couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

coup de coeur L’infortune de Kitty Grey / M. Hooper. - Grandes personnes, 2014

1813, Angleterre, manoir de Bridgeford. Kitty est laitière à demeure pour la famille Baysmith. Sa vie s’écoule parisiblement entre son troupeau de vaches, les caprices des jeunes ladies du manoir, et surtout Will, le jeune passeur de la rivière. Les deux amoureux font de nombreaux projets d’avenir, avec toutefois un désaccord de taille : Will ne rêve que de Londres quand Kitty refuse de quitter sa douce vie campagnarde.
Un matin, stupeur : Will a disparu. Pensant qu’il l’a lâchement abandonnée pour rejoindre la capitale, Kitty est au comble du désespoir. Aussi n’hésite -t-elle pas lorsque miss Alice Baysmith l’y envoie acheter un roman récent qu’elle brûle de découvrir (celui d’une certaine Jane Austen)…Hélàs à peine arrivée la petite provinciale se fait dérober son sac. Sans un sou et sans aucun moyen de rentrer, elle doit trouver le moyen de survivre. Une suite d’enchaînements malheureux l’envoie dans l’obscure et redoutable prison de Newgate, avant d’être condamnée à la déportation en Australie. Une descente aux enfers impitoyable, à l’issue toutefois heureuse et apaisée !

La plongée éprouvante dans le quotidien du peuple et dans l’implacable système judicaire et carcéral de l’époque fait froid dans le dos : une jeune fille modeste pouvait basculer rapidement dans une misère sans fonds, les personnes les plus pauvres se voir condamner abusivement à de lourdes peines pouvant aller jusqu’à la pendaison. Des notes historiques de l’auteur apportent en fin d’ouvrage un éclairage édifiant et l’on retrouve bien sûr le talent de Mary Hooper à redonner vie à ce Londres du XIXème siècle. Enrichissant. Ewa Bochenski

Autre lecture :

Katty est laitière à la campagne. Mais Will, son fiancé rêve de partir pour Londres où tout semble de loin plus facile. Lorsqu’il disparait, elle choisit de partir à sa recherche sans vraiment connaître les dangers d’une grande ville. Après un trajet épuisant, le vol de son sac va l’amener jusqu’à Newgate, la célèbre prison. C’est donc une descente en enfer qui est décrite. Y aurait-il une fin heureuse possible ? _ Si Mary Hooper sait toujours aussi bien décrire Londres de la fin du 19ème siècle, en l’espèce en apportant le contrepoint de la tranquille campagne et des vaches, l’histoire elle-même est peu crédible dans sa seconde partie. C’est dommage car l’Histoire est bien présente avec la dénonciation en arrière-plan du système judiciaire et même des lois.

Ce n’est pas tant l’immoralité ou le vol que condamne alors la société que l’absence de connaissance des codes, comme ceux concernant l’enroulement militaire. Le portrait du peuple des rues qui se dessine est celui des sans espoirs. Un livre au final dense et intéressant même si une autre fin aurait été plus attendue. Marion Uteza

A partir de 12 ans

Mot(s)-clé associé(s) : Roman 2014 - Roman historique - Prison - Pauvreté/richesse -

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse