couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

coup de coeur Le goût des saisons. - n°7, automne 2000. - Silène. - (La grande oreille : Atelier de littérature orale)

Éditorial
“Le grand mage, écrivit Voltaire, posa d’abord cette question : Quelle est de toutes les choses du monde la plus longue et la plus courte, la plus prompte et la plus lente, la plus divisible et la plus étendue, la plus négligée et la plus regrettée, sans qui rien ne peut se faire, qui dévore tout ce qui est petit et qui vivifie tout ce qui est grand ? Zadig dit que c’était le temps.” Le Temps : “Milieu indéfini où paraissent se dérouler irréversiblement les existences dans leur changement, les événements et les phénomènes dans leur succession”. Telle est la brumeuse définition que donne le Grand Robert de l’inévitable compagnon de nos vies. Inévitable et multiforme. De quoi parle-t-on au juste, quand on parle du temps ? Des jours, de leur lenteur, de leur hâte à passer ? Des lunes révolues, de l’époque présente ? De l’immortel ? De l’éphémère ? De tout cela, assurément, puisqu’un seul mot désigne ce dieu qu’aucun temple de peut cerner. Il est trop vaste. C’est pourquoi sans doute la sagesse populaire ne s’est guère intéressée qu’à ses vêtements saisonniers. Seuls ses habits le font humainement saisissable. De quoi le temps s’habille-t-il ? De vent, de nuages, de bleu, de pluie, de neige, de tempêtes, de brouillard, d’arbres échevelés, toutes choses qui font qu’on le voit remuer, qu’on peut lui supposer des humeurs familières, des rires, des douceurs, des rages. La météo, avant d’être une science approximative, fut un de ces arts populaires où le flair et l’imagination poétique faisaient ensemble bon ménage. Nous sommes donc allés explorer ces temps-là où le vent était messager et murmurait parfois des histoires, des contes entre les volets clos, à la tombée du jour.
Notre revue bouge encore, preuve qu’elle est vivante. Nous avons décidé, à partir de ce numéro, de consacrer une rubrique régulière aux associations de conteurs amateurs, à ceux et celles qui ne sont pas constamment en vitrine et qui constituent, à notre avis, ce terreau, cette force amoureuse, stimulante et nourricière sans laquelle notre art serait bientôt en grand danger de s’étioler, ou de se réduire à sa dimension purement spectaculaire. Cette rubrique sera, évidemment, ce que ces groupes d’amateurs en feront. Qu’ils disent ici leurs partis pris et leurs espoirs, qu’ils exposent leurs projets, qu’ils rendent compte de leurs manifestations, de leurs pratiques. Que la Grande Oreille devienne leur lieu de rendez-vous et d’échange d’idées. Voilà ce que nous souhaitons. Qu’on se le dise ! Henri Gougaud

dossier : Le goût des saisons dirigé par Martin de la Soudière
Les saisons Destouches
Les mots de Victor Martin de la Soudière
Climats Gilles Lapouge
Éloge de la pluie Lydia Gaborit
Les Nomades impénitents Jacqueline Kelen
Temps et dépression saisonnière Olivier Coudron
Histoires de cloches et d’orages Martin de la Soudière
Itinéraire d’un météophile François Ghilain
Et pan ! dans les contrevents Marie Faucher.
Le cœur entre le soleil et la nuit Claude Mettra
Le temps de A à Z
contes
almanach de l’automne Jacqueline Guillemin
Journal Henri Gougaud
magazine
Carte Blanche Jean-Claude Carrière
Réflexion sur l’imaginaire Gigi Bigot et Pépito Matéo
Les écoles du conte : Apprentissage Entretien avec Michel Hindenoch
Portrait de conteur Gabriel Garran et Hassane Kouyaté
Associations de conteurs amateurs "En faim de conte" ; "Le sac à Parole"
Rencontre Nacer Khemir.
De l’influence de l’actualité dans mes histoires Yannick Jaulin
Enquête : Y-a-t-il un conteur dans la ville ? Abbi Patrix et Praline Gay-Para
Le conte dans le monde hispanique Ernesto J. Rodrigues Abad
Coups de cœur Bibliothèque d’Antony
Les contes à la lettre

Mot(s)-clé associé(s) : Fonds professionnel 2000 -

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse