couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

coup de coeur Ecritures jeunesse 1 , Représenter la jeunesse pour elle-même / Sous la direction de C. Chelebourg. - Lettres modernes minard

Avant-propos

Il est un thème qui peut servir de repère à un premier balisage de la littérature et des films de jeunesse, c’est la représentation de cette même jeunesse. Depuis le XVIIIe siècle, au moins, un livre pour la jeunesse est très volontiers un livre qui met en scène des enfants ou de jeunes personnages’. Les autres médias, en ce domaine, ont très largement repris le procédé. Les productions pour la jeunesse reposent majoritairement sur une logique projective qui tend à faire vivre leur public par procuration ; de là leur succès dans le domaine de l’évasion, de l’aventure ou des tendres idylles, aussi bien que leurs usages compassionnels ou exemplaires chers aux pédagogues et aux moralistes de tout poil. Représenter la jeunesse pour elle-même, telle est l’une des principales fonctions assignées à ce corpus. Les études qui suivent en analysent les principes, les contraintes et les résultantes autour des trois questions nodales du sexe et de la sexualité, de l’âge et de l’accès à la maturité, des valeurs et de leur mise en oeuvre, trois problématiques à forte potentialité projective, et comme telles puissamment impliquées dans la poétique des productions à destination de la jeunesse.
Christian CHELEBOURG

TABLE

Présentation de la Série "Écritures jeunesse", par Christian CHELEBOURG.
REPRÉSENTER LA JEUNESSE POUR ELLE-MÊME
Avant-propos, par Christian CHELEBOURG
I. SEXE(S)
1. Être ou ne pas être une fille en littérature de jeunesse - survie des stéréotypes et nouvelles explorations, par Danièle HENKY.
2. Du livre au film : la part du frère dans Tout contre Léo de Christophe Honoré, par Marc ARINO.
3. La Littérature de jeunesse québécoise et l’hyper¬sexualisation des adolescents, par Daniel CHOUINARD.
II. ÂGE(S)
4. L’Adolescence en danger - le monde selon Joe Dante, par Danièle ANDRÉ.
5. Le Cyberpunk latino-américain : critiques de la puérilité, par Juan Ignacio Munoz Zapata.
6. « Devenir celle que tu dois être » - héroïsme et destin dans les romans d’Érik L’Homme, par Katia ARGAND.
7. Apocalypse, sceau de l’enfer, pop-corn et scoubidou - l’étrange jeunesse de Buffy, la tueuse de vampires, par Isabelle-Rachel Casta.
III. VALEUR(S)
8. Le Prince Éric de Serge Dalens : jeune fauve ou enfant roi ?, par Laurent DÉOM.
9. L’Enfance en guerre dans « Les Livres Roses de la Guerre », 1914-1918, par Laurence OLIVIER-MESSONNIER.
10. « Tu m’as menti ! Mais moi aussi ! » - poétique du mensonge dans la littérature de jeunesse contemporaine, par Christian CHELESOURG.
IV. CARNET CRITIQUE, par Christian CHELESOURG.

Mot(s)-clé associé(s) : Fonds professionnel 2011 - Adolescence -

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse