couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Livres CD

Comptines et berceuses
Textes lus
Chansons
Livres documentaires
Musiques

Livres documentaires

coup de coeurNos titres préférés
Gallimard / Milan / Autres éditeurs /


La musique pour les jeunes / S. Pérez Testor, M. Eugenia Arus Leita, A.-L. Martinez Aceytuno, V. Escandell. - Oskar

Ce livre cd est un parcours d’initiation à la musique à travers les siècles et les différentes civilisations. Les origines de la musique nous font revenir aux sons de la nature, aux légendes et découvertes archéologiques. Puis vient l’apport des premières grandes civilisations musicales : Mésopotamie, Egypte, Inde et Chine. On s’initie ensuite aux instruments de deux pays très influents : la Grèce et Rome et on découvre Euterpe, la muse de la musique ou les dieux grecs et romains au passage. Suivent le Moyen Âge avec le chant grégorien, la Renaissance et le Baroque avec Lully et Vivaldi. Deux compositeurs Bach et Haendel vont influencer nombre de créateurs par leur œuvre exceptionnelle. Le classicisme du 18ème met en valeur les trois musiciens allemands : Haydn, Mozart et Beethoven et deux instruments clarinette et piano. Le Romantisme nous parle du piano avec Chopin, de l’orchestre avec Berlioz, de grands virtuoses avec Liszt ou Paganini, de l’opéra avec Wagner ou Verdi. Les courants musicaux du 19ème au 20ème nous racontent le nationalisme musical et évoquent les brillants musiciens comme Debussy, Ravel, Stravinsky ou Schönberg. Enfin sont abordés le jazz, la musique de film, le rock et la pop.
Aucune lassitude pour suivre tout ce parcours musical très rythmé grâce à la présentation du livre mélangeant photographies et illustrations. Le cd reprend des œuvres majeures de grands compositeurs en suivant le parcours musical du livre. Les illustrations de l’album sont parfois criardes, souvent humoristiques et doivent accrocher un jeune public. En évitant l’ennui d’un outil trop pédagogique, ce livre cd est un bon parcours ludique pour découvrir la musique grâce à des informations précises et des activités faciles et modernes (navigation sur internet).
Autre lecture
Certes l’album a été conçu comme une histoire de la musique ludique. Mais les couleurs assez criardes, les représentations de personnages empruntant au style de la BD, les dessins « simples » noient les quelques reproductions de documents d’époque qui auraient dû prendre la première place dans le volet documentaire de chaque chapitre. L’album est un peu fourre-tout, trop anecdotique, donc en désaccord avec le projet d’initiation à la musique, notamment classique.
Il n’est guère possible de se repérer dans la composition des 10 chapitres, quoi qu’en dise la page mode d’emploi qui annonce la présentation de la période historique, des informations sur les personnages importants, les instruments remarquables. Les 18 plages du CD sont pour la plupart très courtes et ne laissent pas le temps de s’imprégner des morceaux, même ceux qui sont faciles d’accès pour tous, de nombreux choix étant conventionnels. Les interprétations, d’origine non citée, n’ont pas de qualité particulière. Les 18 plages n’illustrent qu’une partie des chapitres de l’album, ce qui contredit l’objectif d’initiation à l’histoire de la musique : absence des musiques anciennes, des musiques du monde (chinoise…). Il n’est pas facile d’utiliser conjointement album et CD : la piste précise n’est pas citée, les références des extraits musicaux sont trop vagues. Par conséquent les non initiés qui voudraient écouter les morceaux complets ne peuvent facilement les chercher. En outre certains chapitres sont surreprésentés (chapitres 4 et 10) alors que d’autres sont ignorés (chapitres 2 et 3).

Léonard de Vinci, génial inventeur / M. Augustin, I. Bénistant, J.-P. Joblin. - Milan. - (Une oreille dans l’histoire)

La vie de Léonard de Vinci suivie pas à pas : sa jeunesse en Toscane, sa passion pour le dessin dans l’atelier de Verrocchio, sa curiosité permanente pour la nature et une création au service des puissants de l’époque. Grâce au talent de François Marthouret, on suit avec plaisir le quotidien de ce prodige dont le parcours est jalonné de succès et d’échecs. Vinci va exercer tous ses talents : peintre, sculpteur et ingénieur. Il invente des machines volantes ou de guerre, améliore le métier à tisser et explore le corps humain avec plus de 200 croquis. Le livre avec une belle mise en page reproduit ses grands tableaux dont la célèbre Joconde, épouse d’un banquier florentin.
Livre et CD sont complémentaires et l’auditeur-lecteur peut entrer à son rythme dans la vie du génie toscan de la renaissance. Plus que dans un simple livre d’histoire de l’art, les enfants pourront s’imprégner des paysages, du caractère de l’homme si passionnant, de la beauté de ses œuvres. Le périple de ce grand homme est raconté avec de nombreux détails insolites et la voix des comédiens n’est jamais lassante (quelques imperfections cependant dans la diction de certains acteurs). Un excellent livre documentaire sur l’un des plus grands génies de tous les temps, à recommander à partir de 9 ans.

De Gaulle raconté aux enfants/ R. Dargent ; F. Vincent. - Eveil et decouvertes. - ( Grands personnages historiques)

Ce livre cd est réalisé par un spécialiste du général, Raphaël Dargent. Il retrace le parcours de De Gaulle avec de nombreux détails et le récit est truffé d’anecdotes savoureuses : l’enfant passionné d’histoire et déjà déterminé à jouer les premiers rôles, un valeureux soldat et un écrivain, un résistant qui va libérer la France du joug d’Hitler avec l’aide des alliés, un président qui va créer la cinquième république et réformer en profondeur la France. Vignettes, reproductions d’images, de photographies d’époque et d’affiches dynamisent le livre dans une mise en page attrayante, avec cependant un manque de lisibilité pour certains encadrés. Une chronologie de tous les événements en fin de livre, des planches pour apprendre à dessiner complètent le tout. L’ensemble concilie précision et brièveté.
Outre le préambule, le CD comprend 10 saynètes : De Gaulle à l’assaut du pont de Dinan (1914), La contre-offensive de Montcornet (mai 1940) ; L’appel ; Le triomphe du Général ; Une journée à Colombey (1953) ; Le retour du général ; l’attentat du Petit-Clamart ; Vive le Québec libre ! ; De Gaulle s’envole à Baden-Baden : De Gaulle s’en va. Le prologue introduit le « personnage » au cœur de la situation et interpelle le lecteur. Pour bien suivre le CD, il vaut mieux prendre au préalable connaissance, au moins globalement, de l’album pour situer notamment les dates des 2 premiers épisodes et l’âge du protagoniste. Album et CD se complètent et répondent au même souci : mettre en scène, ici sur le plan sonore, les moments clés de la vie de De Gaulle pour leur donner vie : extraits radiophoniques de l’INA, chants de guerre, chansons d’époque, bruitages. La diction de Raphaël Dargent est claire.
Au final, un livre passionnant - et un peu hagiographique !- sur cet homme hors du commun et pourtant si proche de nous. A recommander aux plus de dix ans et aux adultes.

La légende de Chico Rei / B. Tanaka et M.-A. Rodrigues. - Kanjil éditeur

L’album comprend 7 parties
- L’histoire a un fondement historique : destin d’un roi du Congo vendu avec les siens à la mine d’or Encardideira à Vila Rica au Brésil. Il réussit, grâce à son travail et son attitude digne, à se faire libérer par son maître et à racheter la mine qui devint alors prospère. Cela lui permit de racheter tous les siens. Il aurait alors défilé à la Fête des rois de 1747 en costume de roi, accompagné de la musique de son pays natal, jusqu’à l’église qu’il avait fait construire. On visite toujours à Ouro Preto l’entrée de la mine et l’église. En 1964 fut créé le samba-enredo Chico Rei en l’honneur de ce roi qui sut utiliser la loi coloniale pour organiser une résistance pacifique et solidaire et accéder à une vie libre dans une ville coloniale du Brésil. L’écriture de la légende est très vivante, facile à suivre même pour des enfants non lecteurs, aidés par des illustrations très colorées. La réalité historique transformée par la légende peut être l’occasion d’une découverte de l’esclavage et de son importance pour comprendre la culture brésilienne.
- Texte bilingue du samba-enredo Chico Rei.
- La partie documentaire débute par la création de ce samba-enredo, puis décrit le fonctionnement d’une école de samba : les couleurs, la construction des chars.
- Sous le titre Ecole de samba, une école de la vie, le professeur Maria Augusta Rodrigues raconte son expérience des écoles de samba et leur préparation du défilé jusqu’au jour du carnaval. L’accent est mis sur le rôle des femmes de la communauté afro-brésilienne dans la transmission de la mémoire et celui des Écoles de Samba, lieu de réunion, de garderie des enfants, de formation à différents métiers et d’éducation des enfants à la patience, à la solidarité.
- Suit Petit Cahier de Souvenirs de l’Auteur, illustré de petits croquis en noir et blanc, réalisés en 1950 (sur fond jaune). Béatrice Tanaka y rend hommage au peintre Alberto da Vega Guignard qui lui a fait connaître Ouro Preto, et au carnavalesco (celui qui trouve le thème, les costumes et les décors du défilé pour une école) du Salgueiro, Fernando Pamplona, qui lui a raconté l’histoire de Chico Rei en 1965. Elle-même fut carnavalesca de Portela.
- Version portugaise (du Brésil) de la légende.
- Version portugaise du texte de Maria Augusta Rodrigues.
Le CD comprend 6 plages
- C’est le comédien sénégalais Mamadou Dioum qui conte la version française de la légende, d’une voix chaude, dans un style très expressif et légèrement emphatique. La musique s’entrelace avec la narration, à laquelle elle donne toute sa portée, le samba-enredo constituant une sorte de refrain. - Le poète et musicien Martinho da Vila, qui incarne le combat des afro-brésiliens en quête de mémoire, chante le Samba-enredo dans sa version originale, aboutissement logique de cette marche vers la victoire.
- Béatrice Tanaka interprète la partie documentaire (c’est un texte, plus court, de Christian Pouillaude) qui fait écouter l’orchestre de percussion d’une école de samba. Elle laisse chacun des instruments qui le composent se déployer lorsqu’elle les énumère.
- Puis Martinho da Vila conte la version brésilienne de la légende de sa voix très grave, sur un ton très mesuré.
- Version portugaise de la partie documentaire par Maria Augusta Rodrigues.
- Nouvelle interprétation du samba-enredo a capella par Geraldo Babaõ, le créateur de 1964.
Un album très riche, tant dans son aspect narratif, récit d’une légende, que dans les aspects musicaux et documentaires. L’originalité de l’ensemble est d’être entièrement bilingue, tant le CD que l’album. Cela en fait un outil de choix pour l’exploration à l’école ou en famille. On peut y goûter le plaisir de la lecture et l’écoute d’une musique très entraînante qui invite à découvrir l’Autre, l’histoire de l’esclavage, en même temps qu’il invite à chanter et danser.

Cat and mouse, meet the animals / S. Husar ; L. Méhée. - Abc Melody. - (J’apprends l’anglais avec Cat and Mouse)

ABC MELODY Editions est une maison d’édition jeunesse spécialisée dans l’initiation précoce aux langues et aux cultures du monde. Cet album CD est en principe destiné à de très jeunes enfants, de maternelle, ou de début de primaire. Chaque double page de l’album représente une rencontre, avec la même disposition, le même contenu : à gauche la souris anglaise et le chat américain, à droite l’animal rencontré. Chaque animal, d’un graphisme naïf et coloré, répond à la question du chat : "What’s that ?" : "I’m a bird", "I’m a cow"…, fait entendre l’onomatopée qui lui correspond, suscitant le même commentaire : "How funny". Un code couleurs dans chaque bulle identifie les personnages. Défilent les animaux de la ferme, des oiseaux et insectes, des animaux exotiques, dans un relatif désordre. La dernière double page les réunit, avant le récapitulatif des phrases avec la traduction. Le CD comprend 5 plages : introduction musicale, dialogue joué accompagné de bruitages et de musique, dialogue version lente (à répéter), lexique anglais version lente (à répéter), lexique anglais-français.
Les illustrations très simples conviennent aux petits, la forme du CD vise l’apprentissage de l’anglais, on imagine surtout une utilisation en classe de maternelle grande section.

La musique indienne / M. Bloch. - Gallimard. - (A la découverte des musiques du monde)

Un excellent titre pour se familiariser avec la musique indienne. L’histoire qui sert d’accroche, et qui n’est pas un simple « prétexte à », a été écrite par la conteuse Muriel Bloch. Elle met en scène un jeune garçon paresseux, Devdas, qui passe ses journées à se contempler dans un miroir. Un jour, pour échapper à la fureur de sa mère, il s’enfuit et se retrouve dans la jungle nez à nez avec un démon affreux et géant. Aussitôt, celui-ci danse de joie à l’idée de dévorer le garçon. Curieusement, Devdas l’imite. Puis, il brandit son miroir et feint de capturer son visage. Contre sa fortune, il le lui rendra. Ainsi le jeune garçon devint-il riche comme un maharajah et, de retour au village, « vécut sans travailler et parfaitement heureux » ! Avec sa chute légèrement impertinente, ce conte s’inscrit bien dans l’imaginaire indien. Sur le CD, le comédien indien A. Raïs le relate avec talent et l’agrémente de quelques expressions en hindi ; la musique -flûte, sitar, grelots, tambour tabla, cymbales, tempura et harmonium- imaginée par I. Banerjee et R. Majumdar est non seulement belle mais aussi pertinente, et rythme avec justesse le récit. Seule l’illustration qui pastiche maladroitement l’imagerie populaire indienne manque d’authenticité. La partie documentaire, tant dans le livre que sur le CD, est bien construite et intéressante – mais s’adresse en majeure partie à un public plus âgé.

Lully & d’Artagnan : Deux serviteurs du roi soleil / P. Fardet, G. Bonne, M. May. - Bleu nuit éditeur. - (Le coffret des musiciens avec Mathilda May)

Extrait de la collection "le coffret des musiciens",avec une lecture agréable de Mathilda May, cette découverte de deux personnages incontournables proches de Louis XIV , Lully et d’Artagnan, nous entraine dans une fabuleuse époque historique. On y aborde la vie des mousquetaires dirigés par d’Artagnan à la fois agent secret et chargé de la protection du roi. Comme directeur de l’académie royale de musique, on découvre un musicien florentin, Lully, qui va créer avec Molière la comédie-ballet comme le Bourgeois gentilhomme. La lecture est accompagnée par la musique de Lully très bien interprétée par Hugo Reyne ou Hervé Niquet. L’illustration simple et colorée colle bien à l’histoire.
Cette collection sans prétention permet de découvrir à de jeunes enfants des personnages ou des musiciens importants même si la version historique est ici très édulcorée.
Autre lecture
Une histoire assez artificielle qui évoque successivement d’Artagnan et les Mousquetaires du Roi, chargés de la protection de Louis XIV, puis la vie et la carrière de Lully, violoniste et compositeur, devenu secrétaire-conseiller de la musique de sa Majesté. Les illustrations sont insipides. Mathilda May lit le texte de façon neutre. L’ensemble est fade et décevant. Heureusement, il y a quelques duels à l’épée, les circonstances dérisoires de la mort de Lully et surtout sa musique – marches militaires et musiques de ballet qui séduisent les enfants, les incitent à danser. Au final, ce livre-CD donne envie de (re)découvrir l’œuvre de Lully mais... avec un autre support.

Napoléon raconté aux enfants / R. Zins. - Eveil et découvertes

Ronald Zins, grand spécialiste, raconte la vie de Napoléon en vingt six tableaux mis en images par Florent Vincent, illustrateur d’ouvrages historiques. L’étude chronologique très documentée passe en revue l’enfance du petit corse, le général de la révolution, le premier consul et l’empereur des français. Ce portrait se termine avec le déclin et la légende inspirée par ce grand personnage.
L’album original dans sa présentation est difficile à suivre et un jeune public peut se perdre dans les méandres de l’histoire. Le cd qui ne suit pas le livre reprend dix tableaux de la vie de Napoléon avec beaucoup (trop ?) de détails. Il est agrémenté de marches militaires et d’œuvres classiques.
Un bilan mitigé pour ce livre cd qui aurait gagné à raconter de vie de Napoléon avec plus de simplicité et moins d’anecdotes. Son legs à la société d’aujourd’hui aurait pu être par contre davantage approfondi. Pour usage pédagogique.

L’ imagier des lettres et des mots : de A à Z en chantant ! / J.-F. Alexandre, C. Albaut, O. Latyk. - Naïve

Très bel objet que ce petit album ! Carré, (15x15 cm), pages en carton épais et glacé reliées par de gros anneaux rouges, couverture illustrée comme tout l’album par de belles lettres et les images que l’on retrouvera plus loin. Chaque lettre est présentée comme une image : le A est un toit, le D est bedonnant, le E est une échelle à trois barreaux, le J un crochet pour accrocher le bonnet, etc... accompagnée d’un petit bonhomme qui, par exemple, descend le toboggan du M... Cette représentation aide l’enfant à mémoriser tout en rendant l’apprentissage ludique et drôle.
Le CD correspond bien aux objectifs de l’album. Il comprend 15 plages. Les 8 premières correspondent au texte de l’album, la « farandole des lettres » présentée comme le dialogue d’une voix adulte féminine et d’une voix d’enfant. La 9e fait entendre l’alphabet de Mozart. Dans les 2 suivantes, les voyelles sont dites, puis reprises dans les syllabes de base (bébé bibi…). La 12e est intitulée : « Ah vous dirais-je l’alphabet », sur l’air connu d’« Ah vous dirais-je maman » (voix féminine). Un enfant ensuite récite tout l’alphabet. Enfin « Chantons l’alphabet » est interprété d’une manière plus convaincante par Jean-François Alexandre et la version instrumentale permet à l’enfant de chanter à son tour. Tout le CD invite donc à la mémorisation de l’alphabet.
Un livre CD à partager en famille, dans des centres de loisirs, à l’école. Album et CD se complètent, sollicitent tous les sens et permettent ainsi une utilisation avec des enfants très divers, qu’ils débutent l’apprentissage ou deviennent autonomes, qu’ils apprennent facilement ou rencontrent des difficultés spécifiques.

Le jazz : Charlie et le jazz / L. Sauerwein ; H. Texier ; P. Faure. - Gallimard. - (Mes premières découvertes de la musique)

Avoir choisi Henri Texier à la contrebasse pour illustrer avec sa formation ce conte musical est un excellent choix. Sa musique de jazz européen très créatif ne peut que ravir les oreilles attentives d’un jeune public très ouvert à ces formes nouvelles de musique. Les différents instruments mettent bien en valeur les personnages très variés de ce conte fort bien raconté par Philippe Faure. Une histoire de zoo où un raton laveur vole le trousseau de clefs et libère les animaux qui vont vivre une nuit très agitée. Mais ne serait-ce qu’un rêve de Monsieur Basile, le gardien du zoo ?.... Toute l’histoire du jazz, du blues au free jazz est ici fort bien illustrée musicalement par Henri Texier et racontée dans un petit documentaire qui fait suite à l’histoire et décrit tous les instruments de la formation. Un régal musical à découvrir avec ce grand musicien Henri Texier accompagné de ses excellents complices : Glenn Ferris au trombone, Boyan Z au piano et Sebastien Texier à la clarinette et au saxophone alto.
Une vraie découverte du jazz possible pour le plus grand nombre, accessible dès 4 ou 5 ans.

Affichage de 10 sur 57, voir les autres pages : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50

Haut de la page

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse