couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Marion


Roman(s) :


coup de coeur La fille mirage / E. Broach. - Rouergue. - (DoAdo noir)

« Peut-être que chacun d’entre nous a une histoire, une seule, qui explique qui nous sommes réellement. » Lucy est jeune, certes, pas même 16 ans, mais l’histoire qui leur arrive, à elle, son frère et son ami, dira beaucoup de ce qu’ils sont. Ils étaient en chemin pour une semaine de vacances, insouciants, lorsqu’ils percutent un être vivant ; ils croient d’abord avoir heurté un coyote, mais retournant sur leurs pas, découvrent le cadavre d’une jeune fille. Pas question de fuir, même s’ils ont un peu bu. Ils contactent la police, font face aux suspicions et jugements, attendent les résultats de l’enquête. Ils sont bientôt disculpés, le décès serait “naturel”. Mais Lucy veut comprendre, retracer l’histoire de celle qui la hante. Et ce qu’elle découvre est réellement inquiétant…
Chaleur poisseuse, orage violent, l’ambiance est lourde, en adéquation avec l’inquiétude des personnages, communiquée au lecteur. En parallèle de l’intrigue policière se nouent d’autres enjeux : ces trois jeunes, chacun à leur manière, feront l’expérience de relations amoureuses. Qui ne seront guère plus simples…
Un roman haletant qui suit 3 ados livrés à eux-mêmes sur un chemin initiatique.
Autre lecture
Trois jeunes sur le chemin des vacances percutent dans la nuit un coyote. Mais lorsqu’ils font demi-tour ils découvrent une jeune fille morte. Que lui est-il arrivé ? Est-ce vraiment un animal sauvage que le trio a heurté ? La police arrivée sur les lieux va enquêter. En attendant, Lucy qui est en troisième, son frère Jamie qui finit sa terminale et son meilleur copain Kit, vont devoir patienter chez une artiste... Mais très vite dans ce Nouveau-Mexique qui s’apparente à un nouveau monde, les événements et surtout la relation entre les personnages vont prendre des circonvolutions parfois inquiétantes parfois émouvantes...
J’ai adoré ce livre par l’ambiance très particulière que réussit à créer l’auteur. Le personnage principal, Lucy, est en train de quitter l’adolescence et sa pérégrination pour faire la lumière sur le décès et l’identité de la morte n’est qu’un élément d’un parcours intérieure. Les garçons futiles et énervants au début du livre vont au fur et à mesure du récit se révéler très différents. L’ensemble donne un roman policier et psychologique à ne pas manquer de lire (à tout âge) !
« Vous pouvez passer des mois et des mois avec quelqu’un et ne rien apprendre de cette personne, et à l’inverse, la découvrir en quelques minutes, grâce à une seule histoire. Peut-être que chacun d’entre nous a une histoire, une seule, qui explique qui nous sommes réellement. »

Autre lecture C’est l’histoire d’une jeune fille, Lucie qui part avec son grand frère Jamie et un ami de celui-ci Kit. Sur la route des vacances, lorsqu’ils roulent dans le désert , la voiture percute quelque chose. Persuadés que c’était un coyote , Jamie et Kit ne voulurent pas faire demi tour pour aller voir ce qu’ils avaient percuté. Lucie réussit à les convaincre d’aller voir. Lorsqu’ils arrivèrent vers le lieu de l’accident, ils eurent un choc. Ils n’avait pas percutés un coyote mais une jeune fille et cette jeune fille était morte. Une histoire va ensuite se construire autour de cet accident. Il est difficile de faire un résumé de ce livre sans dévoiler des détails importants. La police arrivée sur les lieux va enquêter. En attendant, Lucy qui est en troisième, son frère Jamie qui finit sa terminale et son meilleur copain Kit, vont devoir patienter chez une artiste... Mais très vite dans ce Nouveau-Mexique qui s’apparente à un nouveau monde, les événements et surtout la relation entre les personnages vont prendre des circonvolutions parfois inquiétantes parfois émouvantes...
J’ai adoré ce livre par l’ambiance très particulière que réussit à créer l’auteur. Le personnage principal, Lucy est en train de quitter l’adolescence et elle veut tout faire pour connaître la vérité sur le décès . Les garçons futiles et énervants au début du livre vont au fur et à mesure du récit se révéler très différents. L’ensemble donne un roman policier et psychologique à ne pas manquer de lire ! pour les élèves de 3 ème . Atelier 1,2,3 Ecrivez ! du collège Victor Hugo

Coup de coeur de Marion

coup de coeur Graffiti Moon / C. Crowley. - Albin Michel. - (Wiz). 2013

Nous suivons en chapitres alternés Lucy et Ed. La première rêve de rencontrer l’Ombre, celui qui « peint dans la nuit » des fresques si profondes à ses yeux… Le second court après l’argent pour payer le loyer et sa peinture pour graffer sur les murs de la ville. Lucy et Ed sont amenés à passer la nuit ensemble et on ne peut pas dire que l’entente soit immédiate… Outre le fait que Lucy a cassé le nez d’Ed quelques temps auparavant, elle ne lui parle que de cette ombre si talentueuse qui la fait rêver (fantasmer serait plus juste). Hors de question dans ce cas pour Ed de révéler qu’il est bel et bien l’ombre. Son manque de confiance en lui lui intime de se taire quand tout son être le pousse à faire confiance à cette fille qui le comprend si bien.
Le temps d’une nuit pleine d’enjeux, Lucy et Ed s’apprivoisent maladroitement au rythme de discussions autour de l’art et des artistes. Ed arrivera-t-il à intégrer qu’il peut légitimement s’exprimer dans l’art malgré son échec scolaire ?
Autre lecture
Qui est l’Ombre, ce graffeur qui tague les murs de la ville de tableaux qui intriguent Lucie ? En virée avec ses copines, elle part à sa poursuite accompagnée d’un groupe de garçons. Entre mensonges et sentiments, Ed et Lucie, vont-ils finir par se rencontrer vraiment ? Pourquoi l’Ombre cache-t-elle son identité ? Que cherche Lucie à travers cette quête ?
Un très joli roman, agréable à lire, qui se dévore en peu de temps, grâce à son mélange d’humour et d’action ainsi que par l’alternance des chapitres Ed/Lucie. Les personnages sont attachants et les thèmes ne se contentent pas de la romance puisqu’on y évoque aussi l’illettrisme, la poésie, la peinture, la fidélité, l’amitié...
« Si mon penchant pour toi était le public d’un match de foot, il rugirait jusqu’à te rendre sourde. Et si mon penchant pour toi était un boxeur, il y aurait un mort étendu par terre. Et si mon penchant pour toi était en sucre, tu perdrais toutes tes dents avant tes vingt ans. Et si mon penchant pour toi était de l’argent, tu pourrais dépenser sans compter. » Coup de coeur de Marion

coup de coeur L’ attache / F. Robert. - Ecole des loisirs. - (Médium)

Igor et Emma sont séparés suite au décès soudain de leurs parents. Emma est aussitôt adoptée par un couple d’amis de leur mère et Igor envoyé en institut jusqu’à son adoption par un couple de paysans. Nous suivons le lent cheminement personnel d’Igor pour se reconstruire. Le récit est très beau. L’écriture est constituée de phrases courtes qui rendent le livre facile à lire en dépit du peu de dialogues. Igor va tout d’abord tenter de retrouver sa sœur mais ses échecs vont vite l’amener à vivre sa vie en mode bémol, avec indifférence. Mais peu à peu, il va devoir s’ouvrir au monde qui l’entoure, à la ferme, à la campagne, à ses camarades, à lui-même.
Quelle force accorder aux liens ? Peut-on reconstruire une relation déchirée ? Quelle valeur, quelle place donner aux parents adoptants qui vous ouvrent leur cœur ?
Un coup de cœur pour ce livre qui peut se lire de 12 à 77 ans !
Autre lecture
L’écriture particulière et très belle, précise et sensible, dit au plus près de l’intime l’errance d’Igor. Une errance formalisée par un texte non chapitré qui va et vient entre passé et présent, pelote impossible à détricoter interdisant ainsi l’accès à l’avenir.
Avant, Igor vivait à Paris avec sa sœur jumelle, ses parents aisés. C’était avant la mort des parents, avant la séparation intolérable d’avec sa sœur.
Aujourd’hui, il vit chez ses parents adoptifs, paysans, à propos desquels il pense : "Ils n’ont rien compris à ce que je suis, ils ont adoptés une poupée, un pantin, un doudou, un truc," Comment savoir qui il est ? Son passé est rasé, ses parents adoptifs lui dénient le peu qu’il sait de lui, il ne sait où est sa sœur… Comment vivre seul avec le sentiment si fort d’être lié à l’autre, d’abord dans la douleur et le manque, puis, après les retrouvailles, dans la plénitude de se savoir entité à part entière connecté à l’autre dans une évidence retrouvée… Telle est la force de ce roman où l’émotion pudique de tous les personnages cueille le lecteur, envoûté. Coup de coeur de Julie et Marion

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse