couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

coup de coeur Le livre en analyse : Chroniques de littérature jeunesse / A. Rolland ; E. Delessert. - Thierry Magnier

Chroniqueuse régulière sur le site Ricochet, Annie Rolland, psychologue, réunit dans cet ouvrage, des textes qui interrogent, dans la relation texte/image, les albums, les contes -et les romans- dans ce qu’ils nous apprennent de nous-mêmes et de notre relation à l’autre. 12 chroniques pour un regard analytique de la littérature jeunesse.

Sommaire

1) Les nourritures imaginaires
Depuis notre plus jeune âge, nous entretenons une relation singulière avec les images. Elles sont à l’origine de l’acte créateur de l’enfant face au réel du monde qui l’entoure. Les livres d’images sont des mondes qui fournissent le précieux support d’une médiation pour le moi et l’image du corps de l’enfant avant qu’il n’aborde le symbole de la lettre, du mot et du texte.
2) YokYok, ami du monde, ami du moi
Des personnages de fiction deviennent des compagnons imaginaires le temps de la lecture d’un livre et parfois plus longtemps ... La lecture fabrique la rencontre entre deux « créateurs de monde ». Yok Yok est l’ami de longue date d’Etienne Delessert mais il doit compter sur les enfants qui lisent ses histoires pour prendre vie.
3) Qu’est-ce que les Indiens des « tipis » racontent aux enfants des maisons ?
« Guêtres de Pollen », « Nuage d’Avril » et « Regarde en l’air » sont les personnages de trois contes amérindiens retranscrits par Jean-Paul Mortagne et illustrés par Caroline Flamant.
De l’adoption d’un enfant à la création du monde en passant par la quête d’un idéal, les trois contes disent aux enfants le sens de la vie. Cela vaut bien un cours de philosophie.
4) La maison, corps et âme
Nous sommes habités par nos habitats. Le talent d’un artiste et d’un poète réunis finalise dans le livre de Roberto Innocenti et Patrick J. Lewis un sentiment universel issu de notre mémoire sensorielle, transgénérationnelle : la maison symbolise l’histoire de l’être humain.
5) Peter Pan, le vieil enfant
À la croisée des chemins de la littérature et de la psychologie, Peter Pan a engendré des créations artistiques et des réflexions scientifiques. Il se constitue en mythe d’immortalité à partir de la clinique des enfants tristes qui s’identifient à ce personnage afin de conjurer la peur de mourir.
6) L’adolescent et le censeur
La censure qui vise la littérature jeunesse tente d’une part de préserver l’ordre moral, et d’autre part, en s’appuyant sur la loi, de protéger la santé des jeunes lecteurs. L’équilibre psychique des adolescents relève d’un discours scientifique que, majoritairement, les censeurs ignorent. Une observation attentive montre pourtant que les lecteurs adolescents ne confondent pas réalisme et réalité et plébiscitent une littérature contemporaine du monde dans lequel ils vivent.
7) Le corps et le cœur des filles
À l’heure où la jupe fait débat, où les pudeurs voilées sont d’actualité, la sexualité des femmes est au cœur du sujet, le corps des filles est l’objet de toutes les attentions, de la plus mercantile à la plus politique. Le cœur des filles occupe une place de choix dans la littérature. Autrefois occultée, la sexualité des adolescentes trouve aujourd’hui une place singulière en littérature jeunesse.
8) Un ange amoureux révolté est passé
La vie amoureuse et sexuelle des handicapés engendre un silence lourd du poids de l’histoire humaine, des douleurs et de la violence qui lui sont propres. La lecture d’un roman jeunesse nous invite à explorer le panorama idéologique de ce tabou social particulièrement solide.
9) Le noyau de vérité de la folle pensée
Cela ressemble à un rêve dont on émerge troublé par l’étrangeté de son déroulement et dont les traces perdurent durant la journée. Le temps des lézards est venu ressemble à un voyage déconcertant, dont on aimerait qu’il s’achève parce qu’il est inconfortable mais que l’on poursuit dans le but d’apprendre quelque chose d’indicible. La confrontation avec la folie qui frappe les adolescents (dont la forme la plus connue est la schizophrénie) précipite le lecteur dans le doute existentiel.
10) À la vie, à la mort
La violence meurtrière d’un adolescent est innommable, indicible. Elle figure sous la rubrique des faits divers des médias comme un non-sens. Elle engendre des constructions paranoïdes sécuritaires. Elle renvoie à la figure du monstre tapi dans l’ombre qui s’est emparé d’un enfant. Des écrivains et des cinéastes s’en emparent afin de mettre en évidence les éléments d’une histoire qui donneront du sens à ce qui, en apparence, n’en a pas.
11) Des romans qui nous glacent le cœur
Un roman glaçant et perturbant nous emmène sur les territoires troubles de la manipulation. Un adolescent en quête d’identité, aux prises avec ses pulsions, plongé dans la confusion des sentiments paraît relativement acceptable à la plupart des lecteurs adultes à condition cependant que l’histoire finisse bien et que le héros triomphe de l’adversité. Que se passe-t-il quand les choses se passent mal et finissent mal ?
12) La censure, fille de la honte et du secret
Une lecture croisée de la littérature jeunesse, les contes et la clinique psychologique nous aideront à analyser le silence des adultes face aux enfants quand il s’agit de parler de la perversion pédophile. Nous verrons comment la problématique de l’inceste est une thématique interdite, refoulée ; elle fabrique pourtant le piège pervers qui se referme sur ses victimes en organisant socialement un discours de la honte et du secret.

Mot(s)-clé associé(s) : Fonds professionnel 2011 -

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse