couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

coup de coeur Nasreddine / Odile Weulersse ; Rebecca Dautremer - Flammarion (Les albums en musique), 2013

Aujourd’hui, Nasreddine accompagne son père au marché. Il charge les dattes sur le dos de l’âne et son père, Mustafa, monte sur le dos de la bête jusqu’aux portes de la ville. Un vizir se moque ouvertement de leur monture, incriminant le père de laisser son fils patauger pieds-nus dans la boue. Nasreddine couvert de honte préfère rentrer à la maison. Son père lui répond : « Fais selon ta fantaisie ! » La semaine suivante, il tond les moutons et accompagne ensuite son père chez le tisserand. Il feint de se tordre la cheville pour monter à dos d’âne et éviter à nouveau les moqueries. Malheureusement pour lui, des femmes qui lavent leur linge sur le chemin, s’étonnent du manque d’autorité de Mustafa et de l’irrespect de Nasreddine envers son vieux père. Une fois de plus, il fuit à la maison et une fois de plus son père approuve en lui répétant « Fais selon ta fantaisie ! ». Quelques jours plus tard, le jeune homme emmène des poules et un coq au marché. Cette fois, il montera sur l’âne avec son père et leur chargement ! Malheureusement pour lui, des vieillards installés en terrasse s’insurgent de voir le pauvre âne crouler sous le poids de deux hommes et d’une énorme cage… C’en est trop pour Nasreddine. Le prochain convoi se fera à pied pour tout le monde. Moqué une fois de plus par un groupe d’enfants, Nasreddine en perd son bon sens et décide… de porter l’âne ! Mustafa, qui jusque-là a toujours respecté les choix de son fils et sa fuite incessante devant les bavardages des uns et des autres, lui fait comprendre qu’il est temps d’assumer les actes qu’il estime pleins de sagesse et de ne plus avoir peur du ridicule et du jugement des autres. Un conte moral bien mené et agréable à écouter, d’environ quinze minutes pour une des célèbres fables de Nasreddine bien connues au Moyen-Orient. Mathilde Demougeot

« Nasreddine » chez Flammarion est une réédition de 2005, agrémentée d’un CD dans la collection « Les albums en musique du Père Castor ». Odile Weulersse, auteur, aime raconter aux enfants des aventures inspirées du passé et de différentes cultures. Elle adapte ici un conte de la culture musulmane où la popularité de Nasreddine dépasse les siècles et les générations. Ce personnage est mythique et fort sympathique ! L’histoire met en scène un âne et Mustafa, le père de Nasreddine. Notre petit héros est confronté, à chaque fois qu’il se rend au marché avec eux, aux railleries des passants. C’est qu’il a une certaine façon de cheminer avec son âne… Il ne sait plus comment faire avec la honte qu’il ressent face aux critiques. L’absurdité des situations, leurs apparentes drôleries, nous font rire. Mais une partie importante de l’histoire possède une qualité d’enseignement et nous aide à comprendre nos comportements. L’histoire est racontée par Nathaël Berthier et Benjamin Scampini avec la participation de Céline Bouzet. La composition musicale est de Pascal Ducourtioux où l’oud, luth oriental joué par Anas Cherkaoui, évoque l’Orient, berceau de la naissance de Nasreddine. Il nous invite au voyage. Enfin, Rebecca Dautremer signe ici de fines illustrations de grande qualité. On reconnaît son inspiration photographique où la couleur, la lumière et les jeux d’ombre, le cadrage et la profondeur de champ sont autant d’ingrédients qui font de chaque dessin des petits bijoux qu’on a plaisir à admirer. Ils transcrivent bien le comique des situations. Treize minutes pour comprendre avec Nasreddine où se trouve la sagesse d’une parole. Un son invite à tourner les pages de cet ouvrage, conseillé à partir de quatre ans. Mais que les grands ne boudent pas leur plaisir ! Emmanuel Mouchotte

Mot(s)-clé associé(s) : Livre CD 2013 - Philosophie - Conte - Humour -

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse