couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

La mort

3-6 ans / 6-9 ans / 9-12 ans / 12-15 ans / Pour les médiateurs /

6-9 ans

Falikou / C. Lëdec ; Jörg. - Le buveur d’encre

Falikou vit heureux avec ses parents et ses 7 frères et sœurs, dans un village africain du fond de la forêt. Il fait bon y vivre et pourtant, de soir en soir, Falikou pose des questions à ses parents à propos d’un chemin qu’il a repéré et qui l’attire irrémédiablement. Tout doucement, ses parents vont répondre à ses inquiétudes, le préparer au départ et l’aider à prendre ce chemin par lequel, normalement, seules « les très vieilles personnes s’en vont ».
Un livre plein d’émotions, de douceur, où le sujet de la mort n’est pas abordé de façon frontale mais tout en suggestions (un lecteur inattentif passera d’ailleurs à côté du sujet, mais pourra, par ailleurs, prendre plaisir à cette histoire). C’est un tour de force d’aborder un sujet si douloureux (accepter la mort, laisser partir l’être cher), tellement inacceptable, avec tant de sérénité.

Le goût des mûres / D.B. Smith ; C. Blain.- Gallimard. - (Folio Cadet)

Comme Tom fait toujours le pitre, son ami croit que c’est "du cinéma" lorsqu’il meurt. Beaucoup de subtilité et d’émotion dans l’évolution des sentiments du narrateur qui fera la douloureuse expérience que l’"une des choses les plus difficiles à admettre est que certaines questions n’ont pas de réponse."

Il faut le dire aux abeilles / S. Neeman ; N. Humbert. - La Joie de lire

« Quand un apiculteur meurt, il faut le dire aux abeilles ». Ne pas taire, ne pas mentir, ne pas enjoliver la réalité. Le cas particulier de la mort de l’apiculteur permet un peu de distance - renforcée par des photographies de paysages champêtres- mais c’est naturellement le processus du deuil en général qui est évoqué ici. Comme un mode d’emploi face à la mort qui s’autorise le désarroi. « Inutile de prétendre qu’il est au ciel et s’amuse avec les anges. On ne sait pas. Ça, on peut le dire. » De même qu’il n’est pas honteux d’éprouver « un beau jour » la joie et l’appétit de vivre...

Jack et la Mort / T. Bowley ; N. Pudalov. - Oqo. 2013

Les éditions Oqo nous gâtent toujours avec des illustrations hors du commun. Natalie Pudalov, avec cette représentation de la mort, maintient le niveau de qualité et d’audace, redonnant à ce conte traditionnel une force moderne. Cette dame longiligne qui avance masquée, dont les mains, telles des aiguilles, sont prêtes à attirer ses proies, s’en vient en direction de Jack. Le garçon, dont la mère est mourante, identifie immédiatement la silhouette et l’entourloupe. Voici la mort neutralisée ! La vie quotidienne s’en trouve chamboulée et conduit à une impasse.
« Je ne suis pas l’ennemie de la vie. Elle et moi, nous sommes les deux faces d’une même pièce. » Une phrase de sagesse qui n’empêchera pas le lecteur d’être bouleversé par l’épisode final.

Julie Capable / T. Lenain. - Samoa

Julie ne se sent pas capable. De rien. Comment pourrait-elle mener à bien quoi que ce soit alors que sa mère ne l’aimait pas ? Ou qu’elle-même n’a pas su l’aimer assez ? Les 7 chats du cimetière sauront la tirer de sa léthargie et lui redonner confiance.
Le suicide d’une mère, thème difficile, d’autant plus en littérature jeunesse. Thierry Lenain fait partie de ces auteurs qui font confiance aux enfants et n’édulcorent pas leur propos, tout en donnant des clés pour affronter la réalité. 22 illustrateurs ont apporté leur vision de ce texte publié en 2005 chez Grasset, lui redonnant une belle profondeur.
Un album à lire et à commander sur le site de l’auteur.

Lili a peur de la mort / D. de Saint-Mars ; S. Bloch. - Calligram. - (Ainsi va la vie)

Lili assiste à un accident de la route et se met à angoisser : et si ses parents mouraient pendant son absence ? Et si elle-même décédait ? En discutant avec son frère, ses parents, sa mamie qui est veuve, elle trouve quelques réponses.
Une collection format BD appréciée des enfants qui permet d’amorcer une discussion.

Un loup à la maison / Mim ; S. Pelon. - Milan

Un album qui commence comme le conte du loup et des 7 chevreaux mais lui préfère très vite la bonne humeur et la confiance. Un loup se présente à la porte et cherche à se faire soigner. Les biquets, d’abord méfiants, le laissent finalement entrer, ce qui met Madame Bê, de retour, dans une grande colère. Mais devant l’insistance des petits et l’air malingre du loup, elle s’incline et se surprend même à le trouver agréable, ce loup ! Quel choc alors, lorsqu’elle découvre que Papilou est mort.
De grands tableaux aux couleurs claires pour une belle histoire qui suit un double mouvement : tandis que le vieux loup perd ses forces et quitte progressivement la vie, il amène une joie de vivre et une convivialité dans le foyer qui l’a accueilli, et qui lui survivra.

Lundi / A. Herbauts. - Duculot

Une évocation du temps à travers les jours de la semaine, le jour, la nuit, les saisons, le cycle de la vie. Un cycle qui inclut bien sûr la mort mais aussi le renouveau. Anne Herbauts ose les silences, de la page sans texte à la page blanche, pour mieux évoquer la sérénité devant le caractère inéluctable de cette boucle.

Une maison pour grand-père / G. Toro ; I. Ferrer. - Thierry Magnier

Une autre vision, une autre culture, celle des indigènes de Colombie, face à la mort : le grand-père décédé fait partie intégrante de la réalité quotidienne.
Jeux graphiques stylisés qui suscitent de l’émotion et une impression de sérénité.

Mama Sambona / H. Schulz ; T. Krejtschi. - Etre

Trois fois par an, c’est la règle, la Mort débarque sur l’île Ukerewe pour emmener avec elle ceux que le lièvre aura pris soin de repérer au préalable. Vient le tour de Mama Sambona, la très vieille reine de l’île...
Si vous voulez voir la Mort se faire duper dans les règles de l’art par une vieille femme, laissez-vous porter par ce conte nonchalant et facétieux aux illustrations pleines de vie !

Affichage de 10 sur 56, voir les autres pages : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50

Haut de la page

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse