couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : David


Roman(s) :


coup de coeur Pauline ou la vraie vie / G. Kuijer. - Ecole des loisirs. - (Médium). 2013

4 histoires rééditées et une inédite dans ce recueil, il faut donc aimer Pauline ! Heureusement, elle est bien sympathique. Elle n’a que onze-douze ans mais est très dégourdie, avec un sens de l’humour et de l’auto-dérision. Sa vie tourne autour de trois points d’ancrage : la maison, l’école et la ferme de ses grands-parents, sachant que sa mère va se remarier avec l’instituteur. Nous voici dans la Hollande que nous aimons : cette société ouverte, tolérante, décontractée, où les différences de religion ou d’origine et les complications des familles recomposées peuvent, certes, poser problème mais ne sont pas en elles-mêmes inacceptables. Lorsque le père de Pauline est devenu drogué, personne ne l’a blâmé mais on l’aide à retrouver une façon de vivre plus saine.
Pauline veut être poète et peut-être fermière aussi, avec son petit amoureux, Mimoun, d’origine marocaine. C’est un livre optimiste et plutôt ensoleillé même s’il y a tout de même quelques passages d’ombre : les disputes entre la mère et l’instituteur et surtout la mort du grand-père. C’est l’amitié d’une fille mexicaine réfugiée en Hollande avec ce qui reste de sa famille qui aide Pauline à surmonter son chagrin.
Un livre plein de charme donc, de sagesse et d’humour. Coup de coeur de David

coup de coeur Les enfants de Babel / E. Cansino. - Ecole des loisirs. 2013

Ce roman présente un joli méli-mélo de personnages et de sentiments. On retrouve un peu de soi dans chacun des habitants de cette tour de la banlieue de Séville. A leur manière, ce sont tous des héros ordinaires qui, par leurs parcours, leurs choix de vie et leurs erreurs, offrent une belle leçon de vie, simplement. Le roman est empreint d’une douce lenteur et de philosophie portée par le personnage d’Angel, enseignant oui, mais plus que cela ! Au final, ce roman aborde la transmission sous toutes ses formes. Il en ressort tant d’émotions et de fragilité qu’il est impossible d’y rester insensible.
Autre lecture
Un roman espagnol dont l’intrigue se déroule pour l’essentiel dans la grande tour d’une cité à la dérive. Première (petite) surprise : les cités espagnoles semblent identiques aux cités françaises : les mêmes graffitis, trafics et immigrés clandestins. Deuxième surprise : le personnage principal de ce roman pour ados -héros pourrait-on dire, tant il est courageux et sympathique- est un adulte, un professeur de philosophie d’une cinquantaine d’années. Il est en contact permanent avec des jeunes du lycée et de la tour mais a sa propre vie d’adulte, de solitude suite à la mort de sa femme et de responsabilités professionnelles. Responsabilités complexes. A-t-il le droit ou le devoir d’aider un élève africain à faire entrer clandestinement son jeune frère en Espagne ?
Un roman remarquable et exceptionnel qui fera grandir ses jeunes lecteurs. Coup de coeur de David

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse