couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

coup de coeur Écrire pour la jeunesse en France et en Allemagne dans l’entre-deux-guerres / M. Lévêque. - Presses universitaires de Rennes. - ( Interférences)

Marasme, décadence, déclin, tels sont les termes souvent utilisés pour qualifier la littérature pour la jeunesse de l’entre-deux-guerres. Mais qu’en est-il réellement de cette période mal connue de la littérature narrative pour la jeunesse, en France et en Allemagne ? Au lendemain de la Première guerre mondiale, en raison de problèmes économiques, édition et création connaissent nombre de difficultés, ce qui incite les éditeurs, auteurs, universitaires, bibliothécaires et pédagogues à réagir. Dans les années 1920, tandis que subsistent les anciens thèmes et modes d’écriture hérités du XIXe siècle, s’amorce un renouveau lié au contexte politique, social, économique, idéologique et culturel. Qu’il s’agisse de narration ou d’idéologie, une partie de la littérature pour la jeunesse, en France comme en Allemagne, cherche à rompre avec les poncifs hérités du XIXe siècle.
Cette étude propose de s’intéresser au renouvellement de l’art du récit pour la jeunesse, à l’apparition de la modernité dans l’écriture narrative pour la jeunesse : nouvelles thématiques, liées aux mutations du monde moderne, nouveaux regards portés sur l’enfance, réflexions sur les techniques littéraires, modernité des choix esthétiques et graphiques.
Crise des années 1930, montée du nazisme, exil de certains auteurs allemands pour la jeunesse, Front populaire, montée des périls jouent également un rôle majeur. Entre idéologie, pédagogie et narration, on peut ainsi voir se dessiner une écriture nouvelle pour la jeunesse, l’écriture utopique, l’une des caractéristiques de la modernité littéraire pour la jeunesse de l’entre-deux-guerres, en France comme en Allemagne.
Quel bilan tracer du renouvellement de la littérature pour la jeunesse, en France et en Allemagne, à la fi n des années 1930 ? Quels en sont les héritages au lendemain de la Seconde guerre mondiale ? Telles sont les questions finales auxquelles ce travail tente d’apporter quelques réponses. (Résumé de l’éditeur)

TABLE DES MATIÈRES

PRÉFACE
INTRODUCTION

Première partie

Échos du monde moderne

CHAPITRE 1 - NOUVELLES CONCEPTIONS DE L’ENFANCE, NOUVEAUX HÉROS ENFANTS 1. La pédagogie moderne de l’entre-deux-guerres et sa traduction littéraire
Un nouvel intérêt pour l’enfance et pour la pédagogie
De nouveaux héros actifs et créateurs
Entre récit et pédagogie, un processus en cours

2. Quand les intellectuels s’intéressent à l’enfance
Intellectuels et universitaires
L’action pionnière des bibliothécaires

3. Les réactions des éditeurs et des auteurs
Politiques éditoriales et nouvelles collections
Mobilisation des auteurs

4. Liberté et expérience
S’exprimer et agir
Jeux et jouets

CHAPITRE 2 - DU MONDE RÉEL AU MONDE DE LA FICTION
1. Représentations du monde moderne
Communiquer, voyager, comprendre
La grande ville moderne
Classes sociales

2. Des enfants modernes’ ?
Petites filles modèles, petites filles modernes
Familles
Figures maternelles

3. Le rêve d’une école nouvelle
L’enseignement en France et en Allemagne pendant l’entre-deux-guerres
Des maîtres et des élèves
Vers un renouvellement du roman scolaire

4. Échos idéologiques et politiques
Pacifisme
Socialisme et communisme
Anticolonialisme

CHAPITRE 3 - EXIL, RENCONTRES ET TRADUCTIONS
1. Des rencontres entre les écrivains
L’exil des écrivains allemands
Le fonds Romain-Rolland

2. L’essor des traductions
Traduire pour renouveler : les livres allemands traduits en français
Les livres français traduits en allemand

3. Le dialogue des livres.
Quand les livres se croisent : des histoires de lièvres volants.
Un champ littéraire se constitue

Deuxième partie

À la recherche d’une écriture nouvelle

CHAPITRE 4 - CRÉER DES LIVRES NOUVEAUX
1. De nouveaux éditeurs
2. De nouveaux rapports entre le texte et l’image
De nouveaux formats
La mise en page
La couleur

3. Quand l’écrivain et l’artiste collaborent
L’écrivain et le peintre
L’écrivain et le dessinateur
Présence de lu photographie

CHAPITRE 5 - FORTUNES DE L’ÉCRITURE ROMANESQUE
1. Écriture narrative et médias modernes
La radio
Le cinéma
La presse, laboratoire de l’écriture romanesque

2. Explorer le dispositif narratif
Diversité et complexité des figures narratives
Le raconteur-Erzâhler ou l’oralité mise en scène
L’exploration des seuils du récit

3. La fiction mise en scène _ Fiction et illusion théâtrale
Renverser l’ordre du récit
Fiction et métamorphoses

CHAPITRE 6 - DE NOUVELLES FORMES DE MERVEILLEUX
1. Carroll et Kipling, deux modèles anglo-saxons
La double réception de Lewis Carroll en France
Kipling, un second modèle
Une fantasy à la -française
Lewis Carroll et Kipling en Allemagne

2. Un merveilleux revisité
La part des contes
« C’était le 35 mai... »
Les métamorphoses du réel

3. Une écriture utopique pour la jeunesse
L’utopie, un idéal et un ailleurs
Le motif de l’île

CONCLUSION
1. Des rêves brisés
Au lendemain de la guerre, une brève embellie
Non à la guerre

2. Retour à un ordre moral traditionnel
Une écriture plus consensuelle
Le poids de la morale

3. Héritages
Astrid Lindgren
Les années 1900 et 1970

4. Clôture
BIBLIOGRAPHIE
INDEX

Mot(s)-clé associé(s) : Fonds professionnel 2011 -

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse