couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Myriam




Album(s) :


coup de coeur 4 petits livres de saison / M. Doray. - Ecole des loisirs. 2013

Comme le titre l’indique nous sommes en présence de 4 petits livres au format 12X12, enserrés dans un boîtier. Toutes les saisons se retrouvent dans chacun de ces albums destinés aux tout-petits. Par contre chaque album démarre avec une saison différente et l’histoire évolue justement en fonction de la date de démarrage. En effet, En été commence par des bébés lapins et se termine par d’autres bébés.... Au printemps, par la semence des graines de carottes qui poussent dans l’année et finissent sur le bonhomme de neige. En automne jouera sur les couleurs. Enfin En hiver opposera la joie des lapins au mauvais caractère de la taupe jusqu’à la saison des pluies et l’inversement de la situation. Le tout traité avec humour et joie. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur La chanson de Richard Strauss / M. Malte ; A. Huard. - Sarbacane ; Amnesty international

Marcus Malte met son talent d’écrivain au service du drame de la déportation et plus particulièrement celle des enfants juifs durant la seconde guerre mondiale. Innocents parmi les innocents... Le narrateur avait le même âge que Richard Strauss, rien ne les distinguait. Ils étaient amis et vivaient leur vie d’enfant tant bien que mal parce qu’en temps de guerre comment ne pas avoir peur ? Une nuit, les bottes se sont faites entendre dans les escaliers. Elles ont dépassé l’étage de celui qui raconte et sont montées jusque chez Richard. Depuis plus de nouvelles.
Marcus Malte n’écrit jamais de simples histoires, pour lui les mots doivent résonner comme la musique et il semble se faire un devoir d’écrire ses mélodies pour les grandes causes. Une fois de plus le texte est superbe et parfaitement servi par les illustrations remarquables d’Alexandra Huard. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Le chat machin / M. Malte ; C. Hayat. - Syros

Machin n’est pas son nom, de nom il n’en a pas. C’est un chat des rues, pas par choix, mais qui choisit vraiment sa destinée ? Un jour, il saute par mégarde dans le jardin d’une villa et se retrouve nez à nez avec un chien. Le chien Pacha porte bien son nom celui-là, il est aimé, choyé et pourtant il manque un petit machin à son bonheur. Que va-t-il se passer ? Vont-ils se battre comme "chat et chien" ?
Véritable coup de coeur pour cet album dans lequel Marcus Malte donne une vision de la société qu’il traite avec poésie et humour décalé. Cet auteur possède une recette secrète pour passer d’un genre à un autre, il n’est jamais vraiment là où on l’attend, pour le plus grand plaisir de ses lecteurs d’ailleurs. Les illustrations de Candice Hayat servent bien l’atmosphère de cet album que nous conseillons à partir de 5 ans. Coup de coeur de Myriam

Roman(s) :


coup de coeur Coup de talon / S. Deshors. - Talents hauts. 2013

Tout bascule dans la vie de Lucie et Laure le jour où cette dernière subit une humiliation dans le métro. Sous le regard désespéré de sa sœur, Laure se laisse tout doucement sombrer dans la dépression et l’anorexie. Lucie a du mal à tenir sa promesse de ne rien dire à ses parents qui ne voient rien et fait des tentatives maladroites pour tenter de sortir sa sœur adorée de ce cauchemar.
Un roman très réussi sur les rapports fille/garçons, la violence et la résilience.
Autre lecture
Quelques minutes et l’univers doux et confiant de Lucie et Laure se fissure : les sœurs sont dans le métro, une bande de garçons pénètre dans la rame, bouscule Laure, l’agresse, l’insulte, l’humilie. Juste parce qu’elle est belle, qu’elle a mis une jupe. La voilà salie. Lucie, un peu plus loin, n’a rien pu faire, ne peut qu’observer sa sœur aînée basculer dans le silence, la honte. Surtout ne rien dire. Lucie, narratrice, tente de venir en aide à sa sœur mais la voilà si loin maintenant…
La discrimination dans toute sa banalité quotidienne, souillure indélébile. Mais dans la solidarité, le partage, la parole, les anonymes sexistes n’auront pas gain de cause ! Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Comment j’ai piqué la petite amie Alien de Johnny Depp / G. Ghislain. - La Martinière. - (Fiction J)

Lorsque Zelda arrive chez son célèbre psy de père Davis comprend tout de suite que cette jeune fille est différente des autres patientes qu’il croise parfois. C’est un euphémisme. En effet Zelda prétend être une extraterrestre à la recherche de son élu, Johnny Depp (oui rien que ça !), et aurait pour mission de le ramener sur sa planète. David est à la fois effrayé et fasciné par cette superbe adolescente. D’autant qu’elle est d’une force surhumaine et sait se faire convaincante. Zelda est-elle une dangereuse schizophrène comme le prétendent les adultes ? Cela importe peu à David qui est amoureux d’elle et est bien décidé à ne plus la quitter. S’en suit alors une aventure rocambolesque à travers Paris.
Cette histoire est aussi déjantée que l’héroïne. On rit beaucoup à son humour très anglais. Normal l’auteur a parcouru le monde et l’anglais lui est devenu aussi naturel que le français, sa langue natale (ce roman a d’abord été écrit en anglais).
Autre lecture
Le père de David est thérapeute et sa patiente actuelle est vraiment étrange, voire dangereuse. David est pourtant très attiré par elle et surtout intrigué. La jeune Zelda lui avoue être une extra-terrestre à la recherche de son "double" terrien. David croit surtout qu’elle est schizophrène, jusqu’à ce que la jeune fille, alors solidement attachée par les policiers pour assister à sa séance thérapeutique, réussisse à s’échapper miraculeusement. David la retrouve dans le coffre de la voiture de sa mère : comment est-elle arrivée là ? C’est simple, Zelda spatioflash. David commence à douter des origines terrestres de Zelda. Commence alors une incroyable et trépidante course à travers Paris, entre David, Zelda, les parents du jeune garçon (une mère particulièrement hystérique) et les compagnes "alien" de Zelda. Et on apprend que le double terrien de Zelda n’est autre que Johnny Depp.
Roman drôle, hystérique, personnages attachants, pas si extra-terrestres que ça...
Autre lecture
Le père de David s’occupe de jeunes psychiquement perturbés. Mais cette Zelda nouvellement arrivée semble dépasser tout ce qu’ils connaissent : elle affirme venir de la planète Vahalal, qui ne tolère que les femmes. On y vit des centaines d’années, avec des pouvoirs étonnants et la reproduction est un phénomène bien compliqué. Zelda est justement là pour s’accoupler avec un certain… Johnny Depp. David va bientôt se retrouver adjuvant dans sa quête obsessionnelle…
C’est un roman loufoque, déjanté, violent par moment mais résolument enlevé et original. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Victoria rêve / T. de Fombelle. - Gallimard

« Victoria avait toujours parfaitement fait la différence entre son imaginaire et la vraie vie. C’était même la conscience de cette différence qui lui faisait trouver la réalité si plate. » Or voici qu’un jour les livres que Victoria aime tant s’immiscent étrangement dans sa vie. Au point qu’elle ne discerne plus vraiment les limites entre réalité et imaginaire… Serait-ce parce que son quotidien lui-même se fissure, avec un père qui n’ose révéler son chômage ?
Une histoire au charme étrange qui montre que les livres peuvent être tout à la fois refuge et vecteur de rencontres…
Autre lecture
Ceux qui ont l’habitude de lire Timothée de Fombelle ne seront pas surpris par les rêves de Victoria ni par la tournure que prend l’histoire et croiront sans souci à cette histoire d’indiens cachés dans le placard, de disparition par magie d’objets et de monde imaginaire qui débarque dans la vie de la petite fille de 12 ans. Pourtant le lecteur sera surpris car la vie parfois dépasse la fiction.... Voici un roman touchant, bien écrit comme tout ce que fait cet auteur et qui marque ceux qui ont la chance de l’empoigner. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Adulte à présent / E. Sekloka. - Sarbacane. - (Exprim’)

Ce nouveau roman d’Edgar Sekloka nous conforte dans la certitude qu’il est un écrivain à part dans la littérature pour adolescents française. En effet, ce livre relève plus de la tradition littéraire noire et policière américaine. Les héros sont deux adolescents dont on ignorera le nom, ils seront "la cadette" et "le fils" tout au fil de l’histoire. Dans la première partie, on assiste à l’extermination de toute la famille de la jeune fille au Cameroun par les militaires du régime totalitaire en place. Alors que le peuple se soulève et que les massacres n’en finissent pas, contre toute attente, un membre du gouvernement lui donne de l’argent et l’aide à s’enfuir en Amérique. Elle est alors hébergée dans une famille dont le père trempe dans des histoires de drogue et autres petites affaires louches. La jeune fille issue d’une famille d’intellectuels se sent perdue dans ce milieu sordide. Heureusement, "le fils", à peine plus âgé qu’elle, est différent et sent immédiatement qu’à eux deux, une issue est possible. La fin est tragique mais tout reste ouvert...
Grandes qualités d’écriture et de narration pour ce second roman. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Promise / A. Condie. - Gallimard

C’est le grand soir pour Cassia, celui où elle va découvrir son promis, celui que les Officiels ont choisi pour elle. Idéal statistiquement, idéal selon les probabilités. Elle est heureuse de découvrir qu’il s’agit de Xander, son meilleur ami de toujours, mais découvre par erreur ( ?) qu’il existerait un autre promis, Ky, classé Aberration. Contre toute attente, elle tombe amoureuse de lui et ce faisant, multiplie les entorses aux règlements. Elle apprend à écrire cursivement, retient des poèmes interdits, prend des initiatives non "rationnelles"…
L’ordre sécurisant, froid, sans surprises, se fissure lentement mais sûrement : à l’issue du premier tome, Cassia ourdie son plan pour retrouver Ky exilé dans une province en guerre, avec l’aide de ses parents pourtant Officiels.
Le cadre de ces romans d’anticipation est souvent calqué sur un même modèle : un monde idyllique dirigé par une puissance qu’on ne voit jamais et qui s’avère manipulatrice. Le lecteur pourrait se lasser. Pourtant dans ce roman il y a quelques originalités qui l’accrochent et les personnages sont particulièrement attachants. Nous attendons la suite... Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Un papillon sauvage / J. Ecormier. - Océan. - (Ocean Fiction Ado)

A 93 ans, Miky fugue de la maison de retraite pour se rendre à la bibliothèque municipale où il a rendez-vous avec son enfance. Il se souvient plus particulièrement de l’été de ses 14 ans qu’il avait dû passer à la bibliothèque à résumer des livres sous la garde de l’affreuse Madame Foinsec pendant que ses copains « s’éclataient » à la piscine. Jusqu’au jour où il découvre un titre palpitant Les mines de Galforquin… Dans le même temps, il fait connaissance avec un « rat » de bibliothèque qui s’avèrera être un personnage de fort bon conseil.
Du suspense dans ce récit très accrocheur, riche en symboles divers et qui prend une tournure de conte initiatique. L’auteur utilise de superbes métaphores pour incarner les étapes de la vie, ce qui ajoute une touche de poésie à un très beau texte. Le héros est émouvant tant en adolescent crâneur et arrogant, (seule défense qu’il a trouvée pour assumer l’absence de son père) qu’en vieillard repenti mais toujours rebelle. Il est temps de savoir qui était ce père et l’on n’est pas déçu par la fin !
Un récit parfaitement construit et un vrai plaisir de lecture. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Mon Vaisseau Te Mènera Jeudi Sur Un Nuage / M. Malte. - Syros. - (Tempo)

Justine, la petite sœur de Romain, est atteinte d’un cancer. Toute la famille emménage à côté de l’hôpital, dans la maison des Parents, destinée aux proches des malades. C’est là que Romain va rencontrer Alexia, une petite fille de son âge au caractère bien trempé. L’exact opposé de Romain, plutôt rêveur, plutôt calme, et passionné par l’espace. Une belle amitié va naître dans ce lieu qui semble hors du temps, très loin de la vie quotidienne.
Marcus Malte aborde ici le sujet délicat et difficile de la maladie. A travers les yeux de Romain, on découvre une galerie de personnages auxquels on s’attache très vite, ainsi qu’une palette de tous les sentiments qu’il est possible d’éprouver face à la maladie. Mais surtout, c’est le point de vue naïf et sensible de cet enfant qui est touchant car il rappelle que face à la mort, il y a la vie. Certes le roman est triste, mais il est beau et écrit avec beaucoup de pudeur et de justesse. On referme ce court roman retournés, émus, bouleversés.
Critique de Juliane de Camponovo Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Des étoiles au plafond / J. Tydell. - Thierry Magnier

Jenna, 13 ans, suédoise, vit avec sa mère qui se meurt d’un cancer. Bien sûr c’est un terrible drame familial sauf qu’à cet âge là, on a surtout envie d’être comme les autres ! Jenna sera donc tiraillée entre son chagrin, la honte irrépressible de ce qu’est devenue sa mère à cause de la maladie et l’amour qu’elle lui porte. Elle a du mal également à se situer par rapport à ses camarades et là encore, comment se positionner : la sagesse de Suzanna, son amie de toujours, ou l’effronterie de Pénélope sa voisine ?
Superbe roman sur la complexité des rapports humains. Néanmoins l’auteur n’a pas joué la facilité du pathos et nous livre à l’inverse un bel hymne à l’amour, la vie... Un exemple de résilience.
Autre lecture
Jenna, jeune suédoise de 13 ans, vit seule avec sa mère, atteinte d’un cancer du sein depuis 8 ans. On découvre son quotidien d’adolescente qui grandit avec cette « chose », la peur qu’elle engendre, mais aussi la honte, et la honte d’avoir honte… Heureusement, il y a aussi les moments forts passés avec sa mère, les rigolades avec sa copine Suzanne, quand elles essaient les faux seins de sa mère ou qu’elles se moquent de « Pénélope-la-salope », une fille de leur classe qui habite dans le même immeuble que Jenna et qui a tous les garçons du lycée à ses pieds…
Peu à peu, un basculement va s’opérer : la progression de la maladie, et la naissance d’une amitié. Pénélope, qui vit aussi seule avec sa mère, alcoolique au dernier degré, va un jour aider la mère de Jenna qui a fait une chute en bas de l’immeuble ; à partir de ce jour, elle va se rapprocher de Jenna et « l’apprivoiser » : elles vont petit à petit s’influencer et s’épauler l’une l’autre dans les « épreuves » qu’elles traversent.
Une histoire triste et forte, toujours juste dans le ton, sur le deuil, le passage de l’enfance à l’adolescence. Coup de coeur de Myriam et Florence L.

coup de coeur Babyfaces / M. Desplechin. - Ecole des loisirs. - (Médium)

Nejma est "nulle, méchante, violente, grosse, mal habillée et moche." En tout cas, c’est le portrait qu’en dressent les élèves et profs de sa classe. Raja le narrateur a une vision bien différente de celle qu’il ne peut tout à fait considérer comme son amie tant elle est revêche, mais qu’il côtoie au quotidien. Nejma peut aussi compter sur Isidore, vigile au supermarché du coin. Lorsqu’elle est accusée d’avoir laminé un de ses camarades fan de catch, elle aura bien besoin du soutien des deux seules personnes qui la connaissent un minimum pour rétablir la vérité.
Les préjugés fonctionnent à plein mais Marie Desplechin ne fait pas de constat amère et préfère des jolis portraits humanistes et positifs. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Le monde de Marcelo / F. X. Stork. - Gallimard

Marcelo est un mélange d’innocence et de lucidité et c’est ce qui le rend si attachant au lecteur. Ce jeune homme de 17 ans est atteint d’un autisme un peu particulier ; à la fois surdoué, sensible, intelligent, il désarme son entourage. A tel point que son père le croit capable de travailler dans son cabinet d’avocat pour un été. Marcelo refuse dans un premier temps mais est obligé d’obtempérer du fait du chantage de son géniteur : il ne pourra choisir le lycée qu’il fréquentera à la rentrée que s’il accepte le stage et si tout se passe bien. C’est le cas. Dans un premier temps... jusqu’à ce que notre héros découvre la photo d’une jeune fille défigurée par un client du cabinet.
Un roman agréable à lire sans verser dans la facilité, d’une grande humanité et une vraie qualité d’écriture. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Sans la télé / G. Guéraud. - Rouergue. - (DoAdo)

Que ceux pour qui cet écrivain est une énigme tendent la main et s’emparent de cette petite clé que nous offre Guillaume Guéraud avec cette autobiographie. Guillaume nous ramène dans les années 80 avec ses actualités propres à ces années-là, la vie quotidienne des jeunes dans une cité, l’espoir de ces gens lorsque la gauche arrive au pouvoir, ses premières amours. Il a 8 ans quand débute le roman. Tous ses copains ont la télé sauf lui car ça ramollit le cerveau d’après sa mère et son oncle qui vit avec eux. Sauf que Guillaume est un petit garçon buté et sa mère, n’en pouvant plus de ses scènes, trouve une alternative en l’emmenant avec elle au cinéma. Quelle belle idée ! A partir de ce jour, les films remplaceront ce père qu’il n’a pas, lui permettront de grandir et de passer des caps douloureux sans trop de dommages. L’histoire ici s’arrête lorsqu’il a 14 ans mais nous savons à travers l’œuvre de cet auteur que le cinéma a continué à faire partie intégrante de sa vie. Pour chaque chapitre : une tranche de vie, moment fort que Guillaume rattache à un film ; et un extrait dudit film. L’écriture est fine, émouvante, intelligente.
Coup de cœur pour ce roman et merci à Guillaume de nous faire partager cette famille si chaleureuse et humaine le temps d’un roman. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Blood Bar / D. Nobody. - Sarbacane. - (Exprim’)

Coup de cœur pour ce roman noir et rouge à ne pas mettre entre toutes les mains. Noir comme l’Homme quand il est acculé à des situations de crises et se laisse aller à ses pulsions les plus sombres. Rouge comme le sang bu à grandes goulées depuis l’été de la « Grande soif »... L’histoire dérange, fascine, l’écriture est magnifique d’horreur. On ne pouvait pas ne pas mentionner ce roman - également sorti en adulte- car les livres de cette qualité, lorsqu’on aime ce genre, sont trop rares. Nous pouvons néanmoins fortement conseiller de ne pas le lire trop tôt (17 ans) pour en saisir toute la portée. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur 2 pouces et demi / T. Lavachery. - Bayard. - (Millézime)

Après Bjorn le Morphir, Thomas Lavachery nous plonge à nouveau dans un roman fantastique. Nous découvrons l’histoire de Gilles, réplique humaine de deux pouces et demi, et de ses trois sœurs "ombres". Un va et vient constant entre le présent de l’aventure dangereuse qu’ils vivent dès le démarrage du livre et l’histoire de Gilles -sa genèse d’ectoplasme, ses progrès, son ennui profond à la mort de son "père"...- tient en haleine et fascine le lecteur.
Si la construction peut dérouter, le roman devrait plaire aux amateurs du genre, et pourquoi pas aux autres ! Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Embrasse-moi / B. Moeyaert. - Rouergue. - (DoAdo)

Les romans de Bart Moeyaert sont différents tout comme ses personnages la plupart du temps. C’est une écriture qui dérange ou qui transporte. Avec Embrasse-moi, il ne déroge pas à la règle. Quatre enfants plus un, au bord d’un lac, on ne saura d’eux que le prénom, pas leur âge, on devinera qu’ils habitent un village. Ils jouent à un jeu dangereux qui consiste à s’échanger des secrets. Molly, mal dans sa peau parce que trop ronde, en vient très vite aux mains avec la jolie Carrie que les autres surnomment avec mépris la fausse blonde. Pourquoi est-ce que cela tourne ainsi ? Parce qu’il n’est pas si facile finalement de se confier et de faire confiance à l’autre. Mais il n’y a jamais de manichéisme dans les ouvrages de cet écrivain. Le rythme de l’histoire est complexe, le texte superbe. Si le lecteur y adhère, il ne lâchera qu’une fois le livre terminé, dans un souffle de consternation et d’admiration. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur La parole de Fergus / S. Dowd. - Gallimard. - (Scripto)

Fergus est un jeune garçon de 18 ans avec toutes les problématiques liées à son âge : les premiers émois amoureux, le difficile passage vers l’âge d’adulte pourtant nécessaire pour accéder à la liberté. Pour lui les choses se corsent encore puisque qu’il vit en Irlande en 1981, que son frère, en prison pour ses idées politiques, vient d’entamer une grève de la faim avec ses compagnons d’armes, qu’il découvre le corps d’une enfant dans la tourbe et qu’un de ses meilleurs amis l’implique malgré lui dans le conflit qui oppose l’Irlande à l’Angleterre.
Ce roman est passionnant parce que de multiples histoires se croisent avec des personnages tous plus attachants les uns que les autres, le premier étant Fergus, cet adolescent à la vitalité débordante et qui réussit à donner de l’espoir à ceux qui l’entourent.
Après Sans un cri, Siobhand Dowd, décédée l’an passé, nous laisse un livre qui donne envie au lecteur de partir à la découverte de l’Irlande du Nord et des regrets que cette auteur soit partie si vite. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Le temps des miracles / A.-L. Bondoux. - Bayard. - (Millézime)

Koumaïl a passé sa vie sur les routes : fuir la guerre et les violences ; chercher des horizons plus sereins ; partir sur les traces de sa mère biologique... Ainsi, du Caucase à la France, de la petite enfance à l’adolescence, Koumaïl multiplie les rencontres et les aventures, toujours accompagné de Gloria qui aime à lui raconter comment elle l’a recueilli lorsqu’il était tout-petit. Ils vivent tous les deux dans le dénuement le plus total sans jamais se départir d’une confiance pugnace dans l’avenir. Cet optimisme délibéré confère à leur quête un goût de liberté et au lecteur la force de croire en l’homme et en l’avenir. “Il ne faut jamais désespérer du genre humain. Pour un homme qui te laisse tomber, tu en trouveras des dizaines d’autres qui t’aideront à te relever, d’accord ?”
Quel plaisir de retrouver Anne-Laure Bondoux dans cette histoire vivante, poignante et atypique, d’une relation mère-fils qui ne dit pas son nom… Et comme cette auteure est décidément très sympathique, elle devine qu’on aura du mal à quitter ses personnages et nous offre de demeurer, grâce à son site, un peu plus longtemps dans son univers. Coup de coeur de Myriam et Julie

coup de coeur Toute la nuit devant nous / M. Malte. - Zulma

Les lecteurs de cet auteur caméléon attendaient avec impatience son dernier livre. Album pour les enfants ? Romans ados ou adultes ? En publiant "Toute la nuit devant nous" aux Editions Zulma il ne faisait pas de doute que Marcus Malte avait tranché. Mais c’est mal le connaître ! En effet, les héros de ses trois nouvelles sont des adolescents. Moment charnière de la vie où l’inconscience est reine, où toutes les limites explosent et sont à reconstruire. Les héros funambules de ces histoires oscillent donc sur les frontières invisibles : innocence et monstruosité, égoïsme et altruisme, vie et mort.
Trois nouvelles au ton très différent mais au style incomparable de cet auteur de talent. Marcus Malte sait émouvoir et jouer avec l’horreur des situations sans tomber dans le sordide. Une chose est certaine : on ne sort décidément jamais indemne de la lecture d’un livre de Marcus Malte. Pour adultes ET adolescents. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Coffee / E. Sekloka. - Sarbacane. - (Exprim’)

Chaque chapitre de ce roman nous raconte une tranche de la vie de Koffi de 1974, juste avant sa naissance, à 2034, la mort de son père. Il naît à Paris, de parents africains aisés : son père, homme d’affaires, multiplie les liaisons extraconjugales et n’est jamais que de passage chez sa femme, qui a de plus en plus de mal à supporter cette solitude. Koffi va assister à la déchéance de sa mère qui sombre dans l’alcoolisme, et subir l’indifférence de son père qui ne lui marque jamais aucune attention. Il « fera sa vie » malgré tout (mariage, enfant), mais on sent cette fracture jamais ressoudée dans son incapacité à avoir une vraie relation avec les autres, à dire ses émotions, à se livrer...
A chaque chapitre, une brève introduction nous situe le contexte socio-politique (« c’était le temps... »), rythmant le récit.
Un portrait dur, écrit dans un style à la fois sobre et tranchant, qui fait de Koffi un personnage que l’on n’oublie pas. Pour lycéens.
Autre lecture
Un texte scandé qui vous accroche au passage et ne vous lâche plus, même lorsqu’on pose le livre un instant pour reprendre sa respiration. Une histoire noire comme la peau de ses héros, cette mère et ce fils qui se cherchent et ne se trouveront jamais.
Véritable poésie moderne. Coup de coeur de Myriam et Florence L.

coup de coeur Scarrels / M. Malte. - Syros

Surprise : Marcus Malte se lance dans la SF ! Scarrels se situe dans un futur qui n’est guère réjouissant. Un groupe d’adolescents va se donner pour mission de changer ce monde, où la liberté n’est qu’un leurre, sur lequel veillent de terrifiants faucons baptisés “anges”. Comme dans De poussière et de sang, le narrateur est un jeune garçon à la fois témoin et acteur de l’aventure. Nous retrouvons aussi une jeune héroïne, belle, rebelle, sensible, profonde, sorte de tragédienne du futur cette fois.
Tous les ingrédients du talent de Marcus Malte sont une fois de plus réunis ici : une atmosphère particulière, un scénario complexe qui fait confiance à l’intelligence du lecteur. Ceux qui connaissent Marcus Malte ne seront pas déçus, les autres auront la chance de le découvrir. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Incantation / A. Hoffman. - Gallimard. - (Scripto)

Espagne, XVI ème siecle, règne de l’Inquisition. Estrella, qui comprendra très vite que son véritable prénom est Esther et sa religion le judaïsme, nous confie son histoire et comment sa vie si paisible et entourée de la sagesse de sa famille va basculer dans l’horreur. Musulmans et Juifs ici dans un même combat contre l’intolérance et la bêtise des hommes. Le texte d’Alice Hoffmann est magnifique et fonctionne comme le bercement d’une incantation sur le lecteur. Il ne peut sortir indemne de cette histoire et une grande tristesse s’emparera forcément de lui. Si seulement ce type de texte pouvait changer la nature de l’homme... Coup de coeur de Myriam

coup de coeur La gazelle / H. Ben Kemoun. - Flammarion. - (Tribal)

Valérie, jeune espoir de l’athlétisme français de 17 ans, participe à un marathon à Buenos Aires. Ce roman se lit au rythme de la course et du long monologue de Valérie qui déroule son passé tout en allongeant la foulée. Sur la ligne d’arrivée, le lecteur a eu le temps de s’attacher à ce personnage et de souffrir avec elle tant mentalement que physiquement.
Un roman avec pour toile de fond le sport et tout ce qu’il implique en souffrance, résignation et abandon de soi. Il se lit d’une traite de façon à porter Valérie et l’amener au bout de ce challenge. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Sans un cri / S. Dowd. - Gallimard. - (Scripto)

1984, dans l’Irlande catholique très pratiquante.
Shell, depuis la mort de sa mère, élève frère et sœur et gère le quotidien. Son père, lui, est au chômage et fait des quêtes pour l’Eglise, en buvant une partie des recettes dans les pubs. Autant dire que Shell aborde la religion avec doute et de méfiance... Jusqu’à ce qu’arrive le Père Rose, si attentif à l’autre, qui lui redonne une foi intense.
La vie lui apparaît alors de meilleure augure, elle découvre l’amour avec Declan. Après le bonheur vécu dans une sorte d’insouciance, Shell doit faire face aux conséquences, dans la solitude la plus totale. Elle n’ose se confier au Père Rose et ne trouvera de soutien que dans ses frère et soeur, bien trop jeunes pour affronter ce qui arrive à leur grande sœur. Mais grâce à ce lien qui les soude, grâce à sa foi, Shell sortira grandie de cet enchaînement d’évènements d’une violence d’autant plus dure que les adultes tardent à lui venir en aide.
Un roman sombre, grave, mais illuminé par la personnalité hors du commun de l’héroïne. Coup de coeur de Myriam et Julie et Florence L.

coup de coeur Avez-vous vu Zachary Beaver / K. Willis Holt. - Gallimard. - (Scripto)

Nous sommes au Texas en 1971 pendant la guerre du Vietnam. Arrive dans la ville de Toby et Cal deux adolescents de 13 ans, Zachary Beaver, un garçon de leur âge présenté comme l’attraction du moment car il pèse 291 kilos. Pour les 2 jeunes garçons, commence alors une histoire autour de l’image de l’autre, le respect, l’amitié, le chagrin, la découverte de soi.
Un livre tout en finesse avec des images très poétiques qui nous laisse un sentiment de regret de l’avoir déjà fini tandis qu’on envie ceux qui ne l’ont pas encore commencé. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur L’ affaire Jennifer Jones / A. Cassidy. - Milan. - (Macadam)

Récit oscillant entre les souvenirs d’enfance étouffants de Jennifer Jones, meurtrière à 10 ans d’une camarade de classe, et le quotidien d’Alice Tully, qui se révèle être la nouvelle identité de Jennifer, tout juste sortie de 6 années de prison. Le récit dévoile progressivement, sous forme de puzzle, les circonstances qui l’ont amenée au meurtre mais aussi sa peur de ne pas pouvoir vivre comme tout le monde. Ambiance sourde, récit fort et dérangeant. Coup de coeur de Myriam

coup de coeur Peau de pêche / J. L. Anderson. - Albin Michel. - (Wiz)

A l’Est des Etats-Unis, dans les immenses vergers de Georgie, trois jeunes filles d’origines très différentes se retrouvent aux côtés des travailleurs saisonniers venus du Sud.
Murphy purge une peine que lui a valu un délit d’adolescente, Leeda en conflit avec sa famille vient passer des vacances dans l’exploitation de son oncle et Birdie est la fille de l’exploitant. Trois filles, trois caractères opposés et un point commun douloureux : un grave problème relationnel avec la mère.
Les personnages sont très attachants. Le récit se savoure comme un fruit bien mûr imprégné des parfums de saisons, de nature et du travail manuel. Coup de coeur de Myriam

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse