couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

coup de coeur Les racines historiques du conte merveilleux / V. Ja. Propp. - Gallimard. - (Bibliothèque des sciences humaines)

De la Morphologie du conte (1928, traduction française 1970) aux Racines historiques (1946), son œuvre maîtresse, Vladimir Propp n’a cessé de chercher la réponse à la question : " Comment expliquer l’existence de contes semblables sur la princesse grenouille en Russie, en Allemagne, en France, chez les Indiens d’Amérique du Nord et en Nouvelle-Zélande, alors qu’on ne peut démontrer l’existence de relations entre tous ces peuples " ? Propp ne croit pas à la migration à partir d’un foyer unique. Il ne croit pas davantage à l’existence d’un symbolisme général, actif dans toutes les cultures et dont on pourrait traduire et classer le lexique. Il refuse enfin la psychanalyse. Alors ? Comme le montrent Daniel Fabre et Jean-Claude Schmitt dans leur préface, Vladimir Propp construit son propre objet, par intuitions, par tâtonnements, par progressions. Le conte merveilleux forme un tout, un ensemble indissociable. Chaque récit n’est qu’une variation sur la mélodie de base. Le chercheur ne doit donc jamais s’enfermer dans l’étude d’un type, mais brasser toute cette matière dont l’homogénéité, formelle et sémantique, est démontrée. Une fois tracés les contours de l’objet, il est possible d’interroger son contenu, d’en penser l’origine : d’où viennent la forêt mystérieuse, la grande maison, l’épouse magique et la flûte enchantée dont tous les contes sont pleins ? (Résumé de l’éditeur)

TABLE DES MATIÈRES

Préface
Présentation
Introduction
Avant-propos
Liste des abréviations
I. PRÉMISSES
1. Question fondamentale. 2. Signification des prémisses. 3. Mise en évidence des contes merveilleux. 4. Le conte comme phénomène de superstructure. 5. Le conte et les institutions sociales du passé. 6. Le conte et le rite. 7. Correspondance directe entre conte et rite. 8. Transposition du rite par le conte. 9. Inversion du rite. 10. Le conte et le mythe. 11. Le conte et la pensée primitive. 12. Genèse et histoire. 13. Méthode et matériel. 14. Le conte et les productions qui lui succèdent. 15. Perspectives

II. LE DÉBUT DU CONTE
I. Les enfants enfermés
1. Le départ. 2. Les interdictions liées au départ. 3. La réclusion des rois chez Frazer. 4. L’emprisonnement des enfants royaux dans le conte. 5. L’emprisonnement des jeunes filles. 6. La motivation de l’emprisonnement. 7. Conclusions
II. Le malheur et la réaction au malheur
8. Le malheur. 9. Le héros prend la route

III. LA FORÊT MYSTÉRIEUSE
1. Suite de la composition du conte. Obtention du moyen magique. 2. Les types de Yaga. 3. Le rite d’initiation. 4. La forêt. 5. La petite isba montée sur pattes de poule. 6. Pouah, pouah, pouah ! 7. Elle lui donna à boire et à manger. 8. La jambe d’os. 9. La cécité de la Yaga. 10. La maîtresse de la forêt. 11. Les épreuves imposées par la Yaga. 12. L’épreuve du sommeil. 13. Les enfants chassés et emmenés dans la forêt. 14. Les enfants enlevés. 15. La vente à l’avance. 16. Elle le battit à tour de bras. 17. La folie. 18. L’amputation du doigt. 19. Les preuves de la mort. 20.La mort temporaire. 21. La mise en morceaux et la renaissance. 22. Le four de la Yaga. 23. Le savoir magique. 24. Le don magique. 25. La Yaga-belle-mère. 26. Le travesti. 27. Conclusions

IV. LA GRANDE MAISON
1. La confrérie de la forêt
1. La maison de la forêt. 2. La grande maison et la petite isba. 3. La table mise. 4. Les frères. 5. Les chasseurs. 6. Les brigands. 7. La répartition des tâches. 8. La sœur. 9. La naissance d’un enfant. 10. La belle dans la tombe. 11. Amour et Psyché. 12. La femme au remariage du mari. 13. Le Souillon. 14.]e ne sais pas. 15. Les chauves et ceux qui sont couverts d’une peau. 16. Le mari au remariage de la femme. 17. L’interdiction de se vanter. 18. La pièce interdite. 19. Conclusion
II. Les donateurs d’outre-tombe
20. Le père mort. 21. La mère morte. 22. Le mort reconnaissant. 23. La tête morte. 24. Conclusion
III. Les aides donateurs
25. Les animaux reconnaissants. 26. Front de cuivre. 27. Les prisonniers rachetés, les débiteurs, etc.

V. LES DONS MAGIQUES
1. L’aide magique
1. Les aides. 2. Le héros transformé. 3. L’aigle. 4. Le cheval ailé. 5. L’obligation de nourrir le cheval. 6. Le cheval d’outre-tombe. 7. Le cheval rejeté et remplacé. 8. Le cheval dans la cave. 9. La robe du cheval. 10. La nature de feu du cheval. 11. Le cheval et les étoiles. 12. Le cheval et l’eau. 13. Quelques autres aides magiques. 14. Évolution de la conception de l’aide
II. L’objet magique
15. L’objet et l’aide. 16. Les ongles, les poils, les peaux, les dents. 17. Les outils et les armes. 18. Les objets servant à susciter les esprits. 19. La pierre à feu. 20. La baguette. 21. Les objets qui donnent l’abondance éternelle. 22. L’eau de vie et l’eau de mort, l’eau de force et l’eau de faiblesse. 23. Les poupées. 24. Conclusion

VI. LA TRAVERSÉE
1. La traversée en tant qu’élément compositionnel. 2. La traversée sous la forme d’un animal. 3. L’enveloppement dans la peau de bête. 4. L’oiseau. 5. Sur un cheval. 6. Sur un navire. 7. Sur un arbre. 8. A J’aide d’une échelle ou de courroies. 9. À l’aide d’un guide. 10. Conclusion

VII. PRÈS DE LA RIVIÈRE DE FEU
I. Le dragon du conte
1. L’aspect extérieur du dragon. 2. Le rapport avec l’eau. 3. Le rapport avec la montagne. 4. Le dragon ravisseur. 5. Les exactions du dragon. 6. Le dragon gardien des frontières. 7. Le dragon dévoreur. 8. Le danger du sommeil. 9. L’adversaire fatidique. 10. Le combat. 11. Les ouvrages consacrés au dragon. 12. Localisation du motif du combat avec le dragon
II. Le dragon avaleur
13. L’avalement et la régurgitation rituels. 14. Signification et bases historiques de ce rite. 15. La langue des oiseaux. 16. Les diamants. 17. L’avaleur-transporteur. 18. La lutte avec le poisson, comme première étape du combat avec le dragon. 19. Les traces d’avalement dans les cas tardifs de combat avec le dragon. 20. Conclusion
III. Le héros dans le tonneau
21. La barque servant au transport
IV. Le dragon ravisseur
22. L’aspect extérieur du dragon. 23. La mort en tant que rapt. 24. Introduction de la phase érotique. 25. Le rapt dans les mythes
V. Le dragon de l’eau
26. La nature aquatique du dragon. 27. Les exactions du dragon. 28. Les mythes
VI. Le dragon et le royaume des morts
29. Le dragon gardien. 30. Cerbère. 31. Le transport du dragon au ciel. 32. Le rôle de gardien du dragon céleste ; les Yakoutes. 33. Le dragon en Égypte. 34. Psychostasie. 35. Le rapport du dragon avec la naissance. 36. La mise à mort du dragon par le dragon. 37. Conclusion

VIII. PAR-DELÀ TROIS FOIS NEUF PAYS
1. Le trois fois dixième royaume du conte
1. Localisation. 2. Le rapport avec le soleil. 3. L’or. 4. Les trois royaumes. 5. L’aspect animal du trois fois dixième royaume
II. L’autre monde
6. Les formes archaïques de l’autre monde. 7. La gueule et les montagnes qui se cognent. 8. Le cristal. 9. Le pays de l’abondance. 10. Le royaume du soleil. 11. L’antiquité

IX. LA FIANCÉE
I. La marque de la princesse
1. Deux types de princesse. 2. La marque imposée au héros
II. Les tâches difficiles
A. Les circonstances. 3. Les tâches difficiles. 4. L’appel public. 5. Les tâches difficiles comme réponse à la demande en mariage. 6. Les tâches données par la princesse qui fuit et qui est retrouvée. 7. Les tâches données par la princesse, ravie par les faux héros. 8. Les tâches données par le tsar de l’Onde. 9. Les tâches données par le maître-magicien. 10. Le beau-père hostile. 11. Les tâches données au vieux tsar. B. Le contenu des tâches. 12. Les tâches de recherche. 13. Le palais, le jardin, le pont. 14. L’épreuve de l’étuve. 15. L’épreuve de la nourriture. 16. Les compétitions. 17. Le jeu de cache-cache. 18. Reconnaître la personne cherchée. 19. La nuit de noces. 20. Conclusions préliminaires
III. L’accession au trône du héros
21. Frazer sur la succession des rois. 22. La succession au trône dans le conte. 23. La vieillesse. 24. L’oracle. 25. La mise à mort du roi dans le conte. 26. Le faux héros. 27. Le pont de corde. 28. Le lait bouillant. 29. Conclusion IV. La fuite magique
30. La fuite dans le conte. 31. La fuite où l’on jette peigne, serviette, etc. 32. La fuite accompagnée de transformations. 33. Transformation des dragonnes en puits, pommier, etc. 34. Fuite et poursuite avec transformations successives. 35. L’obstacle définitif

X. LE CONTE ENVISAGÉ COMME UN TOUT
1. L’unité du conte merveilleux 2. Le conte en tant que genre.

Mot(s)-clé associé(s) : Fonds professionnel 2000 -

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse