couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

coup de coeur Il était une fois... les contes de fées : [exposition, Bibliothèque nationale de France, 20 mars au 17 juin 2001] / sous la dir. d’Olivier Piffault. - Seuil : Bibliothèque nationale de France

" Une fois il y avait, une fois il y aura, c’est le commencement de tous les contes. " Comme un monde souterrain qui n’attend que d’être redécouvert et de nous enchanter, la féerie vit avec nous, prête à nous séduire si nous nous laissons tenter par le "monde secondaire" du conteur. Ce royaume de l’enchantement n’est pourtant pas né avec le conte de fées littéraire. Le conte est d’abord oral, et donc universel. Il a habité notre Moyen Age en unissant hommes et fées, comme dans Mélusine.
Le genre littéraire ne naquit véritablement qu’avec un poète officiel, auteur d’un opuscule, Histoires ou Contes du temps passé : Charles Perrault. Paradoxe qui voit l’écrivain du Roi-Soleil célébrer les humbles avec Poucet ou moquer les rois avec le marquis de Carabas. Les " esprits guindés " pouvaient bouder leur plaisir, un genre était né, un feu d’artifice littéraire dont les bonnes fées avaient pour noms Aulnoy, L’Héritier, Mailly, Murat... : une perle de plus sur la couronne des lettres de Louis XIV. Un siècle plus tard, les romantiques Jacob et Wilhelm Grimm fondèrent une science et un nouveau genre littéraire. Avec eux le conte perdit ses fées étincelantes et sa décoration rococo pour gagner en saveur populaire et réinvestir les noires forêts. Andersen quant à lui fit du conte de fées une pure œuvre littéraire, plaçant le merveilleux dans l’esprit du conte et dans son époque. Parallèlement, Doré, Bilibine, Rackham, Dulac, Lorioux..., visionnaires de féerie, surent relever le défi d’illustrer ce merveilleux. _ Depuis, le cinéma, de Disney à Demy, la télévision, Internet aujourd’hui, sont devenus des lieux majeurs de diffusion du conte de fées, au risque d’uniformiser les versions et d’unifier notre culture. En même temps, les motifs du conte, nouveau langage, commentent le monde, dans la publicité notamment. C’est un peu comme si le conte nous parlait, traversant à son tour le miroir, dans l’autre sens.
Cependant les Français continuent de préférer Boileau à Perrault dans leurs universités et oublient le tricentenaire des Contes de ma mère l’Oye. La Bibliothèque nationale de France, réparant cet oubli, nous invite à redécouvrir une tradition universelle et notre patrimoine littéraire. Des conservateurs de La Joie par les livres et de la Bibliothèque nationale de France, associés à des spécialistes internationaux, nous proposent, à travers leurs articles et près de 250 illustrations, depuis la copie manuscrite des contes de Perrault jusqu’au costume de Peau-d’Ane, en passant par les dessins de Marillier, Doré, Rackham et Claverie, de pénétrer dans la forêt des contes, guidés par la foule des conteurs et conteuses, au risque peut-être de rencontrer Ogre ou Fée..., et de continuer la chaîne infinie des " Mère l’Oie " ainsi que nous y invitait Perrault en conclusion de son " Peau d’Âne " :
Mais tant que dans le Monde on aura des Enfants, Des Mères et des mères-grands, On en gardera la mémoire.

Sommaire

Préface
« Le Chaudron des contes »
Olivier Piffault
Le conte de fées : une invention française
Catherine Velay-Vallantin
Origines et universalité du conte merveilleux
Olivier Piffault
Notices et illustrations
Veillées, nourrices et jeux de cour
Véronique Meunier
Notices et illustrations

Le conte de fées, un genre littéraire
Les origines italiennes du conte de fées : Basile et Strarapola
Jack Zipes
Les Contes de Perrault dans le Cabinet des Beaux-Arts
Jean Perrot
Les contes de fées, fortunes littéraires du XVIIIe siècle
Elisabeth Lemirre
Les contes en prose de Perrault
Carine Picaud
Notices et illustrations
Fidélité et création chez les frères Grimm Pierre Péju
Pierre Péju
Les contes " merveilleux « d’Andersen
Régis noyer
Éditer la féerie : postérité et concurrents du Cabint des fées
Olivier Piffault
L’illustration du conte de fées : enjeux d’images, visions d’imagiers
Carine Picaud
Notices et illustrations
Livres de peintres, livres d’artistes
Carine Picaud
Notices et illustrations
Parodies et contes de fées
Olivier Piffault
Notices et illustrations 95 à 99

Le conte de fées hors les livres
« Paris est plein du sourire des fées… »
Noëlle Giret
Cendrillon sur la scène parisienne : les avatars d’un mythe ou d’une fidélité illusoire
Pierre Vidal
Vie à nos rêves
Les contes de fées au cinéma
Alain Carou
Les bonnes fées de la réclame
Madeleine Barnoud
Contes de fées et jouets : pistes de recherches
Michel Manson
Notices et illustrations

Lieux et figures des contes de fées

Espaces et temps universels
Tifenn de la Godelinais Martinot-Lagarde
Le bestiaire fantastique
Véronique Meunier
Figures du merveilleux dans le conte de fées littéraire de Perrault aux frères Grimm
Véronique Meunier
La famille, une mise en jeu et une refondation permanentes
Olivier Piffault
La mise à l’épreuve
Tifenn de la Godelinais Martinot-Lagarde
Notices et illustrations 223 à 241

Réceptions, publics et praticiens du conte merveilleux littéraire
Des monstres et des magies
Maria Tatar
La figure de la conteuse dans la tradition orale
Nicole Belmont
Fatras et merveille
Entretien avec Muriel Bloch
Contes d’enfances, contes pour enfants ?
Olivier Piffault

Notices et illustrations

Chronologie des principales éditions originales de contes de fées
Chronologie des pièces dramatiques et lyriques sur les contes de fées en France . XVlle-XIXe siècles
Chronologie des oeuvres cinématographiques
Bibliographie sélective
Liste des pièces de l’exposition
Index des noms d’auteurs et d’illustrateurs de contes

Mot(s)-clé associé(s) : Fonds professionnel 2001 -

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse