couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Jacqueline


Et aussi... :


coup de coeur T’es beau, t’es fort, t’es musclé / J. Aubineau ; B. Gahon ; C. Dutertre. - Benjamins médias (Taille M), 2013

Elle n’a vraiment pas de chance cette vieille dame, qui toute sa vie a subit des épreuves. Au point qu’on l’a appelée Mère Misère tout en évitant de la fréquenter, des fois qu’elle soit contagieuse… Même la mort ne veut pas d’elle ! « Pas de chance »... M. Propre, son confident de toujours auquel elle répète inlassablement T’es beau, t’es fort, t’es musclé, lui apparaît un jour en chair et en os ! Et lui promet une belle fleur...
Jérôme Aubineau adapte le conte La Mère misère de façon très tonique et son interprétation fait bien passer l’humour du texte ; 16 minutes d’écoute en 10 pistes, non repérée dans l’album, la dernière étant réservée à l’énoncé des auteurs. La musique en fond et les chansons qui viennent rythmer l’histoire sont vraiment entrainantes, dans la dynamique de la valeur prônée par l’histoire : l’espoir !
Autre lecture
Un coup de cœur pour cette création originale d’un conteur talentueux. C’est l’histoire de la mère misère, thème traditionnel qui met en présence la mort, la misère et l’espoir aussi. Jérôme Aubineau le revisite ici, entièrement. Saint Pierre qui jouait dans d’autres versions le rôle de l’entremetteur cède la place à Monsieur Propre. Le bonhomme misère devient la mère misère. L’arbre fruitier des versions les plus connues est remplacé par une seule fleur magnifique qui ne fleurit qu’une fois par an. L’argument est simple : la mère misère est repoussée par tous même par la mort qui ne vient pas lorsqu’elle l’appelle en plein désespoir. Le seul qui vient à son secours, c’est le génie de la bouteille de Monsieur Propre qui lui donne une graine magique et lui permettra même, lors d’une deuxième intervention, de figer les êtres qui osent escalader sa fleur…Drôle de morale pour ce conte où la misère est plus forte que la mort ! Mais tellement bien amenée…L’humour décalé permet décidément d’aborder des thèmes bien philosophiques… Voilà bien une histoire à multiples lectures, le sujet peut intéresser jusqu’aux adultes, la façon vivante de raconter peut convenir dès 5/ 6 ans. La qualité de la voix, la musicalité des tournures emmène dans la cour des grands conteurs. Chaque épisode a son rythme, la bossa nova pour Monsieur Propre, le rap pour encourager la fleur à grandir, la gigue bretonne pour Abel le Rebelle et sa bande… Si le graphisme n’est pas exceptionnel, ses tons sombres, ceux du domaine de la mort, sont atténués par un côté un peu rétro et la référence à la pub très actuelle de la bouteille du génie de la propreté. Coup de coeur de Jacqueline

coup de coeur L’ œil du loup / D. Pennac ; C. Reisser ; K. Beffa ; Orchestre de chambre de Paris. - Gallimard

Enfermé dans un zoo, un loup borgne a décidé d’ignorer les hommes à jamais. « Le meilleur des hommes ne vaut rien ! » lui disait sa mère. Mais devant ce garçon présent jour après jour, à le fixer sans faillir, le loup baisse la garde et regarde enfin l’humain. Dans ce contact hors norme, c’est toute l’histoire des loups encore sauvages qui se dit puis la violence des hommes. Ce sera ensuite au tour du jeune Afrique de raconter son périple depuis son pays en guerre jusqu’à « l’autre monde ».
La narration par l’auteur lui-même est douce, mesurée, très agréable. L’accompagnement musical est constant mais pas trop envahissant. Seul bémol : les illustrations n’aident pas du tout à la lecture d’un texte qui est dense pour un format album. On préférera donc le CD tout en ayant la possibilité de lire le texte intégral avec l’album (qui met entre crochets les passages supprimés sur le CD). Coup de coeur de Jacqueline et Brigitte

coup de coeur Le garçon transparent / E. Chedid-Adevenier ; L. Lepinay ; J. Depardieu. - La Martinière

Ce garçon transparent n’a pas vraiment de prénom, ses parents eux-mêmes ne s’en souviennent pas. Pire, ils l’oublient fréquemment. Rien d’étonnant alors à ce qu’ils aient négligé d’envoyer sa lettre au Père Noël. Ce dernier, au soir de Noël, est dépité, puis furieux de voir cet enfant ainsi oublié. Il lui propose de l’accompagner. Une virée magique au terme de laquelle le Père Noël lui offre un clairon, gage de son existence : avec lui, "personne ne pourra (l)’oublier". Mais la réalité est plus terrible, l’enfant comprend à quel point il n’existe pas pour ses parents… C’est à travers la musique, le clairon que l’enfant sera rendu à lui-même.
Les illustrations, dans ce format haut de forme, occupent tout l’espace pour un rendu très impressionnant. Que ce soit ce grand escalier et, à son sommet, l’enfant transparent ou la barbe du père noel qui exprime toute sa colère, le format est exploité à merveille.
2 pistes sur le CD : le texte et une chanson, tous deux interprétés par une Julie Depardieu parfaite ; la chanson laisse vent et clairon exprimer toute la force de ce garçon qui trouve sa voie.
Un album CD intéressant, avec l’avantage de proposer plusieurs niveaux de compréhension, dans le texte, l’illustration (dernière page avec une fillette) et le CD. Le CD, avec sa fin plus optimiste conviendra aux plus jeunes et aux plus sensibles. L’album lui est plus abrupte.
Autre lecture
Le garçon transparent est une fable toute poétique sur un enfant si frêle et si peu reconnu par son entourage qu’il en devient invisible. Le père Noël, tel un ange gardien qui fait bien son ouvrage, trouvera le remède à cette maladie étrange en lui offrant son attention et un moyen d’expression, un clairon. Deux parties dans le CD, l’histoire racontée puis une chanson. L’auteur aime sans doute le Père Noël puisqu’elle a publié un mois plus tard, un album intitulé « Très cher Père Noel ». Julie Depardieu, la narratrice et chanteuse, aime sans doute ce personnage d’enfant malmené qu’elle nous restitue avec chaleur et respect ; illustrateur et musiciens aiment sans doute cette création commune car ils sont présents juste ce qu’il faut, pas trop.
Tout concourt à mettre en valeur le texte poignant mais plein d’espérance. Pas d’effets spéciaux, les bruitages et la musique sont discrets. Dans les illustrations où les bleus dominent, la tache rouge du père Noël apporte la chaleur. Malgré la gravité du propos, le ton juste dans les mots et dans la voix, rend l’histoire accessible dès 5 ans. Coup de coeur de Jacqueline et Brigitte

coup de coeur Tatatoum, éveil corporel et chansons à mimer / L. Lahaye, T. Dassonville ; B. Amsallen ; A. Ruel. - Eveil et découvertes

De la simplicité, de la complicité et de la bonne humeur voilà les sensations données à la première écoute de cet album CD. L’auteur- interprète est psychomotricien de profession et son expérience transparait dans le choix des mots, des rythmes, des sujets. Favoriser l’éveil, développer la coordination et fait prendre conscience aux enfants de leur schéma corporel, telle est la démarche. Même si l’auteur n’est accompagné que d’un comparse, et de peu d’instruments, la suite des 15 chansons ne crée pas la monotonie et ce CD conçu comme un spectacle peut s’écouter d’un bout à l’autre (piste 1, avec une mise en scène entre Noé et Théo non présente dans l’album) mais on peut aussi y picorer selon l’envie (avec 15 autres pistes distinctes). Le livre qui l’accompagne donne des indications pour joindre le geste à la parole.
Destiné aux petits de 1 à 5 ans, cet ouvrage peut être aussi très utile aux animateurs ou parents. Coup de coeur de Jacqueline

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse