couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

coup de coeur Mon père est parti à la guerre / J. Boyne. - Gallimard. 2014

Le jour de ses 5 ans, le père d’Alfie part à la guerre. Tous l’espèrent rapide mais elle s’étire interminablement. Dans une narration qui alterne souvenirs du début de la guerre et péripéties 4 ans plus tard, c’est la première guerre du côté de l’Angleterre qui nous est racontée, avec l’angoisse des familles, les pénuries, la pression d’un peuple qui veut que tous s’engagent pour défendre la patrie, les blessés de guerre et plus particulièrement les hommes atteints de psychoses traumatiques. C’est le cas du papa d’Alfie mais cette maladie honteuse, non reconnue, entachée du soupçon de tricherie, sera cachée à tous. Alfie le découvrira par lui-même. C’est par lui-même également qu’il tentera de sauver ce père qui a perdu le sens des réalités, des responsabilités envers son fils.
Un roman qui mêle, comme dans Le garçon au pyjama rayé, naïveté de l’enfance et responsabilisation d’un petit garçon grandi prématurément devant les horreurs de la guerre. Un bon roman sur la guerre, avec des réflexions nuancées sur le patriotisme et le courage.
Autre lecture
Alfie a cinq ans lorsque la première Guerre Mondiale éclate et qu’il voit son père partir comme volontaire sur le front. Quatre ans après, la guerre qui devait se terminer avant Noël, dure toujours. Maggie, la mère d’Elfie enchaine les petits travaux pour tenter de survivre et le jeune garçon s’improvise cireur de chaussures après la déportation de ses voisins et amis de toujours, originaires de Prague. Mais rapidement les lettres du soldat changent de ton puis s’arrêtent. D’après Maggie, son père est en mission secrète pour le gouvernement. Mais Alfie a de sérieux doutes, alors que les annonces de soldats morts se succèdent...
Un roman fort qui propose de voir les conséquences de la guerre par les yeux d’un enfant tout à la fois lucide et volontaire. La quête du père absent n’est pas la seule trame de l’histoire qui se plait à les multiplier. L’auteur semble rendre hommage à tous les oubliés : les anglais d’origine étrangères envoyés dans des camps pour la durée de la guerre, les objecteurs de conscience maltraités par leurs voisins, les soldats revenus de guerre sans handicap physique mais avec des traumatismes psychologiques bien souvent irréversibles.... Encore un très beau livre de l’auteur du livre Le garçon en pyjama rayé.
« Les combats avaient commencé le 28 juillet 1914. Certains pourraient ne pas se rappeler cette date avec autant de précision, mais Elfie, lui, ne l’oublierait jamais. C’était le jour de son anniversaire. »

Mot(s)-clé associé(s) : Roman 2014 - Secret de famille - Violence - Guerre 14-18 -

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse