couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

La mort

3-6 ans / 6-9 ans / 9-12 ans / 12-15 ans / Pour les médiateurs /

3-6 ans

coup de coeurLe lion qui rapetisse / S.-h. Jeong. - Le Pommier. - (Les bouts d’choux explorent le monde)

La Corée est à l’honneur dans les premiers titres de cette collection et nous remercions Le Pommier pour ces belles découvertes. Dans cet album, l’enfant est confronté à une réflexion autour de la mort, la tristesse et l’esprit de vengeance qui ne résout rien. Lion a mangé la mère de gazelle et lorsqu’il rapetisse, celle-ci le sauve avant de se rendre compte qu’il est l’auteur de son malheur. Que va-t-elle faire ? Lion lui fait toutes sortes de propositions fantaisistes pour lui faire oublier sa tristesse mais comment se consoler de la perte ? En dernier recours, il lui propose de le manger. Le lecteur respire devant la réponse de la gazelle car il s’est attaché à ce lion si repentant.
Une tendresse dans le texte, qui devient bouleversante lorsque les jeux de cadrages donnent à voir au plus près les émotions des deux protagonistes.

Lucie est partie / S. Loth. - Nord Sud

Quand on dit à Zelda que sa meilleure amie est "partie pour un très long voyage", elle prend l’explication au pied de la lettre et part, en colère, à sa recherche. Tout lui rappelle son amie... Elle finit enfin par comprendre, s’abandonne à son chagrin. Qu’il est bon et apaisant de la retrouver en rêve !
L’oie et la tortue sont représentées tout en rondeur et couleurs pâles pour aborder le deuil en douceur.

Mais pourquoi ??! : L’histoire d’Elvis / P. Schössow. - Seuil

Les personnages dans un parc observent, intrigués, cette petite fille assombrie qui lance, par intermittence : « Mais pourquoi ??! » Interrogée, la petite fille hurle son chagrin : « Elvis est mort ! » Dans la parole, dans l’évocation de ce que fut Elvis son canari, dans le partage des rituels du deuil avec les promeneurs du parc, la fillette lâche sa colère et sa révolte et atteint enfin l’apaisement.

Mamie Léonie / B. Le Tord. - Grandir

Complicité de la grand-mère et de son petit-fils puis sa disparition, traduites par les mots simples de l’enfant et accompagnées d’illustrations minimalistes.

Manon coeur citron / P. Coran ; Zaü. - Flammarion

Le grand-père de Manon vient de mourir. Elle ne pleure pas, elle seule sait pourquoi. Elle assiste à la cérémonie funéraire officielle puis, seule, reproduira le rite à sa manière. C’est en restant fidèle à son grand-père qu’elle trouvera la force de faire son deuil.
Illustrations très colorées, fortement cerclées de noir qui renforcent la dualité des sentiments.

Mon chien est mort / E. Englebert ; C. K. Dubois. - Grasset. - (Lampe de poche ; Les petits bobos de la vie)

Sans un mot et au fil de petites vignettes aux couleurs pastel, nous suivons l’apprivoisement d’un chiot par un petit garçon et les différents moments de complicité. Puis, hors-champs, l’accident dramatique qui prive le garçon de son compagnon. Après la mise en terre, les moments de blues et le temps qui passe, la vie pourra redevenir légère et joyeuse.

Oko : un thé en hiver / M. Rutten. - Memo

Pour enterrer Madeleine, tous ses amis sont là. Madeleine, que le lecteur n’a pas connue, prend vie à travers l’hommage qu’ils lui rendent, non seulement dans les souvenirs évoqués mais également dans les faits. Lorsqu’Oko rencontre le yéti, l’étranger, le différent, il songe à la générosité et à la tolérance de son amie et l’idée lui vient comme une évidence : la maison de Madeleine doit retrouver la vie qu’elle savait y mettre, et c’est Puisz qui perpétuera la tradition...
Un album chapitré, pour mieux symboliser les étapes du deuil, remarquable de sobriété et de justesse.

On me cache quelque chose / M. Florian. - Alice

Quand on est petit, on n’a pas le droit d’entendre certaines choses. C’est du moins l’avis de bon nombre d’adultes. Adultes qui pourront être surpris de ce que peuvent comprendre les p’tits bouts, et de la sagesse avec laquelle ils peuvent appréhender les choses difficiles.
Un album un peu rapide mais plein d’émotions.

Le paradis / N. Allan. - Mijade

Représentations de l’au-delà par une petite fille et un chien, avec chacun ses fantasmes. L’absence reste douloureuse mais la mort se fait en douceur.

coup de coeurUn paradis pour Petit Ours / D. Verroen ; W. Erlbruch. - Milan

La mort du grand-père plonge Petit Ours dans une profonde tristesse et il va essayer à tout prix, en demandant le concours d’autres animaux, de le rejoindre au ciel. Mais tous ont de bonnes raisons de refuser de le manger...
Un des rares livres pour petits qui évoque le suicide, tout en étant un hymne à la vie.

Affichage de 10 sur 39, voir les autres pages : 0 | 10 | 20 | 30

Haut de la page

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse