couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

coup de coeur Les pouvoirs du conte / S. Loiseau. - Puf. - (l’éducateur)

Les contes sont initiation, et incitation, totales à l’humain. De par leur diversité : contes merveilleux, contes de sagesse, contes étiologiques, contes d’animaux, de par leur abondance et de par leurs origines : contes scandinaves, bretons, océaniens, maghrébins, tibétains, ils ouvrent à une foisonnante compréhension du monde.
C’est à la redécouverte de cette richesse que les lecteurs sont conviés ici : identification des racines historiques du conte, exploration de l’éventail des savoirs et savoir-faire déroulés, mais aussi reconnaissance des grands équilibres humains, écologie du cœur et de l’esprit, parcours des constellations oniriques qui donnent sens et résonance à la vie et lient les hommes entre eux par l’ombilic des rêves.
Objets culturels denses, les contes sont objets pédagogiques par essence.
Ils rappellent que les sortilèges ne sont pas tous technologiques, qu’au principe de l’émerveillement, il y a le premier enchantement : celui du regard, de la voix, de l’émotion partagée... (Résumé de l’éditeur)

SOMMAIRE

AVANT-PROPOS. - Conter est toujours, plus que jamais, nécessaire

CHAPITRE PREMIER. - Le dit du conte : les racines de l’humain

Les racines fondamentales de l’humanité
- Les motifs de l’enfermement
- Les motifs de l’engloutissement
- Les métamorphoses
L’homme et le monde
Le chemin de soi-même

CHAPITRE II. - Le dit du conte : le chemin de soi-même

Qui suis-je ? Ce que je suis et ce que je voudrais être
- Végétal-humain
- Animal-humain
- Le désir de l’être-animal
- La peur de l’animalité
Qui suis-je dans ma relation aux grands adultes proches ?
- Peur abandonnique et désir de partance
- Braver l’interdit : se perdre et se trouver

CHAPITRE III. - Les mots et les contes : le langage mode d’emploi

Jeux et enjeux du langage
La parole et le monde
- On ne peut pas dire n’importe quoi
- On ne peut dire n’importe quoi, à n’importe qui, n’importe où
La parole muette
- Du bon usage du langage : lutins et génies à l’aide du
- locuteur débutant
- Le mot juste
- Quand dire que ne pas, c’est dire quand même
- Des stratégies affinées
- Déjouer les pièges
- Mentir

CHAPITRE IV. - Le répertoire : constituer un répertoire

Les différentes catégories des contes
- Contes traditionnels et contes modernes
- Contes merveilleux
- Contes d’animaux
- Contes étiologiques
- Contes facétieux
- Contes de sagesse
- Contes de mensonge
- Contes de randonnée
Constituer son répertoire
- Existe-t-il une typologie correspondant aux différents âges ?
- Où chercher ?
- Étendue du répertoire

CHAPITRE V. - Conter

Une préparation spécifique
- Dégager le conte de l’écrit
- Se mettre en bouche
- Se mettre en voix
- Préparer le public
Conter
- Organiser l’espace
- Organiser le temps : les rituels
- Dire
- Chanter, psalmodier : les formulettes
- La gestuelle
Cric-crac, mon conte est fini _
ANNEXE. - Les aventures de la petite souris (extrait du recueil de Sara Cone Bryant, Comment raconter des histoires à nos enfants)
- Exemple de la mise en oral de ce conte : Souricette, la petite souris

BIBLIOGRAPHIE COMMENTÉE

Mot(s)-clé associé(s) : Fonds professionnel 2000 -

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse