couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

La mort

3-6 ans / 6-9 ans / 9-12 ans / 12-15 ans / Pour les médiateurs /

6-9 ans

Une maman comme le vent / A. Bertron ; V. Theinhardt. - Actes Sud. - (Les Histoires sages)

Louis et Lucas sont très amis, c’est toujours Louis qui sait exprimer les choses : des mots pour la colère, pour se réconcilier, "des-mots-pour-ne-pas-se-laisser-marcher-sur-les-pieds"... Mais le jour où la maman de Lucas meurt, les mots ne viennent plus. La complicité, la présence discrète s’y substitueront.
On regrette les illustrations légèrement puériles.

Marie et les choses de la vie / T. Mortier ; K. Vermeire. - Sorbier

Après La grande dame et le petit garçon au Rouergue, Kaatje Vermeire nous émeut à nouveau, et plus encore, avec une belle relation intergénérationnelle. Marie a grandi en complicité avec sa mamie. Croqueuses de vie et de cerises toutes les deux, elles vivent des moments inoubliables jusqu’au malaise de Mamie. Plus question d’escapades gourmandes mais Marie veille sur sa grand-mère, comprend tacitement ses besoins. Lorsque son grand-père décèdera, elle saura là aussi accompagner sa mamie.
Un cycle de vies déroulé en condensé, avec les petits et grands bonheurs, les drames inévitables. Le texte traduit la spontanéité de l’enfant, les illustrations sont riches -et si belles- de personnalités fortes et de sensations délicates. Justesse et délicatesse pour une grande émotion.

Maurice est mort / Pelton. - Rouergue

Quand on joue à la guerre, on prend le risque de mourir. Et quand on joue à être mort, cela amène de drôles de réflexions : il y a bien des avantages (on peut faire des bêtises sans être grondé, choisir d’être qui on veut, se faire de nouveaux amis...) mais aussi des inconvénients (et le bon repas de maman ?, les vers de terre... et après ???)
Les petites vignettes style BD éclairent parfaitement le texte qui peut sembler déroutant a priori.

Mêmepaspeur / C. Galea ; M. Pourchet. - Rouergue

L’absence, l’attente, la mort, les ombres... C’est une ambiance pleine de mélancolie, mais pas de tristesse qui remplit ce livre si beau, étrange aussi, pas facile à comprendre mais qui très vite envoûte. Et c’est la vie qui l’emporte malgré tout, quand les "fantômes" viennent, la nuit, s’associer aux vivants pour faire la fête.
Un livre qui nécessitera sans doute l’accompagnement des adultes mais qui mérite qu’on s’y attache.

Mon miel, ma douceur / M. Piquemal ; E. Nouhen. - Didier

Une petite fille part chaque été rejoindre sa grand-mère en Tunisie. Lorsque celle-ci décède, le chagrin est immense et la nostalgie tenace. Mais "qui a assuré sa descendance ne meurt pas" et lorsque Khadija comprend cela, elle peut à nouveau retrouver la sérénité.

Nos petits enterrements / U. Nilsson ; E. Eriksson. - Ecole des loisirs. - (Pastel)

Cette journée est d’un ennui mortel, à tel point que la découverte d’un bourdon mort est, pour Esther et son ami, un véritable évènement, déclencheur d’une grande décision : ils se feront tous deux les fossoyeurs de tous les petits êtres découverts morts. Pour Esther, la mise en bière et pour le narrateur, le poème funèbre.
Une première prise de conscience de la mort chez l’enfant, où s’entremêlent légèreté, angoisses sourdes, et insouciance au final. La grande force de cet album est de ne jamais se départir d’un côté théâtral où l’humour affleure sans cesse et de cerner néanmoins au plus près ce qu’est le drame de la vie.

Nulle part partout / G. Doremus. - Autrement

Une évocation sibylline de l’absence : un marin pêcheur a disparu et ses trois compagnons (un chien, un oiseau, un espadon) le recherchent. De leur quête naît une amitié, l’occasion d’évoquer les souvenirs et l’homme. Un album mélancolique, contemplatif, un peu fataliste, où l’absence tient une place importante : terre, mer et ciel participent de l’absence et du manque.

Les oiseaux de l’espoir / J. Loske. - Minedition

Racontée par le chat de Sadako Sasaki, cette histoire -vraie- est celle d’une petite fille qui mourut en 1955 des conséquences du bombardement d’Hiroshima. Refusant l’issue, elle confectionna, tout au long de ses années de maladie, des grues de papier, symbole de longévité au Japon.
Malgré la gravité du sujet, l’album conserve une tonalité positive. Les illustrations magnifiques soutiennent cette note d’espoir qui persiste tout au long du livre : celui de Sadako Sasaki, du narrateur, et, par la note de fin d’ouvrage, celui des enfants japonais qui, aujourd’hui encore plient des grues de papier comme symbole de paix. A la fois livre sur la maladie et sur les conséquences terribles des accidents nucléaires, cet album apporte un réconfort pudique nourri par l’amitié, la solidarité.

On s’aimera toujours / M. Piquemal ; J. Kang. - Syros

" C’est pas vrai qu’on s’en va tout à fait quand on meurt. Pas elle. Ce n’est pas une mémé comme les autres. On s’aimera toujours ". Mais il faudra du temps et de la solitude pour reprendre goût à la vie.
Livre réalisé en papier calque qui révèle par transparence les éléments du réel occultés par l’enfant.

On va où quand on est mort ? / M. Hennuy, S. Buyse ; L. Renardy. -Alice. - (Histoires comme ça.

Les questions se bousculent dans la tête de Diego, narrateur de cet album qui vient de perdre son papa après une longue maladie. Il éprouve le besoin de se confier à son papa, lui écrit, lui confie ses craintes. Quel soulagement pour lui lorsque le sujet de la mort est abordé en classe ! Si les questions sont nombreuses, les réponses que chacun y apporte sont diverses : autant de rites, de croyances, de symboliques... Rien qui ne puisse éradiquer la peine, mais la soulager et Diego va en faire l’expérience à sa manière.

Affichage de 10 sur 56, voir les autres pages : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50

Haut de la page

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse