couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Mot Clé : Enfant terrible




Album(s) :


coup de coeur Mon monstre / M. Sellier. - Editions courtes et longues. 2014

A côté de l’enfant, « un monstre très vilain »... Colérique, capricieux, désobéissant, jaloux et incontrôlable.
« Mais c’est mon monstre à moi
et je l’aime »
Dans un dessin enfantin très épuré, presque ébauché, le monstre en question s’apparente à un doudou très indépendant et influent : « il fait exprès de me faire faire des bêtises ». L’enfant, entre dédouanement et attachement, se fait ainsi pardonner tous ses excès !

coup de coeur Krokmais / M. Zürcher ; E. Coresa. - Winioux

Fantine a capturé un petit monstre dénommé Krokmais, qui, comme son nom l’indique « mange tous les mais qu’il rencontre ». Des « Mais vite-dit » au « Mais-qui-hésitent » en passant par les plus costauds de la famille, les « Mais dodus », le petit bonhomme les engloutit tous d’une bouchée. Pratique pour déjouer les autorisations des adultes, trop souvent ponctuées de conditions embarrassantes ! : « Tu peux jouer avec l’eau de ton bain mais attention de ne pas éclabousser ! ». La gourmande créature croque la dernière partie de la phrase et très vite, « la salle de bain ressemble à une piscine ». L’équipe espiègle formée par Fantine et son arrangeant compagnon pourra-t-elle inlassablement faire disparaître toutes les contingences de la réalité ?
Tandis que les illustrations façonnées par la découpe de papiers journaux côtoient une typographie variée, la bouche d’un mangeur de conjonctions devient la personnification d’une oralité enfantine avide d’éradiquer toutes contrariétés.

coup de coeur Parce que / A. Laroche ; S. Augusseau. - Alice

Nicodème avec son air stoïque n’en est pas moins un petit garnement. Un enfant en somme, qui a l’art de pousser ses parents à bout. A chaque bêtise, une question lancinante des adultes : pourquoi ? Et la réponse tout aussi répétitive et laconique : parce que. Et si cette logique des questions-réponses se grippait ?
Une illustration au trait noir colorée de quelques marques rouges qui viennent empourprer les visages... Des scènes de vie quotidienne entre banalité et espièglerie, pour une grande tendresse au final.

coup de coeur Les enfants sont méchants / V. Cuvellier ; A. Guillerey. - Gallimard

Si l’on en croit Vincent Cuvellier, les enfants sont méchants, manipulateurs, bêtes, désordonnés... Tout le contraire des adultes, tous très gentils. Même quand ils étaient eux-mêmes enfants, cela va de soi !
Les enfants sauront décrypter l’ironie, auront plaisir à démasquer la mauvaise foi du texte et des illustrations. Nul doute qu’ils verront également toute la tendresse de ces relations parents-enfants.

coup de coeur Nina et Nino / Yokococo. - Belin

D’un côté il y a Nina, sage, gentille et serviable. De l’autre il y a Nino qui est tout son contraire. Les illustrations jouent sur l’opposition des 2 personnages, couleurs harmonieuses contre teintes sombres. Lorsque Nino libère tous les animaux du zoo à travers la ville, Nina s’engage à le coincer. Mais qui se cache réellement sous le masque de Nino ?
Une approche légère et espiègle du thème du double.

coup de coeur C’est bébé qui commande ! / M. Frazee. - Flammarion

Bébé est ici croqué comme un PDG inflexible et tyrannique. En costard cravate, il mène son monde à la baguette, dans un tourbillon qui épuiserait même le lecteur ! Autant dire que les employés -entendez les parents- qui n’arrivent plus à suivre les ordres, sont harassés. Devant leur grève inopinée, le petit chef tente une nouvelle technique managériale : après les hurlements, les mots ! « Maman ? Papa ? » Surprise : « Ça marche ! » Mais pas question pour autant de baisser ses exigences ! Satire drôle et féroce sur la tyrannie.

coup de coeur Un piège pour le Père Noël / J. Emmett ; P. Bernatene. - Mic Mac

Valentin est né mauvais, il est mauvais, il restera mauvais. Et ce n’est pas cette stupide période de Noël, sa soit disant magie, qui y changera quoi que ce soit ! Les cadeaux de ses parents ne lui suffisent pas, Valentin en veut un de la part du Père Noël, et un digne de ce nom, pas une de ces vulgaires paires de chaussettes comme il reçoit chaque année. Et s’il le faut, il emploiera la manière forte, violente même ! Pendant une année entière, il élabore des stratégies diaboliques pour piéger le Père Noël...
Un livre sur Noël qui se distingue pour le moins, avec un héros désagréable à souhait et une fin vengeresse.

coup de coeur La journée du roi Bougon / P. Béha. - Les 400 coups

Du matin au soir, l’enfant, acariâtre, se plaint. Trop tôt, trop froid, trop noir... Les parents, aux petits soins, font pourtant de leur mieux pour dorloter l’enfant chéri, jusqu’au moment où « trop, c’est trop ». Et même si cette fois la plainte du roi bougon pouvait paraitre légitime, elle représente la grogne ultime qui tarit le stock parental de patience...
Chute radicale qui règle son compte à cet enfant roi tête à claque, avec un humour expéditif !

coup de coeur Un ukulélé pour Junior / A. Damant. - Edition de la Balle

Comme on comprend l’épuisement des parents lorsqu’on voit leur rejeton dévastateur... Il casse, déchire, anéantit tout sur son passage. La musique adoucissant les mœurs, un ukulélé arriverait-il à calmer les ardeurs du chérubin ? Las ! Junior a un usage bien à lui de l’instrument et les cernes des parents se creusent...
Aurore Damant nous propose un univers résolument loufoque. Elle arrive à susciter une compassion totale pour les parents et, reconnaissons-le, un attachement certain pour ce garçon bulldozer pas méchant du tout !

coup de coeur Olivia et sa fanfare / I. Falconer. - Seuil

Olivia, au fil des ouvrages, est toujours aussi épuisante (pour sa mère bien sûr) mais, dans son hyperactivité, elle arrive encore à nous faire sourire. Aujourd’hui, il y a un grand feu d’artifice et Olivia décrète qu’il faut pour l’occasion une grande fanfare. Une fanfare se fait à plusieurs et elle est toute seule ? Qu’à cela ne tienne, Olivia est inventive et déborde d’énergie. Toute la famille est dépouillée (mais très poliment !) pour constituer l’orchestre. A l’heure de partir pour le feu d’artifice, plus envie ! Mais la journée n’est pas finie et Olivia nous réserve encore bien des surprises...
Un personnage fort sympathique, une famille avec laquelle on ne peut s’empêcher de compatir, une mise en page des plus variées, tout cela est dynamique et plaisant à souhait !

coup de coeur Max et les maximonstres M M. Sendak. - Ecole des loisirs

Voici un livre qui a bientôt 40 ans et n’a pas pris une ride. Max est insupportable et se retrouve au lit sans souper. L’histoire bascule alors dans un monde fantastique où des maximonstres apparaissent et dont Max sera le roi incontestable.
Cet album s’adresse aussi bien aux enfants de 3 ans qu’à ceux de 8 ans. Les illustrations peuvent paraître effrayantes aux plus petits et savoureuses aux plus grands. Le texte est très rythmé et disparaît complètement sur 3 pages pour laisser place à l’imaginaire de l’enfant.

coup de coeur Non David ! / D. Shannon. - Nathan

Notre coup de coeur pour ce terrible David qui brave tous les interdits au grand bonheur des lecteurs petits et grands.

Roman(s) :


coup de coeur Les ailes d’Angèle / A. de Lestrade. - Oskar. 2013

Depuis l’accident avec sa jument Pirouette, Angèle a perdu sa joie de vivre. Comment la confiance avec Pirouette a-t-elle pu se briser ? Comment se faire à cette cicatrice sur son visage ? Comment faire comprendre à ses amis que quelque chose a changé en elle ? Aussi, décide-t-elle de changer d’école pour un nouveau départ. Elle y fait la connaissance de Nino et se découvre plus légère…
Courte histoire de complicité entre une jeune fille et sa jument, mise à mal par la peur, qui sera rétablie lorsque la parole se libère.
« Je ne veux plus qu’elle me blesse. Et je ne veux plus la blesser. Jamais. »

coup de coeur Mathieu Hidalf et la foudre fantôme / C. Mauri. - Gallimard

Mathieu Hidalf est de retour. Gamin absolument insupportable mais diablement intelligent, dans le premier récit de ses aventures il s’était mis en tête de marier le roi avec la plus grande sorcière du royaume. Il faut dire que Mathieu est né le même jour que le roi et qu’il se fait fort chaque année d’imaginer une catastrophe toujours plus énorme pour gâcher la fête. Fainéant et tricheur, Mathieu ne veut qu’une seule chose : rentrer à l’école de l’Elite et devenir un des plus grands capitaines du royaume, à l’image de son idole le capitaine Louis Serra. Mais pour cela Mathieu doit réussir son épreuve d’entrée et son épreuve de confirmation à la fin du premier mois. Pour la première épreuve, Mathieu, comme à son habitude, triche allègrement en utilisant le règlement de l’école à son avantage. En revanche l’épreuve de confirmation est beaucoup plus compliquée. La directrice de l’école lui demande de capturer la Foudre fantôme, une biche argentée insaisissable qui vit dans la forêt de l’école des Elitiens. Aidé de Roméo et Pierre, Mathieu va devoir se creuser les méninges pour ce sortir de ce mauvais pas. L’épreuve se révèle d’autant plus difficile qu’il sait qu’une menace plane sur le capitaine Louis Serra et le roi en personne. Ils sont menacés de mort par les frères Estaffes, ennemis jurés de l’Elite.
Ce deuxième tome des aventures de Mathieu Hidalf est très réussi. Fainéant, égoïste, prétentieux et mégalomane, ce sale gosse est néanmoins super drôle. L’auteur relate les mésaventures du personnage sur un rythme soutenu et on a du fait pas le temps de s’ennuyer. Voulue ou non par Christophe Mauri, la ressemblance avec la trame de la série Harry Potter devient de plus en plus évidente : un énorme château qui sert d’école de magie, une bande d’enfants soumis à des épreuves, un complot ou des machinations contre un ou plusieurs personnages importants, le caractère unique du personnage principal, ici Mathieu Hidalf... sauf que celui-ci est proprement insupportable !!! Bref ! Un coup de cœur pour moi.
Autre lecture Pour ses onze ans, Mathieu vise l’entrée à l’école de l’Élite ! Et pour réussir l’examen, il a tout simplement prévu de mourir... pendant quatre minutes. Mais l’école est actuellement en alerte maximum avec la peur d’un assassinat du roi... et un grand secret semble l’entourer ! Raison de plus pour que l’intrépide Mathieu relève le défi !
Un roman d’aventure bien construit et très agréable à lire avec ce héros que tout le monde fuit... Coup de coeur de Catherine

coup de coeur Je sauve le monde dès que je m’ennuie / G. Guéraud ; M. Romero. - Rouergue. - (Dacodac)

Roman à recommander aux parents qui se cachent dans leur voiture à la sortie de l’école car ils en ont assez des remarques de la maîtresse sur leur enfant qui n’écoute pas, est toujours dans la lune, gêne les autres et dont elle ne sait plus quoi faire ! Oui, Guillaume Guéraud permettra à ces familles de sourire le temps de cette histoire au titre tellement joli. Pour les autres, c’est toujours un plaisir de retrouver l’écriture de cet écrivain qui nous promène dans le monde cinématographique qu’il connait bien. En effet Eugène son héros s’envole dès que le quotidien l’ennuie dans d’extraordinaires aventures tirées des films d’aventures que la plupart d’entre nous connaissons. Mais ce n’est pas du goût de tout le monde et surtout pas de son institutrice....
Autre lecture
Eugène est un super héros qui affronte les monstres et les dézingue. Une vie d’aventures trépidante. Sauf qu’elle prend un peu trop de place dans son quotidien que les adultes voudraient plus studieux. Quand on lui demande combien font 3x8 et qu’Eugène répond Les caraïbes, lieu de ses combats, ça fait désordre…
Invité à aller voir, avec ses parents, un "messie contortionniste" (ou pédopsy comportementaliste), il est bien content d’entendre que tout cela ne serait finalement pas si grave…
Une histoire pleine de fantaisies avec de très jolies illustrations de Martin Romero, un plaidoyer façon Guéraud pour l’imagination qui a droit de cité dans la vie…

coup de coeur Petite peste ! / J. Witek. - Oskar

Est-elle perspicace ou odieuse ? Chacun des personnages du roman pris à partie ou simples observateurs pourrait en juger différemment. Manuel le bègue et Arthur le moche auraient un avis plus nuancé, eux que Jessie a pris sous son aile. Le club des cabossés est capable du pire ou du meilleur : se moquer gratuitement ou venir en aide aux autres cabossés de la vie. Ce que les amis de Jessie découvrent aussi, c’est qu’elle se comporte ainsi pour une raison bien précise. A leur tour de lui venir en aide.
Court, enlevé, plaisant.

coup de coeur Lulu et le brontosaure / J. Viorst ; l. Smith. - Milan

Quelle peste cette Lulu ! Et capricieuse avec ça ! Pour son prochain anniversaire, ses parents s’enquiert de ses souhaits. Et eux qui lui cèdent toujours tout, lui refusent le brontosaure demandé. Puisque pour une fois hurlements et gesticulations sont vaines, Lulu ira chercher elle-même son dinosaure !
Une quête qui prendra une tournure surprenante, d’autant que l’auteure, dans l’histoire, revendique avec force parenthèses, son droit à la fantaisie et à la décision arbitraire. Ainsi proposera-t-elle plusieurs fins.
Un roman graphique sympathique dans l’histoire d’une rencontre miroir et original dans sa forme de mise en abime.

coup de coeur Le premier défi de Mathieu Hidalf / C. Mauri. - Gallimard

Réjouissons-nous ! L’anniversaire du roi approche et chacun parie sur la prochaine bêtise de Mathieu Idalf ! Mais comment pourrait t-il réussir alors que chacun est sur le qui vive ? Et quelle bêtise va t-il choisir ? Cette lutte au sein du tissu familial où chacun nous surprend tout à tour se double d’une intrigue politique secondaire assez intéressante. Vite le tome 2 !
Autre lecture
Quelle tête à claque ce Mathieu ! Sa principale préoccupation, obsession devrait-on dire, est de faire la bêtise la plus monumentale qui soit, le jour de l’anniversaire du Roi. Il doit bluffer tout le monde. Plus encore que le jour de ses 8 ans, avec cette bêtise si spectaculaire qu’elle lui a valu 2 ans de punition et d’enfermement. Ces 2 années de préparation intense n’auront pas été vaines : le forfait de Mathieu est sadique, effets retentissants !
Un héros -anti-héros plutôt- à la fois suffisant, diabolique, génial et inconscient. Car tandis que son royaume est menacé par les redoutables frères Estaffes, Mathieu reste dans son trip de vengeance. La relation de Mathieu à son père, à la Simpson, est en ce sens assez jubilatoire. Entre agacement, moments de haine et tendresse, père et fils sont obnubilés l’un par l’autre, avec des relations régentées par des contrats juridiques !
Écriture très léchée pour un jeune auteur de 21 ans. Quelques longueurs mais un vrai univers et des personnages sardoniques !
Autre lecture
C’est un premier tome d’une série annoncée qui risque d’être longue … D’abord une famille, un père souvent bougon et colérique face aux frasques de son fils, une mère aimante, trois sœurs Juliette d’Or, Juliette d’Argent, la plus jeune : Juliette d’Airain… Mathieu, désespéré de grandir, doit fêter son dixième anniversaire et comme chaque année cela tombe le jour de la soirée du Grand Busier, nom d’un vieux roi fatigué « par trop de cérémonies, de moustiques, et de courtisans » ( chercher l’intrus !!!) Et comme chaque année, cela a lieu au palais où l’on se rend en carrosse de verre avec toute la noblesse du coin. C’est là que Mathieu doit réaliser « La grosse bêtise » que tous attendent ou craignent : sa famille, la cour, les professeurs de l’Ecole des Elitiens nichée au creux du palais, les journalistes, ses copains. Pendant les deux jours passés au Palais nous attendons donc « la bêtise » avec une foule de personnages amusants ou étonnants (les Nymphettes, le chien Bougetou aux 4 têtes, les sœurs jumelles baby sitters de choc ), actions et nombreux dialogues se succèdent rapidement, on nous mène aussi sur une fausse piste (une sorte de coup d’état se prépare…) et enfin la « Bêtise » annoncée se réalise, énorme farce qui nécessite le Vieux Roi, la sorcière Proserpine auteur des contes préfères de Mathieu sous le nom de « la grand-mère édentée », un parchemin rouge indéchirable, la complicité de membres de la cour et l’aide des sœurs de Mathieu à cause de « l’accord Sage comme du potage ».
C’est un récit qui s’adresse à de jeunes enfants que l’on veut faire rire avec un univers farfelu, la malice de Mathieu, les situations cocasses, il faudra quand même être bon lecteur…

coup de coeur David s’évade / G.C. Levine. - Ecole des loisirs. - (Medium)

Dans les années 30, après la mort de son père, David, l’enfant terrible dont personne ne veut dans la famille, se retrouve ddans un foyer hébreu à Broadway. Les conditions de vie y sont terribles : directeur maltraitant, manque de nourriture, absence de chauffage... Pourtant, ce roman est chargé d’espoir grâce aux différentes amitiés que David noue au fil des pages. D’abord, au sein de l’orphelinat, les liens entre tous les "potes" sont tellement forts que David renoncerait presque à s’évader... Et puis il y a Solly, un vieil escroc, qu’il rencontre lors d’une nuit d’escapade et qui l’entraîne dans les folles nuits de Broadway. Et enfin Irma Lee, une étonnante petite fille noire qu’il croise au cours de fêtes insolites dans les milieux chics.
Un roman d’aventures passionnant qui nous emporte, au rythme endiablé du jazz, avec un héros à la personnalité impressionnante, d’autant plus lorsqu’on apprend qu’elle est inspirée de l’histoire réelle du père de l’auteur.

coup de coeur L’ ange du Namib / J.F. Chabas. - Ecole des loisirs. - (Médium)

Arthur est un affreux gamin gâté, riche héritier d’une famille aristocratique anglaise, et orphelin de ses 2 parents. Livré à lui-même mais toujours épaulé par son "chauffeur-mécanicien", il joue avec la mort à bord de ses voitures, bateaux et autres avions. Il faudra que son fidèle compagnon meurt pour qu’il comprenne l’affection que celui-ci lui portait, pour qu’il change son regard sur le monde et sur autrui.
Un beau roman initiatique qui nous emporte dans un univers bien particulier, comme sait le faire Jean-François Chabas à chacun de ses ouvrages. Coup de coeur de Julie

Et aussi... :


coup de coeur Olivia / I. Falconer. - Seuil

Olivia est "très douée pour épuiser tout le monde. Et elle s’épuise elle-même." Sa visite au musée sortira forcément des sentiers battus car Olivia a des avis bien arrêtés sur les deux tableaux qu’elle observe. Elle se sent même une âme d’artiste...
Illustrations en noir et blanc rehaussées de touches rouges d’où se détachent les tableaux représentés, en couleurs :
- Répétition d’un ballet sur la scène, 1874 (détail) - Edgar Degas
- Automn rythm, 1957 (détail) - Jackson Pollock
L’âme d’artiste d’Olivia ne se limite pas à la peinture, elle construira un château de sable monumental, référence à :
- l’Empire state building à New York (1931) (architecture)

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse