couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Art et fictions

Menu
Approcher l’Art par la fiction
Clins d’œil à l’art dans une fiction : représentations fidèles ou détournées


Quand l’œuvre d'art inspire une histoire


Petites comptines des animaux / V. Aladjidi ; C. Pellissier. - Palette

20 comptines (en page de gauche), 20 tableaux (à droite). Cette mise en regard sur la thématique des animaux invite à poursuivre le jeu...
- Les petits poissons dans l’eau ->Still Life Goldfish, 1974 - Roy Lichtenstein
- Une souris verte -> La souris morte, 1780-1790 - Louis Léopold Boilly
- Le coq est mort - > Le coq, 1947 - Marc Chagall
- Coccinelle, demoiselle -> Dot Matrix, 20° siècle - Colin Booth
- Mon petit lapin -> La vierge et l’enfant avec sainte Catherine dit La Vierge au lapin, 16° siècle - Titien
- Vole, vole, papillon -> Papillons, 1955 - Andy Warhol
- Dans la forêt lointaine -> Le grand hibou, 1948 - Pablo Picasso
- À cheval gendarme -> Chevaux rouge et bleu, 1912 - Franz Marc
- Une poule sur un mur -> Poule blanche et ses poussins, année 1940
- Le petit chat triste -> Chat et oiseau, 1928 - Paul Klee
- Rock and roll des gallinacés -> L’air, 1572 - Giuseppe Arcimboldo
- Petit escargot -> L’escargot, 1953 - Henri Matisse
- Les gros crocodiles -> Les légendes de Gazi, vers 1800
- Trois p’tits minous -> Chats dans une commode, 20° siècle - Jules Le Roy
- La famille tortue -> Bleu II, 1961 - Joan Miro
- Sur le plancher, une araignée -> Mola de l’araignée, motif sur corsage, 1985
- Petit poisson d’or et d’argent -> Vol d’hirondelles, 1913 - Giacomo Balla
- Alouette, gentille alouette -> Champs de blé avec alouettes, 1887 - Vincent Van Gogh
- Un pou, une puce -> Sans titre (masque : animal sauvage), vers 1939 - Paul Klee
- Dans sa maison un grand cerf -> La vision de saint Eustache, vers 1438-1442 - Antonio Pisanello

Le poisson bleu de Monsieur Chagall a disparu / V. Lévêque ; H. Gourdet. - Réunion des musées nationaux

Stupeur du gardien de musée : on a volé tous les animaux des tableaux de Monsieur Chagall ! Les visiteurs ne viennent plus, le musée est menacé de fermeture.
Tandis que les policiers enquêtent, un poisson bleu sort discrètement et suit une petite fille qui se rend à l’école... Appelés à l’aide, les enfants réussissent à persuader les animaux de regagner les cimaises. Ouf ! Ils n’étaient pas volés mais envolés à New York, Rio, Dakar …
Une entrée dynamique dans l’univers poétique de Chagall, avec une biographie du peintre et 7 tableaux référencés en fin d’ouvrage :
- La Danse, 1950-1952
- Le Cirque bleu, 1950-1952
- Le Cantique des cantiques IV, 1958
- Le Cantique des cantiques I, 1960
- Le Cantique des cantiques V, 1965-1966
- Les mariés de la tour Eiffel, 1938-1939
- La Vie, 1964

Belles rimes pour grands tableaux / V. Aladjidi ; C. Pellissier. - Palette

Mise en regard de 20 poèmes et 20 tableaux. Ce face à face inattendu éveille des résonances, qui permettent une lecture nouvelle de ces œuvres.
- La Nuit étoilée, 1889 - Vincent Van Gogh / Ma Bohème - Arthur Rimabaud
- Le Déjeuner des canotiers, 1881 - Auguste Renoir / La complainte - Rutebeuf
-  Le Ballon ou Coin de parc avec enfant jouant au ballon, 1899 - Félix Vallotton / Le Bonheur - Paul Fort
- Lady Lilith, 1864-1868 - Dante Gabriel Rossetti / Ode à Cassandre – Pierre de Ronsard
-  Paysage d’automne, 1908 - Vassily Kandinsky / Heureux qui comme Ulysse… - Joachim du Bellay
- Bouvreuil et cerisier pleureur en fleur, Série des" Petites fleurs", 1834 - Katsushika Hokusai / Premier sourire du printemps – Théophile Gautier
- Petite Fille avec couronnes de fleurs et bateau, 1939 - Pablo Picasso / La Frégate La sérieuse – Alfred de Vigny
- Le Printemps (dit aussi La Prima vera), 1477-1478 - Sandro Botticelli / Le Printemps – Charles d’Orléans
- La Persistance de la mémoire, 1931 - Salvador Dali / Le Pont Mirabeau – Guillaume Apollinaire
- Deux papillons jaunes sur une échelle, 1951 - Fernand Léger / Les papillons - Gérard de Nerval
- Le 28 juillet 1830 : la Liberté guidant le peuple, 1830 - Eugène Delacroix / Jeanne était au pain sec – Victor Hugo
- The Story of Red and Blue 5, 1989 - Keith Haring / La Môme néant - Jean Tardieu
- Le Prêteur et sa femme, 1514 - Quentin Metsys / La Cigale et la fourmi – Jean de la Fontaine
- Portrait en charge le représentant en paon faisant la roue, XVIIIe siècle - École française, Louis Antoine de Gontaut, maréchal duc de Biron / Une fourmi de dix-huit mètres - Robert Desnos
-  Numéro 5/Numéro 22, 1950 - Mark Rothko / La Musique – Charles Baudelaire
- La Clairvoyance, 1936 - René Magritte / Pour faire le portrait d’un oiseau - Jacques Prévert
- Colline et champ près de Dresde, 1824-1825 - Caspar David Friedrich / Chanson d’Automne – Paul Verlaine
- Sur les toits de Paris, 1970 - Marc Chagall / Dans Paris - Paul Ëluard
- Mélancolie, 1894 - Edvard Munch / Tristesse – Alfred de Musset
- Bateaux, 1955 - Nicolas de Staël / Tu es plus belle que le ciel et la mer - Blaise Cendrars
Voir l’animation proposée pour le livre de même principe : Petites comptines pour grands tableaux

Ma maison / E. de Lambilly ; B. Fontanel.- Palette. - (L’art pas à pas)

Cet album cartonné de 16 pages constitue une première approche de la peinture, sur un thème particulier, ici, la maison (intérieur/extérieur). Une fiction tout en rimes permet d’établir une ligne directrice qui met en relation l’atmosphère ou un détail de tableau (8 œuvres au total) avec une pièce ou une scène du quotidien de la maison.
- La maison au toit rouge, 1924 - Félix Vallotton
- Le déjeuner, 1973 - Claude Monet
- Père de l’artiste et son fils sur le pas de la porte, 1866 - Jean-Léon Gérome
- Le bouquet de marguerites, (1871-1874) - Jean-François Millet
- Femme cousant dans un intérieur, 1903 - Vilhelm Hammershoi
- Première toilette, 1899 - Maurice Denis
- Femme dans un intérieur bleu, ? - Elmyr de Hory
- Le déjeuner des canotiers, 1881 - Auguste Renoir

Mon anniversaire / L. Boitout. - Réunion des Musées nationaux

Eustache Plumeau vit dans un musée. Ce soir, c’est son anniversaire et il énumère les cadeaux qu’il souhaiterait avoir : une chambre aux murs bleus (Van Gogh), un moment avec son arrière grand-mère (La Joconde), une journée au cirque (Seurat)... Jusqu’à ce que tous les “personnages” des tableaux sollicités quittent leurs cadres et le rejoignent pour faire la fête !
- Aréaréa, 1892 - Paul Gauguin
- Le Cirque, 1891 - Georges Seurat
- La barque à Giverny, 1887 - Claude Monet
- Environs de Honfleur, 1867 - Claude Monet
- Les Coquelicots, environs d’Argenteuil, 1873 - Claude Monet
- La carriole du père Junier, 1908 - Henri Rousseau dit le Douanier Rousseau
- La chambre de Van Gogh à Arles, 1888 - Vincent Van Gogh
- La Joconde, (entre 1503 et 1506) - Leonard De Vinci
- La Balançoire, 1876 - Auguste Renoir
- Paul en Arlequin, 1924 - Pablo Picasso
- Le Berceau, 1873 - Berthe Morisot
- Tivoli. Les jardins de la Villa d’Este, 1843 - Jean-Baptiste Camille Corot

Olivia à Venise / I. Falconer. - Seuil

Les vacances de printemps sont arrivées et cette année, Olivia décide de les passer en famille à Venise ! L’excitation est à son comble dès qu’elle apprend qu’elle pourra manger des glaces et des pizzas sans restriction ! A chaque visite sa "gelato" : canaux, palais, ponts célèbres et la Piazza San Marco. Enchantée par son séjour, notre petite héroïne part à la recherche d’un souvenir : gondole, parfum, dentelle, masque... ou encore mieux, un morceau de monument ! Ce qui est sûr, c’est que tout le monde se souviendra bien de ces vacances !
- Les coupoles de la Basilique Saint Marc (depuis la chambre d’hôtel), avec, en vis à vis, des éléments d’architecture vénitienne (maisons avec quadrifore, ponts).
- Le Grand Canal et ses 120 palazzi
- La Piazza San Marco, la Basilique et le Campanile
- Le Pont du Rialto
- Le Pont des Soupirs
- Le Palais des Doges et la Piazzetta

Petites comptines pour grands tableaux / V. Aladjidi. - Enfance et musique

Jolie idée d’associer des comptines traditionnelles à des tableaux, permettant ainsi aux plus petits, à partir d’un répertoire connu de chansons, de s’ouvrir à l’art.
Signalons que l’ouvrage existe également sous forme de livre CD chez Enfance et musique
En couverture :
- Paons, mâle et femelle, 1681 - Melchior de Hondecoeter
- Tenture de la Dame à la Licorne : Le Goût, entre 1484 et 1500
- Le Fifre, 1866 - Édouard Manet
- Baigneuse, 1924 - Joan Miro / Au clair de la lune
- Mère à l’enfant dans une barque, 1892 - Edmund Charles Tarbell / Bateau sur l’eau
- Grenouille assise sur un nénuphar (détail) - Mosaïque romaine (Pompéi) / Il pleut, il mouille
- Georgiana, Duchesse de Devonshire et sa fille, 1784-1786 - Sir Joshua Reynolds / Ainsi font font font
- Le Ramassage des coquillages, vers 1767-1768 - Suzuki Haronobu (attribué à) / A la pêche aux moules
- L’Amour inégal ou Le Couple mal assorti, sd - Quentin Metsys / Je te tiens par la barbichette
- La Partie de campagne, 1953 - Fernand Léger / A la claire fontaine
- Le Chat et les chardonnerets, début XIXe siècle - École allemande / C’est la mère Michelle
- Concrete Cabin, 1991-1992 - Peter Doig / Dans la forêt lointaine
- Album Le Rouge, 1968-1970 - Gérard Fromanger / 1,2,3, nous irons au bois
- Le Cheval rouge, 1938-1944 - Marc Chagall / C’est Gugusse avec son violon
- Noir-rouge, 1934 - Vassily Kandinsky / Coccinelle Demoiselle
- Le Panier renversé, 1874 - Guillaume Fouace / Pomme de reinette
- L’Oiseau, vers 1950 - Georges Braque / Tapent petites mains
- La Danse des paysans, vers 1568 - Pieter Brueghel l’Ancien / Jean Petit qui danse
- La Méridienne ou La Sieste, vers 1889 - Vincent Van Gogh / Meunier tu dors
- Sentier de jardin avec poules, 1916- Gustav Klimt / Une poule sur un mur
- L’ Éléphant pour Le Bestiaire de Guillaume Apollinaire, vers 1908 - Raoul Dufy / Un éléphant ça trompe
- Femme à l’ombrelle tournée vers la droite, 1886 - Claude Monet / Vent frais, vent du matin
- Le Nouveau-né, 1645-1648 - Georges de La Tour / Dodo l’enfant Do
En quatrième de couverture :
- Le Faucon dans le poulailler, 1680 - Melchior de Hondecoeter
- Les Enfants sur la plage, XIXe siècle - Gustave Moise

Louna au musée / H. Perez Garcia. - Petites bulles éditions

Une fillette visite un musée, bientôt interpellée par un tableau de Seurat. Par le chien plus précisément, qui s’échappe de l’œuvre, entrainant à sa suite et à travers la galerie la fillette curieuse. Ils sont un temps coincés dans un univers à la Mondrian, aspirés par la mélodie de Matisse, emberlificotés dans les fils de Miro, absorbés par la densité de Malevitch, pour enfin revenir au réel.
Une balade immobile bien mouvementée !
- Un dimanche après-midi sur l’île de la grande jatte, 1884-1886 - Georges-Pierre Seurat
- Piet Mondrian
- La danse, 1909-1910 - Henri Matisse
- Carré noir sur fond blanc, 1915 - Kasimir Malevitch

Musette souricette / S. Millerou ; Q. Laborde. - Les P’tits bêrets

Musette Souricette quitte sa maison trop bruyante. Elle veut voir du pays. Tous les soirs elle cherche où dormir et chaque étape donne l’occasion à l’illustratrice de rendre hommage au style d’un artiste, incluant également des détails d’œuvres...
- La chambre de Van Gogh à Arles, 1888 et La Nuit étoilée, 1889 - Vincent Van Gogh
- Le cri, 1893 - Edvard Munch
- Danse multicolore, Keith Haring
- Composition, Piet Mondrian (avec une référence aux légendes de Naheulbeuk)
- La danseuse créole, 1951 - Henri Matisse
- Composition, Vassily Kandinsky
- Norval Morrisseau
- Château au soleil couchant, 1918 - Paul Klee
- Joan Miro
- L’Arbre de Vie, 1905 -1909 - Gustav Klimt
- Guernica, 1937 et La petite fille à la poupée, 1938 - Pablo Picasso
- Le cirque, 1891 - Georges Seurat
- Giuseppe Arcimboldo
- Andy Warhol

Jeumagik / H. Kérillis ; J. Boillat. - L’élan vert.- (Pont des arts)

Régnant en dictateur sur ses terres, le roi lion met en prison les progénitures de quiconque ose se révolter. Lorsqu’il apprend l’existence du Jeumagik, il l’exige à la cour ; il s’agit d’un plateau de jeu imitant des formes mosaïques, avec, en son centre, un jardin.
Avide de gagner la partie, le lion triche, mais à chaque coup de dés lancé de manière déloyale, Orphée joue trois notes de musique, et le lion perd un peu plus de son autorité. Parviendra-t-il à atteindre le jardin magique ?
Une histoire sur le pouvoir inspirée par la mosaïque :
- Orphée charmant les animaux, 3° ou 4° siècle après J.C

Bih-Bih et le Bouffron-Gouffron / C. Ponti. - Ecole des loisirs

C’est l’histoire d’une petite fille, Bih-Bih, et de son champignon qui marchent sur un chemin... posé sur la langue d’un monstre croque-planète, le Bouffron-Gouffron, qui a déjà englouti tout le reste de la Terre et qui va les avaler. Pour en sortir, anéantir le monstre et sauver la planète bleue, Bih-Bih doit retrouver la première goutte d’eau de la première pluie qui est tombée la première fois sur la Terre. Au cours de sa quête, la fillette déambule dans les profondeurs de l’estomac du monstre, où s’entassent pêle-mêle des morceaux de la Terre qui changent tout le temps de taille et de place. Si C. Ponti évoque les beautés de la nature, il insiste surtout sur l’extraordinaire richesse et la variété de la création artistique de toute l’humanité. L’illustration fourmille de citations d’œuvres d’art, reproduites fidèlement, avec une prédilection pour les œuvres anciennes, surtout préhistoriques et antiques. ON trouve aussi des références récurrentes à des sites archéologiques, à l’architecture et à la sculpture, ainsi qu’une large représentation des arts dits premiers. A noter qu’on ne relève presque aucune allusion à l’art contemporain ni à la peinture, période et art généralement les plus souvent convoqués. Par ce choix original, l’auteur nous emmène hors des sentiers battus et nous oblige à renouer avec l’Histoire. Le nombre d’œuvres d’art citées est tel que toutes n’ont pas été élucidées :
p. 12 : château ?
p. 14-15
- Le Matchu Picchu, cité inca (Pérou), XVe siècle
- La falaise de Bandiagara en pays dogon : les greniers du village de Banani (Mali)
- Les caryatides du temple de l’Erechteïon sur l’Acropole d’Athènes (Grèce), 421-406 avant JC
- Les Causeuses, 1897 - Camille Claudel
p. 16-17
- La Portes des Lionnes à Mycènes (Grèce), 1250 avant JC
p. 18-19
- Le château de Neuschwanstein (Allemagne), 1869-1886
- Site de Naga, cité antique du royaume de Méroé en Nubie (Egypte) : le temple du Lion d’Apédémak, aux alentours de notre ère et le kiosque gréco-romain, 1er siècle après JC
p. 20-21
- Le château du Haut-Koenigsbourg, Alsace, XVe siècle
p. 21-22
- La Cité Interdite de Pékin (Chine) et, en particulier, le théâtre
p. 28-29
- La grotte de Lascaux, Dordogne, Préhistoire (paléolithique), vers 19 000 avant JC
p. 32-33
- Pendentif maori Hei Tiki, Nouvelle-Zélande
- Vénus de Willendorf, Préhistoire (paléolithique), vers 2300 avant JC
- Aphrodite, dite Vénus d’Arles, d’après Praxitèle, Antiquité grecque, 360 avant JC
- Tête de Bouddha, Borobudur, île de Java (Indonésie), 778-850 après JC
- Tête de femme, du type des idoles aux bras croisés, îles des Cyclades (Grèce), Antiquité grecque, 2700-2300 avant JC
- L’Ange de l’Annonciation, façade occidentale de la cathédrale de Reims, 1245-1255
- Mât totémique, Stanley Park de Vancouver (Canada), XIXe siècle
- Buste de Néfertiti, par Thoutmôsis, Antiquité égyptienne, XIVe siècle avant JC
- Tête féminine, dite la Dame de Brassempouy, Préhistoire (paléolithique), vers 21 000 avant JC
- Céramique attique à figures rouges, dit Cratère des Niobides, Antiquité grecque, vers 460-450 avant JC

Le grand livre des portraits d’animaux / S. Junakovic. - OQO

Si les portraits de personnalités sont légion, ceux d’animaux le sont beaucoup moins. C’est cette injustice que Svjetlan Junakovic veut réparer ici en proposant, à la manière de, des portraits de l’espèce animale : le visage des personnages est remplacé par une tête d’animal qui soulignera les traits saillants de chaque face. Le jeu sera alors de deviner de quel illustre tableau il s’agit…
- Pingouin = Détail du portrait de Federico da Montefeltro, vers 1460-1470 - Piero Della Francesca. Il s’agit, à la base, du recto d’un diptyque comprenant les portraits de Frederic de Montefeltro, duc d’Urbino, et de son épouse Battista Sforza (cf le Pelican).
- Babouin = Portrait de l’homme au turban rouge, 1433 - Jan Van Eyck
- Vache = Portrait d’une jeune femme, 1435 - Rogier Van der Weyden. [Il s’agirait de sa propre femme, Elisabeth Goffart]
- Lion = Autoportrait à 28 ans, 1500 - Albrecht Dürer
- Grenouille = Portrait d’une jeune fille, 1672-1674 - Johannes Vermeer
- Brebis = La Jeune Fille à la Perle, 1665-1667 - Johannes Vermeer
- Singe = Autoportrait à 28 ans, dit aussi Autoportrait au béret et gorget, 1634 - Rembrandt
- Rhinocéros = Portrait de Bindo Altoviti, 1515 - Raphaël
- Truie = Portrait de femme dit La Schiavona, 1508-1510 - Titien
- Hippopotame = La Baigneuse de Valpinçon, 1808 - Jean Auguste Dominique Ingres
- Orang-Outang = Autoportrait au béret et a la chaine d’or, vers 1630 - Rembrandt
- Les grenouilles = Leçon d’anatomie du Docteur Tulp, 1632 - Rembrandt
- Hermine = La dame à l’hermine, 1488-1490 - Léonard de Vinci
- Poulet = La mort de Marat, 1793 - de Jacques-Louis David
- Chienne = Portrait de Juliette Récamier, 1800 - Jacques Louis David
- Lapine = Portrait d’une jeune femme, vers 1460 - Rogier Van Der Weyden
- Aigle - Référence à élucider
- Pélican = Battista Sforza, duchesse d’Urbino, détail du Triomphe de la Chasteté, 1460-1470 - Piero Della Francesca (cf le Pingouin)
- Flamant rose = Laura Battiferri présentant le Canzaniere, vers 1558 - Angelo Bronzino
- Oie, canard et deux oiseaux = Le tricheur à l’as de carreau, vers 1635 - Georges de La Tour
- Tortue - Référence à élucider
- Bouc - Référence à élucider
- Coq - Référence à élucider
- Canard - Référence à élucider
- Chouette = Henry VIII, 1536 - Hans Holbein

La demoiselle et le tablier / E. Hopper, I. Jan. -Calmann-Lévy/Réunion des Musées Nationaux. - (La petite collection)

Ce récit est-il celui d’une demoiselle dans un restaurant qui ne veut pas garder son tablier ou alors celui d’un tablier qui voudrait lui-même s’en aller ? Les liens entre les deux vont se desserrer pour mieux se reformer à la fin des douze tableaux d’Edward Hopper. La boucle est bouclée dans l’univers farfelu de ces mystérieux tableaux du quotidien américain. On pourrait aussi dire que ces œuvres du peintre sans lien apparent appellent notre imaginaire à vagabonder pour inventer des histoires.
Les œuvres citées :
- Tables pour dames, 193
- Distributeur automatique, 1927
- Compartiment C, voiture 293, 1938
- Pont à Paris, 1906
- Le coiffeur, 1931
- Les rôdeurs de la nuit, 1942
- Soir d’été, 1947
- Maison près de la voie ferrée, 1925
- Entrée d’hôtel, 1943
- Eté, 1943
- Immeuble d’appartements, 1923
- Restaurant à New York, 1922

Les tableaux de Marcel / A. Browne. - Kaléidoscope

« Marcel aime peindre et regarder les tableaux. » Il aime aussi les reproduire en y mettant sa touche très personnelle, avec cette idée qui court chez Anthony Browne, que l’art emprunte au quotidien... Chacun des tableaux de cet album est donc une libre adaptation, agrémentée des commentaires de l’artiste-copiste, avec des références dans les références : dans une œuvre principale, s’imbriquent une ou plusieurs autres œuvres (>), belle mise en abîme en guise d’hommage !
- Autoportrait en Zeuxis, 1685 - Aert de Gelder
- La naissance de Vénus, vers 1485 - Sandro Botticelli
> Joyeux farceurs - Henri Rousseau dit le Douanier Rousseau
- La tour de Babel, 1563 - Bruegel l’Ancien
> Jour heureux, 1794 - William Blake
- Un dimanche à l’île de la Grande Jatte, 1884-1886 - Georges Seurat
> Le déjeuner sur l’herbe, 1863 - Edouard Manet
> Rue de Paris par temps de pluie, 1876-1877 - Gustave Caillebotte
- Les glaneuses, 1857 - Jean-François Millet
- Tôt le dimanche matin, 1930 - Edward Hopper
> Douze tournesols dans un vase, 1888 - Vincent Van Gogh
- Le pantin, 1791-1792 - Francisco de Goya
- Le bain turc, 1862 - Auguste Ingres
- La création d’Adam, 1508-1512 - Michel-Ange
> Chien enlisé, 1821-1823 - Francisco de Goya
- La Joconde, 1503-1506 - Léonard de Vinci
- Le filet aux harengs, 1885 - Winslow Homer
- L’atelier du peintre, 1665-1666 - Johannes Vermeer
> Midi, 1821 - Caspar David Friedrich
- Les époux Arnolfini, 1434 - Jan Van Eyck
> Le cri, 1893 - Edvard Munch (référence non citée)
- Apollon et Daphné, 1470-1480 - Antonio del Pollaiuolo
- Paysage avec Diane et Orion, 1658 - Nicolas Poussin
- Autoportrait aux singes, 1943 - Frida Kahlo
- Saint Georges et le dragon, vers 1506 - Raphaël

L’ art en bazar / U. Wehrli. - Milan

On peut faire de l’art sans se prendre au sérieux, c’est le cas de Ursus Wehrli qui s’amuse, pour notre plus grand plaisir, à décomposer des œuvres d’artistes célèbres pour les réordonner à sa façon. C’est ainsi que les éléments colorés de Kandinsky se retrouvent empilés par couleurs pour former de gracieuses colonnes ; et que les personnages à chapeau de Magritte se trouvent bien sagement alignés par taille... Autant de nouvelles créations qui racontent d’autres histoires...
Autres détournements possibles : imaginer ce qui s’est passé entre l’œuvre originale et la recréation ; partir de l’œuvre d’Ursus Wehrli pour en imaginer une autre version...
Terrain de jeu d’Ursus Wehrli :
- Plan de couleur Qu1, 1930 - Paul Klee
- Tache rouge II, 1921 - Vassily Kandinsky
- Nu bleu IV, 1952 - Henri Matisse
- Le bûcheron, 1912 - Kasimir Malévitch
- Golconde, 1953 - René Magritte
- L’autruche, 1936 - Pablo Picasso
- Sans titre, 1986 - Keith Haring
- La chambre de Van Gogh à Arles, 1888 - Vincent Van Gogh
- Tête mystique : Galka, 1917 - Alexej Von Jawlensky
- Composition au rouge, bleu et jaune, 1930 - Piet Mondrian
- Tenir bon, 1940 - Paul Klee
- Les poseuses, 1886-1888 - Georges Seurat
- Suprématisme (avec triangle bleu et rectangle noir), 1915 - Kasimir Malévitch
- Femme assise dans un fauteuil rouge, 1931 - Pablo Picasso
- Les jeunes amours, 1963 - René Magritte
- Bleu de ciel, 1940 - Vassili Kandinsky
- L’étalage de mode, 1913 - August Macke
- Grrrrrrrrrrr !!, 1965 - Roy Lichtenstein
- Le combat entre carnaval et carême, 1559 - Pieter Bruegel

L’ art en regard : pour s’amuser avec des chefs-d’œuvre / B. Raczka. – Milan jeunesse

Cet album organise un face à face entre des tableaux qui à première vue n’ont rien en commun (époques, lieux, technique picturale …) Au lecteur de faire dialoguer les œuvres, de trouver ce qui les rapproche (situation, lien de cause à effet…), puis de créer à son tour une exposition imaginaire...
- Sans titre, 1988 – Keith Haring
- Femme jouant de la guitare, 1672 – Jan Vermeer
- Bulles de savon, vers 1733-1734 – Jean-Baptiste Siméon Chardin
- Quelques cercles, 1926 – Wassily Kandinsky
- Héraclès archer (étude intermédiaire), XXe siècle – Emile Antoine Bourdelle
- Cible à quatre faces, 1955 – Jasper Johns
- La brise se lève, 1873-1876 – Winslow Homer
- Spray, 1962 – Roy Lichtenstein
- Hamburger géant, 1962 – Claes Oldenburg
- Vache au nez subtil, 1954 – Jean Dubuffet
- La Loge au mascaron doré, 1893 – Henri de Toulouse-Lautrec
- Le Ballet de Robert le Diable, 1872 – Edgar Degas
- Fais-le toi-même, ce paysage, 1962 – Andy Warhol
- Autoportrait, 1865-1866 – Frédéric Bazille
- Concept spatial, Attentes, 1959 – Lucio Fontana
- Officier de la garde de chasseurs à cheval chargeant, 1812 – Théodore Géricault
- Paire de souliers sur sol bleu, 1887 – Vincent Van Gogh
- Capitaine Thomas Lee, 1594 – Marcus Gheeraerts le Jeune
- Le Penseur, 1879-1889 - Auguste Rodin
- Super-Echiquier, 1937 – Paul Klee
- La Domestique à la fenêtre, vers 1640 – Gérard Dou
- Les Parapluies, 1881-1886 – Auguste Renoir
- Niagara, 1857 – Frederic Edwin Church
- Commerçants de fourrure descendant le Missouri, 1845 –George Caleb Bingham
- Jeune homme tenant un crâne, 1626-1628 – Frans Hals
- Le Cri, 1893 – Edvard Munch

La magissorcière et le tamafumoir / H. Kérillis ; V. Hié. - L’élan vert ; SCEREN. - (Pont des arts)

A partir d’une œuvre de Joan Miro, Le carnaval d’Arlequin, Hélène Kérillis a imaginé une histoire de tamafumoir pollueur de la planète Tourneboul et profiteur machiavélique. Heureusement, la magissorcière veille et remet de l’ordre.
Les éléments du tableau de Miro deviennent des protagonistes de l’histoire, étranges créatures que Vanessa Hié a intégré dans ses illustrations.
- Le carnaval d’Arlequin, 1924-1925 - Joan Miro
Voir l’animation proposée

Victoire s’entête / C. Cantais. - Musée du Louvre, Atelier du Poisson Soluble

Victoire, fille de roi et de reine, a 20 ans et doit se marier. Au moment de choisir un prétendant, la jeune fille, étourdie, perd sa tête ! Des quatre coins du royaume défilent des jeunes hommes, chargés de lui offrir une nouvelle tête... rien ne va ! Un beau matin, Mercure, bellâtre grec dénudé, entre au château sans présent... et sans tête ! Victoire tombe sous le charme de ce bel inconnu et "une heure plus tard, épuisée mais ravie, Victoire offrait son cœur à celui qui lui avait fait perdre la tête".
La présentation des œuvres citées arrive comme un générique de fin : avec l’aimable participation de...
- La crucifixion du Parlement de Paris, commencé avant 1450 - André d’Ypres ?
- Tête de jeune homme dite de Bénévent, vers 50 avant J.-C. - inconnu
- Victoire de Samothrace, 190 avant J.-C. - inconnu
- Saint Louis, roi de France et un page, 1590 - Le Greco
- Sacre de l’Empereur Napoléon Ier, 1806-1807 - Jacques-Louis David
- Portrait de l’artiste tenant un chardon, 1493 - Albert Dürer
- Tête de jeune fille, oeuvre roman d’époque impériale - inconnu
- Le Roi Aménophis IV-Akhenaton, vers 1350 avant J.-C. - inconnu
- La Vierge au chancelier Rolin, vers 1430-1434 - Jan Van Eyck
- Sainte Marie-Madeleine, vers 1515-1520 - Gregor Erhart
- Portrait de François Ier, vers 1530 - Jean Clouet
- Aphrodite dite Vénus de Milo, vers 100 avant J.-C. - inconnu
- Catherine de Médicis, épouse d’Henri III, reine de France, seconde moitié du XVI° siècle - inconnu
- La déesse Hator accueille Sethi Ier, vers 1295-1186 avant J.-C. - inconnu
- Le tricheur à l’as de carreau, vers 1636-1638 - Georges De La Tour
- Tête de figure féminine, Cycladique Ancien (27000-2300 avant J.-.C.) - Groupe de Syros
- Portrait d’un vieillard et d’un jeune garçon, vers 1490 - Domenico Ghirlandaio
- La belle ferronnière, vers 1495-1499 - Léonard De Vinci
- Portrait d’homme, entre 1620 et 1630 - Nicolas Eliasz dit Pickenoy
- Portrait de femme âgée de 34 ans, 1634 - Nicolas Eliasz dit Pickenoy
- Sigismonda Malatesta, vers 1450-1451- Piero Della Francesca
- Portrait d’homme dit Le Condottière, 1475 - Antonello Da Messina
- Mercure ou le commerce, 1780 - Augustin Pajou
- Caroline Rivière, 1805 - Jean-Auguste-Dominique Ingres
- La grande odalisque, 1814 - Jean-Auguste-Dominique Ingres

Le prince tigre / Chen Jiang Hong. - Ecole des loisirs

A partir d’un bronze du XI° siècle avant JC (fin de la dynastie des Shang) et d’une légende chinoise, Chen Jiang Hong imagine une histoire forte qui aurait scellé le destin d’une tigresse et d’un enfant : l’animal, dont les petits ont été tués par des chasseurs, ravage les villages. L’empereur, pour mettre au fin au carnage, se résout à lui céder son fils Wen. Mais l’instinct maternel de la tigresse reprend ses droits et cette dernière, loin de le tuer, lui « apprend tout ce que doit savoir un petit tigre »...
Les illustrations pleine page aux cadrages variés expriment toute la complicité inattendue du petit d’homme et de la tigresse, symbiose immortalisée grâce au vase rituel représenté en fin d’ouvrage...
A voir, sur la même œuvre : La tigresse / P. Grosz ; S. et P. Millot. - Paris Musées. - (Qui je suis)

La tigresse / P. Grosz ; S. et P. Millot. - Paris Musées. - (Qui je suis)

C’est l’objet lui-même, bronze de la première moitié du XI° siècle avant JC (fin de la dynastie des Shang), qui prend la parole et donne des pistes pour appréhender l’étrange vase qu’il est, tigresse tenant dans sa gueule un humain. Représenté en photo en première et dernière page de couverture, il se décline ensuite en dessins aux traits verts et roses pour se mettre en situation et poser différentes questions : quelle est son utilité ? Son histoire ? Sa symbolique ? Le lecteur pourra, avec ces pistes, apprendre à mieux connaître l’œuvre et comblera les lacunes en imaginant à son tour...
A voir, sur la même œuvre : Le prince tigre / Chen Jiang Hong. - Ecole des loisirs

Le cheval magique de Han Gan / J. H. Chen. - Ecole des loisirs ; Paris musées

A partir d’une peinture de Han Gan, Chen Jiang Hong imagine l’histoire d’un cheval dont la vie fut insufflée par le talent du peintre, également personnage de l’histoire. Le cheval ainsi incarné fut un cheval de guerre invincible et infatigable. Sauf par les horreurs répétées dont il fut témoin. Ne lui restait plus alors que le choix de regagner la toile de son Maître...
Chen Jiang Hong reste fidèle à l’esprit du peintre chinois en peignant lui aussi sur soie. Ses illustrations, format à l’italienne, participent du mouvement et de la fougue du cheval. On retrouve l’œuvre inspiratrice en fin d’ouvrage :
- Chevaux et palefreniers, sd (VIIIe siècle) - Han Gan

Dans le temple / M.-h. Kim, M.-r. Choi. - Picquier

Un enfant et sa mère se rendent au temple de Seokguram. L’aube n’a pas encore pointé, ils progressent dans la montagne embrumée, puis pénètrent dans le temple. Avant d’accéder à Bouddha et pour purifier les cœurs, il faut passer devant les Huit dieux gardiens, les Deux Vajrapani, et les Quatre rois du ciel. Chacun se présente à l’enfant. Alors seulement, l’enfant pourra demander à Bouddha de faire revenir le père parti combattre. Il sera temps pour le soleil de darder ses premiers rayons...
Tandis que l’histoire insiste sur toute la symbolique du lieu, une double page documentaire viendra compléter l’ouvrage avec quelques informations plus formelles.
- Temple de Seokguram (Corée du Sud), VIII° siècle

La Chine de Zhang Zeduan / M. Anno. - Ecole des loisirs

Sur un long rouleau de soie, intitulé « Jour de Qingming au bord de la rivière » Zhang Zeduan a peint à l’encre, dans ses moindres détails, le quotidien des habitants des berges du Fleuve jaune à la fin de la dynastie des Song (960-1279). Le rouleau mesure 5,25 m de long et 25,5 cm de haut. C’est à la manière de et en hommage à ce peintre, dont il aurait aimé être l’apprenti, que Mitsumasa Anno présente dans cet album les croquis animés qu’il a rapportés de ses deux voyages en Chine à 30 ans d’intervalle. Des commentaires précis en fin d’ouvrage éclairent et décryptent paysages, jours de fêtes, activités urbaines et villageoises. Une riche introduction à l’histoire de la Chine et à la civilisation de cet immense pays.
- Jour de Quingming au bord de la rivière, 1126 - Zeduan Zhang
- La Grande muraille (IVè siècle avant J.C. au XVIè) Chine
- Guerriers en terre cuite du Mausolée de Qui Shi Huang (221-210 av. J.C.), banlieue de Xi’an

L’ odysée de Shivaji / R. Goavec ; X. Besse. - Réunion des musées nationaux : Musée national des arts asiatiques Guimet

Shivaju, né en Inde, veut devenir un grand tisserand. Pour cela, il doit voyager, s’initier auprès des plus grands, en Inde, en Chine, en Corée et au Japon. L’occasion d’approcher plusieurs cultures et surtout de découvrir les divers costumes du quotidien et des grands évènements. L’illustration au trait dresse le cadre de l’histoire (géographie et personnages), les photographies des costumes sont eux présentés en bord de page.
En fin d’ouvrage, la liste de tous les vêtements cités apporte des informations complémentaires sur les matières, dimensions, et usages.
- Veste de fête (kediyun), Inde, Gujarat, Kutch - 1ère moitié du XXe siècle
- Balançoire, Inde - XXe siècle
- Veste de fête de petit garçon, Inde, Gujarat, Kutch - XXe siècle
- Veste longue (chapkan), pantalon et ceinture de jeune prince Inde, vers 1880
- Sari de petite fille Inde, Varanasi (Bénarès) - XXe siècle
- Porte-bébé, Chine du Sud-Ouest, minorité Miao ou Hmong ? - Vers 1930
- Veste dite« de lune » pour jeune fille, Chine du Sud-Ouest, minorité Dong - XIXe siècle
- Robe dragon (jifu) d’adolescent, Chine, seconde moitié du XVIIIe siècle
- Veste de petite fille, Chine - 1ère moitié du XXe siècle
- Chapeau d’enfant à tête de tigre (hutoumao), Chine - 1ère moitié du XXe siècle
- Chaussures d’enfant à tête de tigre (hutouxie), Chine - XXe siècle
- Veste d’enfant (chogori), Corée - fin du XlXe siècle
- Kimono d’enfant, Japon - 1ère moitié du XXe siècle
- Kimono de cérémonie pour jeune garçon aux motifs de pions sous la neige, Japon - XIXe siècle
- Ceinture de kimono (obi) pour jeune fille, Japon - Fin du XIXe siècle œuvres présentées sont conservées au musée des arts asiatiques Guimet à Paris, à l’exception de la veste d’enfant (chogori), qui se trouve dans une collection particulière.

La princesse et le peintre / J. Johnson. - Ecole des loisirs. - (Archimède)

Marguerite, fille du roi d’Espagne, est impatiente : aujourd’hui, don Diego termine le tableau qui les représente, elle et ses proches : le peintre lui-même ; Marie et Isabelle, ses demoiselles d’honneur ; Maribarbola et Nicolas, les nains de la cour et amis... Avant de découvrir l’œuvre achevée, Marguerite passe une journée classique, ce qui permet au lecteur de découvrir la vie quotidienne de l’infante. La joie de l’enfant lorsqu’elle découvre le tableau contraste avec la rigueur et la solitude liées à son rang.
Comme toujours dans cette collection, une page documentaire termine le récit et donne de plus amples informations sur l’œuvre et l’artiste. Idée intéressante de la mise en abyme du tableau :
- Les Ménines, 1656 - Diego Velazquez

Fleur de sel : la Saline royale d’Arc-et-Senans / G. Elschner ; S. Girel. – Elan vert ; Sceren-CRDP. - (Pont des arts)

Le jeune Galoup, fils d’ouvrier saunier sauve Charlotte des griffes d’un sanglier. En retour elle le sauve des menottes des douaniers. Cette histoire d’amitié, sur fond de lutte sociale, a pour cadre la moderne usine à sel construite sur ordre du roi à la fin du XVIIIème siècle.
En fin d’ouvrage, un dossier documentaire rappelle l’importance économique du sel, les conditions de son exploitation... Les termes techniques - tels que saumoduc, bernier, gabelle– y sont clairement et simplement expliqués.
- Saline royale d’Arc-et-Senans, 1775-1779 - Claude Nicolas Ledoux, Arc-et-Senans

Les (vraies !) histoires de l’art / S. Coissard ; A. Lemoine. - Palette...

Savez-vous pourquoi le désespéré de Courbet est dans cet état ? Ou ce qui lie le vieillard et le jeune enfant de Ghirlandaio ? Ou encore pourquoi la jeune femme dans L’absinthe a l’air si triste... Sylvain Coissard et Alexis Lemoine ont la réponse, la leur en tout cas qui va à l’encontre de toute histoire de l’art ! Mais à défaut d’être académique, leur version est autrement plus décalée, fantaisiste et jubilatoire : en trois vignettes, ils imaginent une séquence narrative dont le tableau des grands maîtres représente la chute. Ruptures dans les époques, les ambiances, ils jouent sur les styles ou les situations et nous rendent l’art beaucoup plus accessible et ludique !
- Le désespéré, 1841 - Gustave Courbet
- Vierge à l’enfant, 1452 - Jean Fouquet
- L’eau, 1566 - Guiseppe Arcimboldo
- Frédéric III de Montefeltro. Duc d’Urbin, 1464-1466 - Piero della Francesca
- Cathédrale de Rouen en plein soleil, 1893 - Claude Monet
- Napoléon à Fontainebleau. Le 31 mars, 1814 - 1840 - Paul Delaroche
- La Résurrection de Lazare, vers 1630 - Rembrandt
- Le Feu, 1566 - Giuseppe Arcimboldo
- Maja vêtue, 1800-1803 - Francisco de Goya
- Maja nue, 1800-1803 - Francisco de Goya
- Le Cri, 1893 - Edvard Munch
- Le déjeuner des canotiers, 1881 - Auguste Renoir
- L’Absinthe, 1875 - Edgar Degas
- Le Printemps, 1573 - Giuseppe Arcimboldo
- Homme dans un café (détail), 1912 - Juan Gris
- Mort de Sardanapale, 1827 - Eugène Delacroix
- Portrait d’un vieillard et d’un jeune garçon, vers 1490 - Domenico Ghirlandaio
- La Joconde, portrait de Mona Lisa. 1503-1506 - Léonard de Vinci
- Autoportrait, vers 1878-1880 - Paul Cézanne
- L’air, vers 1580 - Giuseppe Arcimboldo
- Jeune homme nu assis au bord de la mer, 1836 - Hippolyte Flandrin
- Bonaparte franchissant le col du Grand-Saint-Bernard, 1800 - Jacques-Louis David
- La Chambre, 1889 - Vincent Van Gogh

Emile, le petit fifre : d’après le tableau d’Edouard Manet / S. Mourrain ; A. de La Boulaye. - Sarbacane

Il s’appelle Émile mais à la caserne de la pépinière, chacun est appelé du nom de l’instrument qu’il joue. Il est donc le fifre. Relégué au cachot pour avoir blessé un camarade, il reste seul le jour de la grande parade de la Garde impériale. La punition se révèle être une aubaine puisqu’il sera “choisi” comme modèle pour le peintre Édouard Manet. Avec pour conséquence l’œuvre que l’on connaît...
L’intrigue imaginée par les auteurs valorise le petit fifre, fier d’être « devenu quelqu’un d’important ». Lorsqu’on sait que les membres de l’Académie de peinture et sculpture reprochèrent à Manet d’avoir fait le portrait, en grand format, d’un enfant inconnu comme s’il s’agissait d’un personnage célèbre (« comme un grand d’Espagne »), le clin d’œil est bienvenu.
L’ouvrage est de très belle facture, avec en prime un astucieux système de mini pages qui se déplient sous la reproduction du tableau : un complément d’information est donné, en lien avec la fiction, pour entrer plus avant dans la biographie de Monet et le contexte historique de l’œuvre.
L’illustration, grands tableaux pleine page, est singulière : les visages paraissent disproportionnés, par opposition aux traits gracieux du fifre. Les détails, significatifs, contribuent à la mise en place de l’histoire ; ainsi, bien entendu que les références aux œuvres de Manet, bien visibles ou masquées :
- Le fifre, 1866
- Portrait du Tintoret par lui-même, d’après le tableau du Louvre, 1854
- Olympia, 1863
- La Lecture, 1865.
- Jeune Homme en costume de majo, 1863
- Le Buveur d’absinthe, 1858-1859
- Berthe Morisot au bouquet de violettes, 1872
- Le Balcon, 1868-1869
- Portrait d’Émile Zola, 1868
- Lola de Valence, 1862
- Le déjeuner sur l’herbe, 1863

En route pour la tour Eiffel / I. de Moüy. - Hélium

Brune, pour contrer l’ennui, part visiter la tour Eiffel. Mais le chemin est long pour y parvenir et Brune, en compagnie de pigeon, chiens et singes traverse Paris et son univers, en passant devant nombre de monuments et œuvres liées :
- La statue de la liberté, 1885 - Frédéric Auguste Bartholdi (avec un clin d’oeil au Réveil du Lion)
- Centre national d’art et de culture Georges-Pompidou (CNAC), 1977 - Renzo Piano, Richard Rogers et Gianfranco Franchini
- Tour Eiffel (5), 1926 - Robert Delaunay
- Le Jardin du Luxembourg, 1612
- Le Pont neuf, 1607
- Musée du Louvre
- La Pyramide du Louvre, 1989 - Ieoh Ming Pei
- Jardin des Tuileries, avec un clin d’œil à une sculpture de Maillol, entre L’Air, 1939 et La jeune fille allongée, 1921 - Aristide Maillol
- Arc de triomphe du Carrousel, 1809
- Le théâtre de l’Opéra, de 1862 à 1875 - Charles Garnier
- Entrée du Métro, - Hector Guimard
- La Tour Eiffel, 1889 - Gustave Eiffel

Le code de l’art / A. Guérif. - Palette...

Un code de l’art pour le moins étonnant, vivifiant, libre puisqu’il associe des panneaux de signalisation ou des pictogrammes à des œuvres d’art. Le panneau “Risque de chute de pierres” fait face à La tour de Babel de Brueghel l’Ancien ; le symbole “Dangereux pour l’environnement” renvoie à l’œuvre ténébreuse L’Abbaye dans un bois de chêne de Caspar David Friedrich ; le panneau d’avertissement "Matières explosives" fait un clin d’œil à une œuvre de Kandinsky... Pas d’associations systématiques et ennuyeuses, la soixantaine de rapprochements dresse un panorama très ludique et éclectique d’œuvres d’art, de la préhistoire à nos jours.
- Adam et Eve, 1528 - Lucas Cranach
- Blue and Yellow and Red-Orange (Bleu et Jaune et Rouge-Orange), 1964-1965 - Ellswoth Kelly
- Le Voyageur au-dessus de la mer de nuages, 1817 - Caspar David Friedrich
- Pompe à essence, 1940 - Edward Hopper
- Fumatore 1, (Bocca 12), 1967 - Tom Wesselmann
- Antiquités grecques, Amphore panathénaïque à figures noires, 332-331 av. J.-C.
- La Chambre, 1889 - Vincent Van Gogh
- xve siècle- -Gaston Febus
- Arches et couronnes de l’Ancien Monastère des Augustines - Monte Carasso, 2004 - Felice Varini
- Course de chevaux dit Le Derby de 1821, 1821 - Théodore Géricault,
- Oggetto (Le Déjeuner en fourrure), 1936 - Meret Oppenheim
- Grotte de Lascaux, 17000 av. J.-C.
- Saint Sébastien, 1480 - Andrea Mantegna
- Untitled, 1981 - Robert Longo
- Croix noire, 1915 - Kasimir Malevitch
- Touristes, 1988 - Duane Hanson
- La Tour de Babel, 1563 - Pieter Brueghel l’Ancien
- Portait d’un artiste (Piscine avec deux figures), 1971 - David Hockney
- La Douche, série « Détrompe-l’oeil », 1961 - Daniel Spoerri
- Sans titre, extrait de 8 Trames 0°90°, 1974 - François Morellet
- La Gare Saint-Lazare, 1877 - Claude Monet
- Trompette, 1984 - Jean-Michel Basquiat
- Autoportrait à l’oreille coupée, 1889 - Vincent Van Gogh
- « Un homme dans l’espace ! Le peintre de l’espace se jette dans le vide ! », 5 rue Gentil-Bernard, Fontenay-aux-Roses, octobre 1960. - Yves Klein
- Noces paysannes, 1567 - Pieter Brueghel, l’Ancien
- Femme repassant, 1885 - Edgar Degas
- Spray, 1962 - Roy Lichtenstein
- Le Verrou, v. 1777 - Jean-Honoré Fragonard
- Le Rhinocéros, 1999 - Xavier Veilhan
- Femme en bleu lisant, v. 1663-1664 - Johannes Vermeer
- L’Incendie de la chambre des Lords le 16 Octobre 1834, 1834 - William Turner
- Présentation de Marie au Temple, 1303-1306 - Giotto
- Telekinetically bent VW-Van, 2006 - Erwin Wurm
- Roue de bicyclette, 1913/1964 - Marcel Duchamp
- La Rencontre ou Bonjour Monsieur Courbet,1854 - Gustave Courbet
- Trait continu, 1923 - Vassily Kandinsky
- La Somme des hypothèses, 2011 - Vincent Mauger
- Cave canem (Attention au chien). Mosaïque de Pompéi
- Vue du mont Fuji rouge : vent du sud, ciel clair, vers 1831 - Katsushika Hokusai
- capture du film Olympia, 1936 - Leni Riefenstahl
- Gard, Pale Blue, 1968 - James Turrell
- Tempête de neige sur la mer, 1842 - William Turner
-  Les Oiseaux, 1947 - Henri Matisse
- L’Homme qui court, 1933-1934 - Kasimir Malevitch
- Antiquités égyptiennes, Aménophis IV-Akhenaton et Nefertiti, v. 1353-1337 av. J.-C.
- La Fourchette, 1928 - André Kertész
- La Calèche de foin, 1821 - John Constable
- L’Abbaye dans un bois de chêne, v. 1809-1810. - Caspar David Friedrich
- White Center, 1957 - Mark Rothko
- Rue de Paris, temps de pluie, 1877 - Gustave Caillebotte
- Souviens-toi de Tahiti, France, 1963 - Martial Raysse
- D11 Bulldozer, 2008 - Wim Delvoye
- Le Maître d’école, 1955 - René Magritte
- La Légende de la Vraie Croix : Le Songe de Constantin, vers 1452 - Piero della Francesca
- Untitled, 1980 - Donald Judd
- Vierge à l’Enfant allaitant dite La Madone Litta, 1490-1491 - Giovanni Antonio Boltraffio
- Icons 4, 1990 - Keith Haring
- Trois archanges et Tobie, 1470 - Francesco Botticini
- Tête de mort, 1976 - Andy Warhol
- Le Pont de Langlois, 1888 - Vincent Van Gogh
- Georges Rousse, 2009. Réalisé dans l’Hôpital Sabourin, Clermont Ferrand

10 tableaux et un ballon rouge / M. Sellier. - Nathan

Un ballon rouge pour fil conducteur qui nous conduit de tableau en tableau, et une petite ritournelle pour nous inciter à les découvrir.
Une première double page donne des indices textuels et iconographiques, ronds évidés qui laissent entrevoir l’œuvre ;
la seconde laisse voir le tableau dans sa totalité et donne quelques clés pour le comprendre.
La mise en page est dynamique, variée dans les couleurs et les typographies et joue sur l’idée de rebond. De fait, on passe aisément d’une œuvre à l’autre, dans un jeu léger de devinettes...
- Le ballon, 1889 - Félix Vallotton
- Les joueurs de football, 1908 - Le Douanier Rousseau
- Le cirque bleu, 1950 - Marc Chagall
- Icare, 1943 - Hanri Matisse
- Portrait de femme au chapeau à pompons et au corsage imprimé, 1962 - Pablo Picasso
- Femmes et oiseau, la nuit, 1944 - Joan Miro
- Les constructeurs, 1950 - Fernand Léger
- Paysans, 1928-1932 - Kasimir Malevitch
- Dessin, 1940 - Vassily Kandinsky
- Senecio, 1922 - Paul Klee

Mes petits bateaux / E. Battut. - Elan vert ; Sceren

Un narrateur, petit homme dans son bateau, s’imagine en situations de navigation et ce faisant, nous présente différentes peintures impressionnistes (avec une double page documentaire finale).
La peinture originale n’occupe qu’une partie de la double page et Eric Battut extrapole l’univers qui l’englobe, animé par le petit personnage. La scène ainsi recréée peut permettre d’aborder l’œuvre originale par plusieurs biais : la scène imaginée par l’auteur-illustrateur qui restitue la lumière propre aux œuvres, le texte qui l’accompagne ou l’œuvre elle-même :
- La vague, 1879 - Auguste Renoir
- La grenouillère, 1869 - Auguste Renoir
- Cheval blanc et cheval noir dans l’eau, 1883 - Georges Seurat
- Les Barques, Régates à Argenteuil, 1873 - Claude Monet
- Matin sur la Seine près de Giverny, 1896 - Claude Monet
- Monet dans son bateau atelier, 1874 - Edouard Manet
- La Seine à Argenteuil, 1882 - Gustave Caillebotte
- Coucher de soleil à Rouen, le déchargement du bois, 1896 - Camille Pissarro

Mon premier atelier musée / R. Guichard. - Formulettes

Rémi Guichard assure la cohérence de cet album-CD à la mise en page discutable mais au principe intéressant : à chaque chanson (ou poème pour les deux derniers choix) est associée une œuvre d’art :
- Bateau sur l’eau -> Canotage sur la Seine, Pierre Auguste Renoir
- Ah les cro cro -> Asahina Saburo et les crocodiles, 1848 - Utagawa Kuniyoshi
- Roulez roulez -> La gare Saint Lazare : arrivée d’un train, 1877 - Claude Monet
- Un petit pouce qui danse -> Pouce, 1965 - Cesar
- Tourne tourne petit moulin -> Le moulin de la Galette - Vincent Van Gogh
- Savez-vous planter les choux -> Le Jardiner, 1590 - Guiseppe Arcimboldo
- Les indiens Huta -> Nuage blanc, Grand chef des Iowas, 1844-45 - George Catlin
- Au clair de la lune -> Portrait de Jean-Charles Deburau - Nadar
- J’ai descendu dans mon jardin -> Les coquelicots : environs d’Argenteuil, 1873 - Claude Monet
- Aux marches du palais -> Château et soleil, 1928 (n°201) - Paul Klee
- Tous en rond dansez -> Danseuses en bleu, 1890 - Edgar Degas
- Pomme de reinette -> Nature morte avec planier, 1888-90 - Paul Cézanne
- Le grand cerf -> La nage des cerfs, env 17000 av JC - Grottes de Lascaux
- Le chat (Baudelaire) -> Fille au chat, 1989 - Fernando Botéro (1932-…)
- Lorsque l’enfant parait (Victor Hugo) -> Nativité, env 1640 - Georges de la Tour (1593-1652)

Mes 10 premiers tableaux / M. Sellier. - Nathan

Avant de pouvoir visualiser le tableau dans son intégralité, découvrez à travers un jeu de découpages dix toiles d’artistes modernes et contemporains, de Van Gogh à Paul Klee, révélées par fragments pour nous permettre de deviner l’environnement, les personnages, et même le titre de l’œuvre, le tout accompagné de textes descriptifs...
- Louise Vernet enfant, 1818 - Théodore Géricault
- La Joconde, 1503-1506 - Léonard de Vinci
- Le repas ou Les bananes, 1891 - Paul Gauguin
- Disques, 1913 - Robert Delaunay
- Le printemps, 1563 - Giuseppe Arcimboldo
- Paysage aux oiseaux jaunes, 1923 - Paul Klee
- La mer au Havre, XXème siècle - Raoul Dufy
- Footballeurs, 1961 - Pablo Picasso
- La charmeuse de serpents, 1907, Henri Rousseau
- La nuit étoilée, 1889 - Vincent Van Gogh

Votez Victorine / C. Cantais. - Atelier du poisson soluble

Victorine raconte sa vie, « longue et rocambolesque ». Une vie rangée qui s’affole le jour où elle se retrouve, suite à une mauvaise blague, « nue dans la nature ». En quête de vêtements, elle ne se doute pas du chemin qui s’offre à elle, de l’univers du cirque au monde politique... Des étapes illustrées en peintures, que viennent compléter quelques papiers découpés -dans un jeu de collages et de superpositions- et troubler quelques traits d’esprit sous forme de phylactères. Les œuvres :
- Jeanne Lanvin, 1933 - Édouard Vuillard
- Portrait de famille, entre 1858 et 1869 - Edgard Degas
- Jardins publics : fillettes jouant ; l’interrogatoire, 1894 - Édouard Vuillard
- Arrangement en gris et noirs n°1, 1871 - James Abbott McNeil Whistler
- La liseuse, 1861 - Henri Fantin-Latour
- Le déjeuner sur l’herbe, 1863 - Édouard Manet
- Femme nue au chien, entre 1861 et 1862 - Gustave Courbet
- Le ruisseau noir, 1865 - Gustave Courbet
- La charmeuse de serpents, 1907 - Le Douanier Rousseau
- Rosiers sous les arbres, vers 1905 - Gustav Klimt
- Les dindons, 1877 - Claude Monet
- Réunion de famille, 1867 - Frédéric Bazille
- Le déjeuner : panneau décoratif, vers 1873 - Claude Monet
- Le ballon, 1899 - Félix Vallotton
- Les Roulottes, campement de bohémiens aux environs d’Arles, 1888 - Vincent Van Gogh
- Clownesse Cha-U-Kao, 1895 - Henri de Toulouse-Lautrec
- Cirque, 1891 - Georges Seurat
- Portrait de Madame M, vers 1890 - Le Douanier Rousseau
- Henri Samary, vers 1890 - Louis Anquetin
- Madame Charles Max, 1896 - Giovanni Boldini
- Le cercle de la rue Royale, 1868 - James Tissot
- Une loge aux Italiens, vers 1874 - Eva Gonzalès
- Le jour de la visite à l’hôpital, 1889 - Henri Geoffroy
- Madeleine chez le Pharisien, 1891 - Jean Béraud
- Madeleine Brohan, 1860 - Paul Baudry
- Thérèse de Gas, 1863 - Edgar Degas
- Assiettes plates, entre 1873 et 1875 - Henri Lambert et Eugène Rousseau

Le chat de Vallotton / J. Binder. - Ecole des loisirs. - (Archimède)

La petite fille d’un imprimeur en difficulté s’ennuie. Un jour, un chat vient gratter à la porte ; c’est le chat des Vallotton... Il faut aller le leur rendre.
L’illustration, particulièrement soignée, semble s’inspirer de la gravure sur bois et offre un style original. Les scènes pittoresques de la rue et des jardins publics, les chiens errants, les enfants qui jouent et bien d’autres détails de l’album sont autant de clins d’œil aux sujets de prédilection de Vallotton et des Nabis (groupe d’artistes inspirés par Gauguin ).
À la fin de l’album, le dossier documentaire de Christina Buley-Uribe porte sur la vie et l’œuvre de Vallotton, sur le groupe des Nabis, mais aussi sur la technique du bois gravé. L’illustration est suffisamment abondante pour donner une idée juste de l’œuvre du peintre. La mise en page contribue au sérieux du dossier tout en le rendant attrayant.
D’une page à l’autre de l’album, l’illustrateur multiplie les références aux œuvres de Vallotton et d’autres artistes, qui se fondent remarquablement dans l’illustration :
- Le ballon, 1899 - Félix Vallotton
- Le casino de Paris
- Rendez-vous de chats, 1868 - Manet. Repris comme affiche et illustration du livre de Champfleury ; Les chats en 1869
- La paresse ?, estampe - Félix Valloton
- Le dîner, 1899 - Félix Vallotton
- L’accident, estampe, 1893 - Félix Vallotton
- Les saltimbanques, dessin - Félix Vallotton
- Le parc Monceau, Paris
- Pyramide du parc Monceau, 1769-1773, Paris
- Arc de triomphe, 1808-1835, Paris
- Tour Eiffel, 1889 - Gustave Eiffel
- La belle épingle, estampe - Félix Vallotton
- Les cinq peintres, 1902-1903 - Félix Vallotton
- Autoportrait, 1891 - Félix Vallotton

L’ enfant aux pistolets / M. Séonnet ; B. Pilorget. - Elan vert ; CRDP Aix-Marseille. - (Pont des arts)

Sans nom est sans famille, survit dans la rue aux côtés de sa bande. En racontant son quotidien, il nous donne l’occasion de découvrir le Paris populaire du début du 19° siècle. Et bientôt, plus précisément, les révoltes du 28 juillet 1830 pour la liberté !
Le jeune garçon, narrateur Sans nom de l’histoire, sera immortalisé en mourant sur la barricade par l’artiste Eugène Delacroix dans son tableau le plus célèbre. Nous apprendrons, entre autres informations en page de garde finale, qu’il deviendra le fameux Gavroche, à nouveau incarné quelques années plus tard sous la plume de Victor Hugo.
- Le 28 juillet : la liberté guidant le peuple, 1830 - Eugène Delacroix

1 et 1 font 3 / A. Guérif. - Palette...

L’idée ingénieuse d’Andy Guérif est de mettre en équation des œuvres d’art. Le pouce de César + un tableau noir de Soulages = Fingerprint de Robert Watts. Les œuvres associées -peintures, sculptures, photos... - montrent toutes les résonances qu’elles peuvent générer, au regard les unes des autres, au-delà de toute cohérence temporelle ou géographique.
- Tasse et soucoupe blanche, 1864 - Henri Fantin-Latour
- Lièvre couché, 1502 - Albrecht Dürer
- Le déjeuner en fourrure, 1936 - Meret Oppenheim
- La Cène, 1495-1497 - Léonard de Vinci
- Réalisme pictural d’un garçon au sac à dos, 1915 - Kasimir Malevitch
- The Last Supper, 1986 - Andy Warhol
- La Joconde, portrait de Mona Lisa, vers 1503-1506 - Léonard de Vinci
- Sans titre, 1975 - Sam Szafran
- La Joconde est dans les escaliers, 1969 - Robert Filliou
- Do it Yourself (Sailboats), 1962 - Andy Warhol
- Crayola, 1972-1973 - Audrey Flack
- The Martha McKeen of Wellfleet, 1944 - Edward Hopper
- Vir Heoicus Sublimis, 1950 - Barnett Newman
- Marengo, 2005 - Jason Martin
- M 60 Expression de l’univers de la couleur mine orange, 1955 - Yves Klein
- Jawlensky et Werefkin, 1908 - Gabriele Münter
- Meule, le soir, 1891 - Claude Monet
- La Méridienne ou La sieste (d’après Millet), 1889-1890 - Vincent Van Gogh
- Sans titre, 2004 - Maurizio Cattelan
- Coq, 2010 - Tom Sachs
- Misfit (âne et coq), 1996 - Thomas Grünfeld
- ’64 Valiant, 1971 - Robert Bechtle
- Floor Burger, 1962 - Claes Oldenburg
- Fat Car, 2001 - Erwin Wurm
- Femme en buste, de trois-quart vers la gauche, les bras croisés, vers 1504-1507 - Raphaël
- Sans titre, 1949 - Mark Rothko
- Mona Lisa, 1983 - Jean-Michel Basquiat
- Le cochon ; 1er état, 1643 - Rembrandt
- Christ tout-puissant, 1560 - Titien
- Rex, 2005 - Wim Delvoye
- La Pourvoyeuse, 1739 - Jean-Baptiste Siméon Chardin
- Pistolet, 1964 - Roy Lichtenstein
- Retour de marché (La Pourvoyeuse), vers 1770 - Etienne Moulinneuf
- Le Rhinocéros, 1515 - Albercht Dürer
- Bertrand Lavier, 2000 - Nicolas Floc’h
- Le Rhinocéros, 1999 - Xavier Veilhan
- Autoportrait à l’oreille bandée (ou l’homme à la pipe), 1889 - Vincent Van Gogh
- La trahison des images, 1929 - René Magritte
- Autoportrait à l’oreille coupée, 1889 - Vincent Van Gogh
- Le pouce, 1994 - César
- Pëinture 222 x 157 cm, 8 mai 1989, 1989 - Pierre Soulages
- Fingerprint, 1965-1969 - Robert Watts
- [Annette], vers 1952 - Alberto Giacometti
- Portrait d’Innocent X (1611-1686), 1650 - Diego Vélasquez
- Étude d’après le portrait du pape Innocent X de Vélasquez, 1953 - Francis Bacon
- Une mère et ses trois fils (Le portrait de famille), 1993 - Zhan Xiaogang
- Mouth #8, 1966 - Tom Wesselmann
- Armed forces (from Hats series), 2005 - Yue Minjun
- The Diagonal of May 25, 1963 - 1963 - Dan Flavin
- Inclinaisons, 1971-1972 - Vera Molnar
- L’avalanche, 2006 - François Morellet
- Le concert, vers 1664-1667 - Johannes Vermeer
- Jardin avec des fleures de tournesols, 1896 - Edourd Vuillard
- Falaise d’Etretat, 1883 - Claude Monnet
- Pl10 (planche 10 d’un portfolio de 12 lithographies, 1961 - Victor Vasarely
- Paysage Fantôme n°5, 2003 - Xavier Veilhan
- Ida lisant une lettre, 1899 - Vilhelm Hammershoi
- 180 Colors, 1971 - Gerhard Richter
- Femme en bleu lisant (Jeune femme lisant une lettre), vers 1663-1664 - Johannes Vermeer
- Atalante et Hippomène, 1612 - Guido Reni
- Stack, 1975 - Tony Cragg
- Atalante et Hippomène d’après Guido Reni (Pictures of Junk, 2006 - Vik Muniz
- Venise, église Santa Maria della Salute et la Douane, 1780 - Francesco Guardi
- SNT40C, 1979 - Bernard Frize
- Grand canal (Venise), 1905 - Paul Signac
- Amphore globulaire à spirales, 700-680 avant J.-C.
- Three Coke Bottles, 1962 - Andy Warhol
- Vase néolithique avec logo Coca-Cola, 2010 - Ai Weiwei
- Enlèvement d’une Sabine, 1582 - Jean de Bologne
- Bougie, 1988 - Gerhard Richter
- Untitled, 2011 - Urs Fischer

Peintures pressées : un musée imaginaire / B. Friot. - Milan

36 œuvres ont inspiré 28 histoires à Bernard Friot. Monologue, dialogue, lettre, saynète, prière, calligramme... une diversité de formes littéraires et d’ambiances, pour explorer un musée imaginaire varié dans les styles et les époques. Un "sens de la visite" propose une approche chronologique mais le livre préfère la promenade libre.
Les peintures sont connues ou beaucoup moins, données d’emblée ou à découvrir après le texte, mais toutes sont envisagées avec un regard très personnel qui incite à les questionner également par soi-même.
L’art, porteur d’histoires, d’émotions, de rêveries...
- Une et trois chaises, 1965 - Joseph Kosuth
- Fragment de peinture murale représentant Apollon, 62-79 après J.-C.
- Le chevalier souriant (ou le cavalier riant), 1624 - Frans Hals
- L’enfant gras, 1945 - Amedeo Modigliani
- Portrait de couple, 1570 - Sofonisba Anguissola
- Deux chaussures, 1984 - Antoni Tapies
- Portrait de Giovanna Tornabuoni, 1488 - Domenico Ghirlandaio
- Jeune homme lisant une lettre, 1762-1765 - Hubert Robert
- L’artiste, 1964 - Pablo Picasso
- Jacqueline dans l’atelier, 1956 - Pablo Picasso
- L’atelier de la Californie, 1956 - Pablo Picasso
- La jeune paysanne, 1912 - Egon Schiele
- Utterwalder Grund, vers 1825 - Casper David Friedrich
- Le jardinier, 1590 - Arcimboldo
- Etude d’une main gauche, XVe siècle - Léonard de Vinci
- Jeune fille endormie à la chandelle, XVIIIe siècle - Jean-Baptiste Santerre (d’après)
- Les deux hypocrites, XVIe siècle - Quentin Metsys
- Les joueurs de cartes, 1525 - Lucas de Leyde
- Les tricheurs, vers 1594-1595 - Le Caravage
- Les petits joueurs de cartes, XVIIe siècle - Les frères Le Nain
- Soldats jouant aux cartes, 1640 - Louis le Nain
- Fraises, vers 1905 - Auguste Renoir
- La fabrique vocale de la chanteuse Rosa Silber, 1922 - Paul Klee
- Ensor aux masques, 1899 - James Ensor
- Couple et violoniste, 1956 - Marc Chagall
- L’enfant malade, 1885-1886 - Edvard Munch
- Reflet avec deux enfants (autoportrait), 1965 - Lucian Freud
- Autoportrait avec chaîne, 1903 - Paula Modersohn-Becker
- Les enfers, 1622 - François de Nomé
- Hirondelle Amour, 1933-1934 - Joan Miro
- Femmes écoutant de la musique, 1945 - Joan Miro
- Elke, 1975 - Georg Baselitz
- The Birthplace of Herbert Hoover, 1931 - Grant Wood
- Le martyre des saints Cosme et Damien, vers 1438-1443 - Fra Angelico
- Judith décapitant Holopherme, vers 1625-1630 - Artemisia Gentileschi
- Saint Sébastien, 1610-1614 - El Greco

La dame à la licorne / V. Koenig. - Oskar. - (Les aventures de l’histoire)

1495. Tristan, fils de paysan d’une dizaine d’année, est placé comme apprenti chez maître Martin, qui doit réaliser 6 tapisseries pour Antoine Le Viste… Un récit agréable et facile à lire, dans lequel on découvre le métier de lissier et l’histoire des 6 tapisseries de la Dame à la Licorne.

Journal d’Adeline, un été avec Van Gogh / M. Sellier. - Nathan

Marie Sellier choisit la fille des propriétaires de l’auberge où a séjourné Vincent Van Gogh, comme personnage romanesque pour nous faire entrevoir la vie et la peinture de l’artiste. Son journal intime, fictif bien sûr, raconte la vie d’une jeune fille, ses premiers amours, sa vie quotidienne dans une auberge fréquentée par des peintres. La vie de Van Gogh est évoquée en pointillé, on perçoit également la façon dont sa peinture était considérée à l’époque.
L’œuvre évoquée (Le portrait d’Adeline Revoux) est reproduite en page de garde.
Une bonne introduction à l’œuvre de l’artiste, même si les informations restent sommaires.

Le sourire de ma mère : Une année avec Léonard de Vinci / M. Sellier. - Nathan

On découvre dans ce titre la vie intime de Léonard de Vinci, tout au moins la fin de sa vie lorsqu’il se retire en France. Vinci recueille une jeune fille sourde et la rééduque, l’occasion de découvrir son côté curieux, humain et bienveillant. Les aspects historiques sont intéressants : la vie des gens de la campagne au début de la Renaissance (la lessive au bord de la Loire, un accouchement...). A la fin du livre, un petit dossier permet de bien distinguer le fictif du réel dans l’histoire.
Une bonne approche de l’artiste.

Léonard de Vinci ; Artiste ? Vous rigolez / S. Dodeller. - Ecole des loisirs. - (Médium documents)

Léonard de Vinci : sa situation familiale lorsqu’il était enfant ; son apprentissage chez Maître Verrocchio ; sa période de grand succès et les difficultés liées au fait d’avoir du mal à se concentrer sur une seule passion et achever ses œuvres.
Le style est assez enlevé, interpellant le lecteur ; le texte illustré de reproductions d’œuvres qui, bien que de mauvaise qualité, donnent une idée de son travail.
Un texte très intéressant, pour lecteurs intéressés.

Haut de la page

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse