couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

coup de coeur Eloge de la lecture / M. Petit. - Belin

A l’origine de cet ouvrage, il y a des voix d’hommes et de femmes d’origines culturelles et de milieux sociaux différents, et en contrepoint des souvenirs de lectures transcrits par des écrivains. En conjuguant sciences sociales et psychanalyse, il approfondit l’analyse de leurs expériences singulières et des résistances que l’écrit suscite. Ces lecteurs racontent les biais insolites par lesquels les livres leur ont permis d’apprivoiser leurs peurs, de construire et de réparer leur monde intérieur, de trouver des réponses aux questions qui les hantent, d’apprendre ce que d’autres ont trouvé comme solutions à la difficulté d’être sur terre. Car lire, c’est aussi un moyen pour résister aux processus d’exclusion ou d’oppression, pour reconquérir une position de sujet au lieu de n’être qu’objet du discours des autres. Comme Jorge Semprun qui retrouve espoir dans un texte de Gide, après qu’on l’eut congédié en se moquant de son accent de jeune Espagnol, débarqué à Paris : " La boulangère du Boulevard Saint-Michel me chassait de la communauté. André Gide m’y réintégrait subrepticement. Dans la lumière de cette prose qui m’était offerte, je franchissais clandestinement les frontières d’une terre d’asile probable. (Résumé de l’éditeur)

Table des matières

Introduction
Une dimension méconnue
Du côté des lecteurs
1. les deux versants de la lecture
La toute-puissance prêtée à l’écrit
La liberté des lecteurs
Découpage et collage
Haro sur le voleur
2. Un autre monde, intime et lointain Une chambre à soi
Avant le livre, la voix
L ’hospitalité du livre
Appareiller
L’appel du lointain
Le lointain et l’intériorité
3. Éloge de la rêverie
Perdition ou efficacité ?
Une pensée inventive
4. Identification ?
Se lire, entre les lignes
Les sommeillantes princesses
Devenir le narrateur de son histoire
Le « cheval échappé »
5. Le droit à la métaphore
Des rencontres imprévisibles
Interposer un temps, un espace
Passerelles et transgressions
6. Entre deux cultures
Conjuguer des univers qui se faisaient la guerre
Des cercles d’appartenance élargis
7. La peur du livre
Une voie royale d’accès à une individuation
Du côté des pouvoirs : la peur de perdre son emprise
La famille forteresse
La peur de l’intériorité chez les garçons
8. La lecture réparatrice
Du co7ps malade au sujet lecteur
Thomas Bernhard et Les Démons
Contenir et transformer la douleur
"Nous sommes une espèce asservie au récit"
9. De l’espace intime à l’espace public
Partages clandestins, discrets ou publics
Avoir droit au chapitre
La liseuse
10. Et l’école ?
La technicité ou la vie ?
Une contradiction irrémédiable
Les enseignants, entre abandon et vigilance
Conclusion
Des droits culturels
Notes
Bibliographie sélective

Mot(s)-clé associé(s) : Fonds professionnel 2002 -

<<< Retour à la page précédente

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse