit paisiblement, bien protégée par son gros chien Montagne, entre ses deux voisines : Chérie Coco reine des tartes au citron, et Vieille, dévouée à ses cent vingt-cinq chats. Hors de ce périmètre peut être que le monde s’arrête, Mustella n’en sait rien, elle n’a jamais pensé à s’y aventurer. Elle vit recluse, le nez plongé dans son gros livre d’ "histoires à dormir debout" qu’elle déguste généralement dans le bain. Or un jour, un petit magicien surgit des pages ! Mustella pour la première fois de sa vie, en se lançant à sa poursuite, va franchir son "périmètre de sécurité". Que de surprises l’attendent ! De nouveaux paysages, les voisines en goguette, et tout au bout de la forêt, un cirque, des spectateurs. C’est là que chacun trouvera sa place et son épanouissement, oui, même les cent vingt-cinq chats et les innombrables tartes au citron !
C’est un petit format élancé qu’on prend plaisir à garder longtemps entre les mains, observant l’ensemble des menus détails, les imprimés, la végétation... Comme dans son premier album, Louve, Fanny Ducassé signe un petit bijou très soigné et très personnel, hors des effets de mode. La portée symbolique de ce deuxième ouvrage est forte et très positive. Chacun, à condition d’oser dépasser ses craintes primitives, peut trouver sa place et donner un sens à sa vie. Ce qui semble au départ d’étranges lubies chez ces trois personnages féminins est alors valorisé et prend sens. S’autoriser à aller vers la vraie vie, beau programme non ? Ewa Bochenski

A partir de 5 ans

Le goût de la vanille / Bob Graham. - Didier Jeunesse, 2015

Tout commence devant une cahute quelque part en Inde. Un petit moineau libre et curieux observe des enfants jouer puis, gourmand de tout, se laisse emporter par un camion parti livrer sa cargaison de riz sur un immense bateau. Le cargo est en partance pour l’autre bout du monde. Une traversée en mer, balloté par les vents, essuyant une tempête, et le voici qui arrive un beau matin dans une grande ville aux immenses buildings. C’est là que vit la petite Eva Irvine, qui se balade aujourd’hui avec ses grand-parents. La petite fille, tout aussi gourmande et curieuse que le moineau, ne s’en doute pas une seconde, mais c’est grâce au petit volatile qu’aujourd’hui elle va faire la plus fameuse, la plus délicieuse des découvertes : le goût de la vanille.
Comme dans Premier pas en 2014, Bob Graham nous émerveille et maîtrise à la perfection l’art de lier l’instantané du quotidien avec l’universel, le proche et le lointain, l’anecdotique et le grand moment. A déguster sans modération. Ewa Bochenski

A partir de 4 ans

Cache-cache / Catherine Chardonnay. - Rouergue, 2015

Une bande de copains qui s’ennuie... Quoi de mieux qu’une partie de cache-cache pour réveiller tout le monde ? Markus compte jusqu’à 10 et c’est parti ! Attention, ouvrez-l’oeil car Woune, Lilulibo, Rita, Pô et Annavolga (mention spéciale pour l’inventivité des prénoms !) sont camouflés dans les éléments du décor qui leur ressemblent le plus. Oups, Markus trébuche sur la racine de l’arbre et trouve ainsi Lilulibo le serpent en premier. Rita a les mêmes rayures que la barrière mais son petit rire la trahit : trouvée ! Puis c’est au tour de Pô d’être débusqué, même si ses bois de cerf ressemblent à s’y méprendre aux branches de l’arbre. Lorsqu’Annavolga est démasquée elle aussi, tout ce petit monde rentre se coucher. Tous ? Mais non regardez bien, vous en avez oublié un !
On aime beaucoup cette partie de cache-cache au trait naîf et au crayon de couleur, proche d’un dessin d’enfant. Un album qui pourra sans doute donner des idées aux plus créatifs qui voudront imaginer leurs propres cache-cache graphiques ! _Voir des extraits sur le site de Catherine Chardonnay, qui avait illustré en 2011 Le mordcul
Ewa Bochenski

A partir de 3 ans

>>> Toutes les nouveautés (albums)

Les 5 derniers romans sélectionnés

Et plus encore / Patrick Ness. - Gallimard, 2015

Une histoire qui commence fort, très fort, avec la noyade et la mort d’un adolescent prénommé Seth. La mort, puis un après, ailleurs. On n’en sait pas plus puisque nous sommes à la place de Seth, découvrant peu à peu un monde connu, quotidien, déjà vécu, mais différent. Il est seul, véritablement seul dans la maison dans laquelle il a vécu enfant et dans laquelle un drame s’est produit. Les souvenirs le hante. Puis, des autres. Qui sont-ils ? Est-ce l’enfer ? Quel monde est le vrai ?
Patrick Ness a bien du talent pour proposer un récit original avec un suspense inégalable et ce, avec peu d’action et de rebondissements. Car il ne se passe pas grand chose dans ce récit, le héros avance en se questionnant et nous, lecteurs, également. Ceux qui souhaiteraient obtenir des réponses n’en obtiendront pas. Des hypothèses, il y en a des tonnes, mais autant de possibilités ! L’occasion de faire découvrir aux amateurs de science-fiction un récit autre, riche d’une autre manière, grâce à l’intelligence suscitée par l’écriture. Impossible de ranger ce roman dans un genre littéraire. Impossible de le déterminer. Impossible de rester indifférent. Juliane Eblé

A partir de 14 ans

Signe distinctif, roux / Anouk Bloch-Henry. - Oskar Jeunesse (La vie), 2015

Arnold est un adolescent qui vient de changer de collège. Il semble tranquille, mais reste marqué par son expérience précédente : ses anciens camarades le harcelaient à cause de sa chevelure rousse. Pourtant, pour l’instant tout semble se passer pour le mieux. Arnold se fait des amis, surtout la jolie Axelle, dont il tombe immédiatement sous le charme. Mais Axelle a déjà un amoureux, très jaloux, (et, aussi, un peu bête) : la "chasse au roux" recommence, et c’est à nouveau l’enfer pour l’adolescent. D’autant qu’aucun des protagonistes, hormis Arnold et Axelle, ne prend clairement conscience de l’ampleur du problème, tous se retrouvent dépassés et pris dans un tourbillon de violence, chacun désirant un peu de reconnaissance sociale, même par le pire des moyens. _Très bon roman pour 14-15 ans, où on voit bien l’emprise des relations sociales et le désir d’exister à tout prix pour ceux qui se sentent oubliés. Marie Chaillet

A partir de 14 ans

coup de coeur Caprices ? C’est fini ! Pierre Delye. - Didier Jeunesse, 2015

Pour son premier roman, Pierre Delye fait fort, très fort, avec ce détournement romantico-loufoque qui dépote, jouant sur les codes du conte traditionnel. Un roi ne supporte plus sa capricieuse de fille. Son idée pour s’en "débarrasser" : la marier bien sûr ! Mais la belle (très belle) ne l’entend pas ainsi, et soumet ses prétendants à une épreuve tout aussi insolite qu’insoluble : seul pourra l’épouser celui qui devinera de quel animal provient la peau de bête recouvrant son trône. Lorsqu’un simple bûcheron parvient (aidé d’un peu de magie...) à découvrir qu’il s’agit d’une peau de pou, c’est la consternation royale. Si le jeune Jean n’est pas au bout de ses peines une fois cette première épreuve relevée, le roman bascule ensuite et les rôles s’inversent : l’insupportable princesse, prise à son propre jeu et mise à son tour à l’épreuve par son futur époux, découvre des sentiments jusqu’alors inconnus mais aussi l’humilité, la générosité, et pose un autre regard sur le monde. Saupoudrez le tout d’un humour irrésistible et du non moins irrésistible trait d’Albertine, vous obtenez un gros coup de coeur ! Ewa Bochenski

A partir de 10 ans

A la vie, à la mort ! Celia Bryce. - Albin Michel (Wiz), 2015

Mégan, 14 ans, souffre d’une tumeur maligne au cerveau. Elle rentre en chimiothérapie à l’hôpital où elle fait la connaissance de Jackson, grand ado impertinent, sensible et beau mais avec qui elle n’accroche pas du tout au début. Entre 2 traitements, elle va apprendre à le connaître et à l’apprécier. Une grande histoire d’amitié voir d’amour va naître jusqu’à l’issue fatale, ponctuée par la rencontre de divers enfants hospitalisés, au caractère bien trempé.
Roman un peu trop phénomène de mode à mon goût après le succès de Nos étoiles contraires. Cependant, belle écriture fluide mais on devine trop facilement le déroulement de l’histoire et ce qu’il va se passer.
Le point positif :montrer l’hôpital- le service pédiatrie plus particulièrement, pas adapté du tout à des ados. Ces derniers ne trouvent leur place ni chez les enfants ni chez les adultes. Roman qui présente également le travail des soignants, pas toujours simple dans ce type de service où il ne faut s’attendrir de trop pour être efficace. Dominique Topin

Deux adolescents se rencontrent dans un service de cancérologie réservé aux enfants. A la douleur et à l’ennui, Jackson répond par le conte et l’imagination. Sa faculté à insérer du merveilleux dans ce quotidien triste et désespérant, le rapproche de Megan. La jeune fille n’accepte pas vraiment sa maladie et est consternée de se retrouver dans un service envahi par les personnages de Disney. Mais la fatigue et la désillusion vont la contraindre à envisager la vie autrement._ Le sujet de la rencontre est traitée de concert avec la vie avec et autour de la maladie. L’hôpital, ses couloirs, ses services constitue l’un des personnages du livre. Si Jackson est décrit de façon un peu exagéré, avec sa grande taille et sa voix exceptionnelle, c’est justement qu’il appartient à une contrée lointaine, celle des gens malades qui luttent avec des armes différentes que sont la gentillesse et le coeur.
Un livre fluide à parcourir avec des thèmes qui devraient plaire aux adolescents, dans la droite veine de "Nos étoiles contraires". Marion Uteza

A partir de 13 ans

Popy la tornade / Stéphanie Richars ; Sophie Dreidemy. - Sarbacane (Pépix), 2015

Poppy a 10 ans et de l’énergie à revendre. Entourée de sa mère, ses frères et sœurs (multiples), son père et ses différentes belles-mères, la petite fille se découvre un super pouvoir : en se concentrant, elle obtient des gens ce qu’elle veut et leur fait faire ce qu’elle désire. Et, ça, c’est vraiment très tentant de l’utiliser tout le temps. Mais un jour, elle commence à recevoir des lettres anonymes pas très sympathiques.... Une occasion pour la petite fille de faire peut-être davantage attention à ceux qui l’entourent. Un roman survitaminé, plein de vie ! Marie Chaillet

A partir de 9 ans

>>> Toutes les nouveautés (romans)

Les 5 derniers livres CD analysés

Le premier œuf de Pâques / Zemanel ; Amélie Dufour ; Claire Benoist. – Père Castor (les classiques en musique), 2015

Cocoti, cocota ! C’est le printemps ! Poulette toute joyeuse court avec son trésor sous l’aile. Un œuf pondu pour la première fois, ce n’est pas rien. Elle court à la fête aux œufs où la reine des poules désignera le plus beau. Elle court, elle trotte si vite, que l’œuf glisse, plouf ! et tombe dans la mare aux cochons… « Oh non ! ». Elle court, elle trotte et vole si vite, que l’œuf tombe, par trois fois encore ! et se couvre de toute sorte de matériaux : végétal, minéral… « Oh non ! ». Sur son chemin, elle croise des volatiles désagréables qui se moquent de son œuf : trop ceci, pas assez cela… Ils lui conseillent de ne surtout pas aller à cette fête, là-bas, au sommet de la montagne…

Vive et joyeuse, cette histoire sous forme de randonnée, ravira les petits. Les illustrations au crayon d’Amélie Dufour sont douces et légères. Le récit dit par Claire Benoist est simple et l’accompagnement musical sympathique. Une discrète indication sonore invite l’enfant à tourner les pages de l’album. Si vous écoutez cette petite histoire (7 minutes), vous découvrirez que l’amour et le courage d’une mère sont immenses, que la persévérance est récompensée et pourquoi, à chaque début de printemps, les œufs sont décorés. Cocoti, cocota ! Claire Py

A partir de 3 ans

Comptines pour jouer dans l’eau / Cécile Hudrisier. – Didier (Eveil musical), 2015

Petite compilation autour des comptines sur l’eau, voilà un album CD de 15 minutes rafraîchissantes et variées avec la belle voix de Natalie Tual (Avec mon arrosoir) ou enfantine (Un petit poisson est passé par ici), des chœurs d’enfants (Il était un petit bateau, Un p’tit crabe, La mer est pliée, Goutte gouttelette de pluie, La pluie, Et on pagaie, Tout au fond de la mer) et un petit air marin en breton (Tri martolod). Les plages du disque sont indiquées sur le livre cartonné, illustré avec bonne humeur par Cécile Hudrisier. Cette collection, Eveil musical chez Didier, est très appréciée à Croqu’livre : Comptines pour danser, Comptines pour faire dodo, Comptines pour les gourmands, Comptines pour chanter la ferme, Comptines pour chanter la savane, Comptines pour chanter en anglais, Comptines pour mon bébé. Plongez pour quelques notes en enfance ! Claire Py

Tout-petits

Mes rondes et chansons / Laurent Pradeau ; Aki. – Seuil, 2015

Qui veut se joindre à nous ? : Faisons la ronde dans le pré ohé ohé !, pour accueillir la belle que voilà. Au clair de la lune, elle ira embrasser quelqu’un. Chuut ! petit lapin, tous en rond, nous danserons et pic pic pic, le hérisson fera le dos rond. C’est la mère Michel qui a entendu la petite musique…Est-ce celle du manège de Tony ? Le savez-vous ? Il y a une pie dans le poirier. Vogue la ronde, s’il y a une pie dans le poirier, le premier qui rira ira au piquet. Et tourne, tourne en rond notre beau bateau et faisons la ronde… Qui viendra se régaler ? La Marie fait son pain et Dame Tartine marie sa fille. Des rosiers plein de roses et la clé de St Georges lui sont promis… Pour le mariage, au coin du feu, à la claire fontaine, au bois joli, c’est Gugusse qui fait danser les filles et les garçons. Court furet, court, loup renard et belette tapent du pied. La danse va commencer… Réveillez-vous Monsieur l’Ours ! L’invitation est lancée !

Si vous ne les avez pas reconnus, retrouvez ces 20 titres, dont quelques textes inédits, concoctés et arrangés par Laurent Pradeau et ses complices, dans cet album cartonné de 31 minutes. Pour le plaisir de la danse (des indications sommaires de mime sont proposées sur les rondes) et de la musique (guitare, clavier, percussion, irish flûte) mais on aurait aimé plus de fantaisie. Dans la même collection, retrouvez Mes premières berceuses. Claire Py

A partir de 2 ans

Comptines et jeux dansés / Rémi ; Annelore Parot. – Formulette (La note), 2014

Rémi, le chanteur vedette des tout-petits chez Formulette, interprète comptines et jeux dansés dans un album d’une vingtaine de minutes. La gestuelle des chansons est expliquée par des photographies d’enfants et du chanteur lui-même mis en situation. Posées sur les dessins d’Annelore Parot, elles réduisent la globalité de l’illustration. Mais elles peuvent aider l’enfant à une découverte physique de son corps et de sa relation à l’autre. Si vous avez une guitare comme Rémi, où tout autre instrument, 18 partitions en fin d’ouvrage attendent votre talent pour jouer ces airs aux enfants. Et si vous aimez cet interprète retrouvez le également chez Nathan. Un outil classique dans les crèches. Claire Py

A partir de 2 ans

Comptines et musiques autour du monde / Sandrine Lhomme, collectif. – Formulette, 2014

Dans cet album, il y a 40 minutes autour du monde en 12 pays représentés, 20 titres interprétés et écrits dans la langue d’origine, une traduction des paroles en français. Voilà de quoi dépayser les enfants et les inviter au voyage dans des sonorités nouvelles (Royaume-Uni, Australie, Etats-Unis, Brésil, Portugal, Espagne, Allemagne, Arabe, Afrique, Russie, Chine, Japon). Chaque pays est représenté par son drapeau et les illustrations de Sandrine Lhomme, sans grande fantaisie, accentuent le côté folklore. C’est une belle idée de réunir ces pays en chansons, cependant, la qualité des interprétations, sélectionnées dans les albums de Formulette production et ARB Music, sont inégales. Anita Choteau

A partir de 2 ans

>>> Toutes les nouveautés (livres CD)

Les 5 derniers ouvrages théoriques sélectionnés

coup de coeur Fortune des Contes des Grimm en France : formes et enjeux des rééditions, reformulations, réécritures dans la littérature de jeunesse / Christiane Connan-Pintado ; Catherine Tauveron. - Presses Universitaires Blaise Pascal ( Mythographies et sociétés), 2014

L’entrée des Contes des Grimm en France correspond à un moment où différentes instances commencent à accorder toute leur attention à l’enfance. De leur côté dès la 2ème édition, les frères Grimm avaient admis qu’il convenait d’adapter le texte pour convenir à un public où l’enfant devenait le destinataire prioritaire. Que sont devenus ces contes, dans les livres pour la jeunesse ? Cet ouvrage universitaire se propose de répondre à cette question, en interrogeant la notion de patrimoine "vivant" et la réception générale des contes des Grimm en France, plus bruts et moins litttéraires que les contes de Perrault. Un ouvrage érudit et très riche, un éclairage indispensable pour qui veut approfondir le sujet.

Table des matières

Avertissement.
Christiane Connan-Pintado – Introduction.

Chapitre 1 – Christiane Connan-Pintado – Réception et diffusion des Contes des frères Grimm en France.
Réception et diffusion des Contes des Grimm en France  : les traductions.
En passant par l’Angleterre  : entrée des Contes des Grimm en France en 1824.
Principales traductions de l’allemand au 19e siècle.
Un siècle de traductions.
Seuils de lecture  : titres et préfaces.
1836  : Contes choisis de Grimm à l’usage des enfants, traduction de F.-C. Gérard.
1846-1848  : Contes de la famille, traduction de Nicolas Martin et de Pitre-Chevalier.
1855  : Contes choisis des frères Grimm, traduction de Frédéric Baudry.
1869  : Contes allemands du temps passé, traduits par Félix Franck et E. Alsleben.
1869  : Contes populaires de l’Allemagne, recueillis par les frères Grimm,traduits par Max Buchon.
1880  : Contes de la famille et Contes choisis des frères Grimm, récréation de l’enfance, traduits par E. du Chatenet.
1890  : Contes des frères Grimm, traduction d’Ernest Grégoire et Louis Moland.
1913  : Contes choisis des frères Grimm, traduits par Henri Mansvic. Les sélections successives. Traduire les Contes des Grimm de 1959 à 2009.
1959  : la traduction de Marthe Robert.
1967  : la traduction d’Armel Guerne.
1996  : la traduction de Jean Amsler, Nouveaux contes.
2009  : la traduction de Natacha Rimasson-Fertin, Contes pour les enfants et la maison, première édition scientifique.
Réception des Contes des Grimm en France  : la critique.
Constat d’un déficit critique.
Trois thèses de doctorat : La thèse d’Ernest Tonnelat (1912), La thèse de François Fièvre (2007), La thèse de Natacha Rimasson-Fertin (2008),
Évolution de la critique  : des sciences humaines à la littérature.
Les Contes des Grimm sous le regard des sciences humaines.
Les Contes des Grimm  : des textes littéraires.
Réception et diffusion des Contes des Grimm en France  : l’édition pour la jeunesse.
Des contes pour les enfants  ?
Les Contes des Grimm en recueils de 1962 à 2011.
Des formats, des textes et des images.
Vers un resserrement des sélections de contes.

Chapitre 2 – Catherine Tauveron – Les Contes des Grimm  : typologie et enjeux de leurs reformulations dans la littérature de jeunesse.
Les lieux de la reformulation.
La reformulation (par l’image) sur le péritexte  : on parlera de lectures iconographiques.
Blanche-Neige d’Angela Barrett.
Blanche-Neige de Benjamin Lacombe.
Le Prince Grenouille de Binette Schroeder.
La reformulation sur le post-texte ou l’intertexte  : on parlera de fictions transfuges.
La reformulation sur le post-texte ou continuation.
La reformulation sur l’intertexte ou mélange.
La reformulation sur l’intratexte. Nature des reformulations sur l’intratexte, ou réécritures.
Les transpositions.
Les réécritures plus ou moins simplificatrices ou adaptations.
Les réécritures/réappropriations.
Réinstanciation symbolique.
Le garçon qui ne connaissait pas la peur de Anaïs Vaugelade.
Rouge, Rouge, Petit Chaperon Rouge de Edward van de Vendel et Isabelle Vandenabeele.
Réinstanciation au service d’un projet politique explicite.
Réinstanciation au service d’un projet stylistique.
Le détournement parodique.
Transformation du cadre socio-spatio-temporel et ses incidences.
Modification des propriétés des personnages, (sexe, âge, caractéristiques physiques et psychologiques, buts poursuivis).
Modification du degré d’information des personnages sur l’histoire qu’ils sont en train de vivre.
Inversion des rôles thématiques ou actanciels des personnages  ; inversion, rétroversion, emballement ou ratage du processus modificateur.
Ajout de personnages qui provoque ou laisse entendre un gauchissement de l’intrigue source.
Transformation du mode de narration.
Pourquoi des reformulations  ? Quels pertes et profits éthiques, stylistiques et symboliques  ?.
Réécritures et reconfigurations des rapports des sexes et des rapports au sexe.
Réécritures et reconfigurations des rapports de force dans et hors de la sphère familiale.

Chapitre 3 – Christiane Connan-Pintado – Relectures iconographiques  : la collection «  Il était une fois  » chez Grasset Monsieur Chat.
Des contes et des images.
Naissance d’une collection.
D’un conte à l’autre.
Raiponce, Michael Hague.
La Reine des abeilles, Philippe Dumas.
Hänsel et Gretel, Monique Félix.
La Gardeuse d’oies, Paul Perret.
Les trois plumes, Eleonore Schmid.
Les trois langages, Ivan Chermayeff.
Neigeblanche et Roserouge, Roland Topor.
Le Pêcheur et sa femme, John Howe.
L’Oiseau d’Ourdi, Marshall Arisman.

Chapitre 4 – Christiane Connan-Pintado – Contes des Grimm et théâtre pour la jeunesse  : les transpositions théâtrales d’Olivier Py
Conte et théâtre  : des liens privilégiés.
Une sélection inédite.
Du conte au theâtre.
Du conte au théâtre  : une amplification.
Du conte au théâtre  : chansons et merveilles.
Du conte au théâtre  : tissage et mise en abyme.
Deux personnages-clés  : l’ange et le jardinier.
Le mot de la fin.

Chapitre 5 – Christiane Connan-Pintado – L’écheveau des réécritures. Quel(s) conte(s)-source(s)  : Perrault et/ou les Grimm  ?
Retour aux sources.
«  Le Petit Chaperon rouge  ».
«  La Barbe-bleue  ».
Barbe-rose (Solotareff, Nadja, L’École des loisirs, 1990).
Frisson de fille (van de Vendel, Vandenabeele).
Barbe-bleue (Chiara Carrer).
«  La Belle au bois dormant  ».
«  Peau d’Âne  ».
Les autres contes.
«  Cendrillon  ».
«  Le Petit Poucet  ».

Conclusion – Catherine Tauveron

Annexe 1 : Table de concordance des recueils publiés de 1836 à 1913.
Annexe 2  : Table de concordance des sélections de contes dans les principaux recueils de 1962 à 2011.

coup de coeur Les abécédaires de l’enfance / Marie-Pierre Litaudon-Bonnardot . - Presses Universitaires de Rennes/Institut Mémoires de l’Edition Contemporaine, 2014

Ce livre illustré éclaire l’histoire du genre de l’abécédaire qui se révèle plus inattendue qu’on ne pourrait le penser. Les abécédaires témoignent de l’évolution des politiques nationales d’éducation comme des pratiques privées au sein des familles. Ils attestent de l’importance de l’image dont éditeurs et artistes explorent les ressources ludiques, poétiques et idéologiques. La confrontation des productions française, anglaise et américaine met en lumière combien les spécificités politiques, sociales, religieuses et pédagogiques infléchissent chaque tradition nationale. (présentation de l’éditeur)

Préface d’Isabelle Nières-Chevrel

Abécédaires et pratiques éducatives
Une politique d’État : l’instruction publique
L’éducation privée : état des lieux
La pédagogie par l’image Les abécédaires et le marché du livre de jeunesse
Révolutions techniques, élargissement du marché
L’abécédaire vient à l’image : politiques éditoriales
L’internationalisation des échanges : la traduction L’abécédaire : un univers de représentations
Les représentations religieuses
Les représentations sociales et politiques
Les représentations de l’enfance

A consulter aussi : le corpus Abécédaires de Gallica Cet ensemble réunit plus de 750 abécédaires des années 1790 aux années 1940, issus des collections de la BnF et de bibliothèques partenaires.

coup de coeur Le guide de l’édition jeunesse 2015 . - MCL Editions, 2014

1ère PARTIE : LES CONSEILS PRATIQUES
Les conseils artistiques
 :
Ecrire pour la jeunesse
Illustrer pour la jeunesse
Passer du roman au scénario
Travailler dans le multimédia pour la jeunesse
Le storyboard en questions
Améliorer ses personnages
Ecrire l’humour.

Les conseils commerciaux :
Trouver un éditeur (auteurs)
Trouver un éditeur (illustrateurs)
Trouver un éditeur (créateur de BD)
Trouver un producteur (+ modèle de contrat)
Vendre intelligemment.

Les conseils techniques :
Auto-édition : papier ou numérique ?
L’intervention d’auteur
Protocole des principales corrections
Les astuces de ponctuations.

Les conseils juridiques :
Le droit d’auteur (généralités + modèle de contrat)
Le droit d’auteur (cas particuliers)
Les 9 points à contrôler dans les contrats d’édition
Traducteurs : Le document de référence
Le contrat de cession des droits d’adaptation audiovisuelle (+ modèle de contrat)
Contrat et droits numériques
Protéger ses productions
Fiscalité et droits d’auteurs
Les bourses d’écriture
Comment rémunérer les auteurs
Comment accueillir un auteur ?

2e PARTIE : L’ANNUAIRE PROFESSIONNEL

Les éditeurs (de livres, de presse), Les producteurs (d’audiovisuel, de multimédia), Les auteurs, Les illustrateurs, Les salons du livre(tous publics, jeunesse, BD), Les associations et organismes professionnels, Les sites internet, Les publications spécialisées, Les prix littéraires...

3e PARTIE : LES PETITES ANNONCES DES EDITEURS

Ces appels d’offres, normalement réservés aux professionnels de l’écriture et de l’illustration, dévoilent ce que les éditeurs recherchent en textes ou en images pour leurs collections et permettent aux créateurs de travailler efficacement et d’augmenter leurs chances d’être édités.
Ces informations, gardées secrètes par les professionnels, s’échangent généralement lors des discussions dans des salons du livre, ou sont révélées directement par l’éditeur à ses auteurs maison. Lorsqu’on est en dehors du circuit, il est très difficile d’y avoir accès.

LIRE LE GUIDE AVANT DE L’ACHETER Belle preuve de l’investissement des Editions MCL auprès des auteurs. Il leur est proposé de recevoir gratuitement le Guide chez eux pour prendre le temps de le lire. Le lecteur ne paiera que s’il veut le garder. Ensuite, un SAV Conseil accompagne l’auteur, pas à pas :

LE SAV CONSEIL Christophe Loupy, auteur jeunesse édité et traduit aujourd’hui dans une quinzaine de pays, a créé le guide en 2002 "afin de pouvoir offrir aux auteurs débutants tous les outils qu’il aurait aimé posséder quand il a commencé"
Aujourd’hui directeur de publication de l’ouvrage, il continue à s’investir personnellement en offrant à chaque lecteur une aide supplémentaire, leur proposant des conseils personnalisés (service gratuit réservé aux clients).

Site

coup de coeur Le langage des contes / Elzbieta. - rouergue, 2014

Qu’est-ce qu’un conte ? Quelles sont ses fonctions ? Qu’est-ce qui le distingue de la fable ou de la mythologie ? Et surtout pourquoi traverse t-il les âges pour nous "enchanter" ? Partons à la recherche du secret des contes avec Elzbieta ! Parsemé d’extraits et de résumés de contes, le livre nous invite à une exploration des spécificités du langage du conte. Entrer dans une histoire c’est entrer dans un monde non linéaire, mouvant où la logique terrienne ne s’applique pas. Le temps, l’espace, les lois, tout est différent dans le conte qui nous invite à l’imagination. Mais au-delà de cet aspect irréel, il reflète par éclats nos angoisses, nos peurs et nous replonge dans l’esprit de l’enfance, non formaté, brut. Danger, chute, frisson, situations extrêmes sont au rendez-vous ! Il s’agit donc d’implicite, de non-dit, de perception décalée, de messages infraverbaux qui ré anime le conte et nous envoute encore et encore... Elzbieta nous fait partager ses perceptions et ses réflexions sur le conte à partir de diverses entrées : la musique, l’enfant, l’éducation, l’imagination, la peur, l’image...Un livre à lire et à relire tant il est riche en traversées à la manière du conte lui-même...

coup de coeur Lecture Jeune, N°150 : Focus sur la littérature ado, juin 2014

A l’occasion des 40 ans de Lecture Jeune, un numéro consacré exclusivement à un état des lieux de la littérature ado.

Au sommaire

- Lecture Jeunesse a 40 ans par Bernadette Seibel, présidente de Lecture Jeunesse
- Sociologie de l’adolescence par Christine Détrez, Sociologue
- L’évolution de la littérature pour les adolescents par Francis Marcoin, Professeur de littérature française et auteur
- Regards d’éditeurs par Sylvie Gracia Eva Grynszpan Barbara Bessat-Lelarge, éditrices
- Uniformisation du marché de la fiction pour les jeunes adultes ? par Marieke Mille, rédactrice en chef de la revue Lecture Jeune
- Focus sur la belle colère par Stephen Carrière, Directeur éditorial
- Légitimation ou transgression quel statut pour le roman contemporain pour adolescents ? par Laurent Bazin, Maître de conférences
- La place du roman pour adolescent dans l’enseignement par Sylviane Ahr et Max Butlen
- Les adolescents, public insaisissable des bibliothèques ? par Cécile Rabot, chercheuse et maître de conférences

Retrouvez tous les numéros de la revue Lecture Jeune en accès libre dans notre centre de ressource.

>>> Toutes les nouveautés (Ouvrages théoriques)

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse