couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

La mort

3-6 ans / 6-9 ans / 9-12 ans / 12-15 ans / Pour les médiateurs /

6-9 ans

Les ailes du souvenir / B. M. Joosse ; G. Potter. - Albin Michel

L’histoire d’une petite fille, à la mort de sa grand-mère, est l’occasion de nous faire découvrir les rites mortuaires de la tradition mexicaine à travers la symbolique de la migration des papillons monarques.

Anna Maria Sofia et Petit max / E. Van de Vendel ; I. Godon. - Circonflexe

On pourrait croire à la promenade d’un petit garçon avec sa grand-mère mais ces deux-là ont une relation très spéciale. Anna Maria Sofia semble un peu perdue dans son monde et c’est le petit Max qui la rattache aux réalités et la guide. Car depuis la mort de son enfant, elle n’est plus elle-même...
Un album déroutant qui nous touche par la grande tendresse qui unit ces 2 générations.

L’ arbre de mon grand-père / O. Thirion ; F. Dupuis. - Vilo

Un jour, le grand-père de Pierre lui a révélé le secret de l’arbre magique qui exauce tous les souhaits. Oh, bien sûr, Pierre ne croit pas en la magie de l’arbre mais il aime les moments de complicité qu’ils y vivent. Ce soir pourtant, il a besoin de croire en la magie, besoin de voir son grand-père se réveiller, revenir à la vie...
Un album sur la mort, sensible et loin de tout manichéisme, mais surtout sur la force de la transmission.

L’ arbre sans fin / C. Ponti. - Ecole des loisirs

Un jour, sans prévenir, le monde montre ses contours et la vie, sa finitude. Hipollène en fait l’expérience avec la mort de sa grand-mère. “Grand-mère est bizarre, elle est là et il n’y a plus personne dedans”. S’ensuit un cheminement douloureux, terrible sensation de vide, mais aussi très enrichissant d’où elle ressortira bien grandie...

Au creux de la noisette / M. Mingau ; C. Segovia. - Milan

Paul a déjoué les projets de la mort : non seulement il a empêché celle de sa mère mais il a aussi éliminé la mort en la confiant au creux d’une noisette. Mais depuis, le monde ne tourne plus rond : plus moyen de se nourrir... Paul devra apprendre que la mort est nécessaire à la vie...

Au revoir, papa / E. Eeckhout ; E. Jadoul. - Ecole des loisirs. - (Pastel)

Papa est au ciel... Une formulation ambigüe qui a de quoi déstabiliser le petit garçon de cette histoire. En découle une série de questions, de doutes : qu’est-ce qu’il attend, papa, pour redescendre du ciel ? Accepter le nouvel amoureux de maman ? Impossible ! Mais en même temps, la vie avec lui est plus douce pour tous...
Le deuil exprimé avec des mots d’enfant, simples et justes. Des illustrations au plus près de la tristesse et du désarroi de l’enfant. Un album entre renoncement et espoir.

coup de coeur Au secours, les anges / T. Lenain ; S. Bloch. - Nathan. - (Première lune)

Les parents de Léo et de sa soeur sont morts. Il est tentant pour lui d’aller les retrouver... Mais la peur de sauter le pas, la mémoire de ses parents vont faire que la vie l’emportera. Le moyen de retrouver les parents n’est plus dans la mort mais le rêve.
Texte et illustrations sobres et percutants.

Les bigarreaux noirs / P. Nottet, S. Strub. - Ecole des loisirs. - (Pastel)

Aujourd’hui, la grand-mère du petit garçon est morte. Il se souvient de ce qu’elle disait à l’occasion de la mort de leur chien : il ne faut pas être triste parce qu’il a été heureux.
Dessins stylisés, crayons de couleur et collages.

Bigoudi / D. Perret ; S. Mourrain. - Les Fourmis rouges. 2014

Bigoudi et son chien Alphonse forment une équipe soudée et font tout ensemble. Jusqu’au jour où le chien rend son dernier soupir. La tristesse de Bigoudi est immense et ses larmes intarissables. Dorénavant, elle ne s’attachera plus à qui que ce soit, pour éviter d’être à nouveau dévastée. Et elle prendra pour cela un moyen radical : elle ne sortira plus de chez elle. Le temps passe, puis sans prévenir, la vie s’impose, reprend ses droits et ses besoins de contacts, d’amitiés, de sourires.
Cette vieille dame emporte l’adhésion du lecteur, soulagé de la voir renouer avec la vie et ses surprises.

Bonjour Madame la Mort / P. Teulade ; J.C. Sarrazin. - Ecole des loisirs

La vieille dame, seule dans sa ferme, est toute heureuse quand elle reçoit enfin une visite. Elle ignore qu’elle a à faire à la mort. Une amitié naît ; le soir de ses l00 ans, la vieille dame part pour le grand voyage avec son amie.
Malgré le sujet, humour des situations ambigües et des illustrations.

Affichage de 10 sur 56, voir les autres pages : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50

Haut de la page

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse