couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Comptines et berceuses

Cette liste, plutôt qu'une sélection, est une analyse de la production par un groupe lecture qui se réunit régulièrement. Tous les titres sont repris ici, ceux que l'on aime et les autres...

Comptines et berceuses
Textes lus
Chansons
Livres documentaires
Musiques
Comptines et berceuses

coup de coeurNos titres préférés
Actes sud / Didier / Enfance et musique / Flammarion / Gallimard / Milan / Autres éditeurs /


coup de coeurMon imagier des comptines de la maternelle / Charlotte Roederer ; Jean-Philippe Crespin ; Bernard Davois. – Gallimard (éveil musical), 2013

Cet album cartonné offre l’intérêt de redécouvrir seize comptines déjà éditées pour la plupart chez Gallimard. Connues ou un peu moins pour certaines, nous voilà embarqués pour une durée de cinquante minutes environ d’écoute et de plaisir. Les chansons sont interprétées par un groupe d’enfants de deux à sept ans, parfois initiées par une voix adulte. L’orchestration par Jean-Philippe Crespin et Bernard Davois, est variée, plutôt riche (accordéon, clarinette, balalaïka, contrebasse et même un semblant de sirtaki interprété au bouzouki pour une comptine classique « On y va papa ! ») ! A la fin du disque, l’enfant peut s’initier au chant accompagné d’une version instrumentale des chansons. C’est entraînant, vif et l’envie de suivre la musique est immédiate... Les pages, numérotées, correspondent à la plage du CD ce qui est agréable lorsqu’on veut faire une sélection de ses airs préférés et avoir le texte de la comptine. Les illustrations de Charlotte Roederer manquent peut-être de rythme, surtout avec des tout-petits, mais cet imagier est agréable. Anita Choteau

A partir de 2 ans

coup de coeurComptines pour mon bébé / ill. Cécile Hudrisier. – Didier (éveil musical), 2014

Cette sélection de douze comptines traditionnelles pour les tout-petits, piochées dans les albums / CD à succès de la maison d’édition Didier jeunesse (Les Canons et Comptines des p’tits lascars ; Mes premières comptines anglaises…) est adorable. L’album, cartonné et d’un petit format carré, est illustré avec tendresse et humour par Cécile Hudrisier. Les arrangements musicaux sont légers, rythmés, sensibles. Les voix (adultes, enfants), sont claires, d’une grande douceur, franches ou gaies avec de beaux timbres. Treize minutes à offrir pour le bonheur des tout-petits ! Claire Py

Pour tout-petits

coup de coeurD’une île à l’autre / S. Fisseau, O. Prou ; M. Kerba. - Naive, 2013

A l’origine de ce livre/CD, il y a des berceuses collectées par Séréna Fisseau au travers de ses voyages et de ses rencontres (Bali, Grèce, Japon, Indonésie...) et éditées en 2010 chez Naïve.
A partir de ces chants, un spectacle pour enfants a été mis en scène par Olivier Prou. Et dans la continuité de cette belle aventure scénique, cet album/CD créé avec la complicité de Muriel Kerba, illustratrice.
Nina ne trouve pas le sommeil alors chaque soir de la semaine quand sa maman la quitte, Nyamuk roi des moustiques, lui offre une clé des songes sous forme de comptines pour que l’enfant grâce à un élément de son quotidien transformé, s’envole vers une île et se laisse bercer par son chant traditionnel. Avec elle, nous découvrons les berceuses de Madagascar sur le dos d’un oiseau né d’une plume de son oreiller ou celles du Japon avec les fleurs de son pyjama ou encore de Malaisie avec une grenouille trouvée dans son verre d’eau du soir...
L’histoire, d’une durée de 35 minutes, débute avec une ritournelle « Tous les soirs à la maison C’est toujours la même chanson » mais pour chaque soir, des mots nouveaux traduisent l’heure de l’endormissement. Le récit est illustré simplement sur fond blanc, avec quelques traits de couleurs pour l’enfant. Le vol de Nyamuk le moustique est signifié d’un pointillé léger et tourbillonnant. Pour évoquer le voyage, l’île et son chant traditionnel, la page suivante devient très colorée sans grande référence à la culture du pays.
La voix agréable de Séréna Fisseau respecte la version originale de chaque chant, elle devient appliquée dans le récit parlé malgré une pointe d’humour qui suggère la vivacité de la petite fille loin du sommeil ! La musique, riche de percussions de toutes sortes (logdum, caxixi, senza...) accompagnées parfois de chœurs, rassure et apaise. Il n’y a pas de reproduction des textes chantés ni de traduction et c’est un regret.
Les chansons :
- Nina bobo (Dors Nina), île de Sulawesi- Indonésie, traditionnel
- Lundi : Ravorombazaha (Monsieur l’oiseau blanc), Madagascar, auteur-compositeur Jonny R’afa
- Mardi : Ookina Kurino Kinoshitade (Sous un grand châtaignier), Japon, traditionnel
- Mercredi : Lompat katak lompat (Saute, saute, grenouille), île de Palau Langkawi, Malaisie, traditionnel
- Jeudi : Poreho (Le coquillage), Tahiti, traditionnel
- Vendredi : Ilian, Indonésie, adaptation, traditionnel
- Samedi : Saita saita (Les tulipes sont en fleur), Japon, traditionnel ; To fendari (La ballade de la lune), Grèce , auteur-compositeur PapaDiotis Nikos
- Dimanche : Dodo tititit manman (Dors, mon enfant dors), Haïti, traditionnel
Autre lecture
Serena Fisseau, chanteuse polyglotte d’origine indonésienne, a collecté à travers ses voyages et ses rencontres des berceuses et en a fait un concert-spectacle auquel correspond cet album-CD.
Le projet : proposer des berceuses pour la plupart traditionnelles dans la langue originale de différents pays (Madagascar, Indonésie, Japon, Haïti, Grèce…) en les intégrant à une histoire mettant en situation une petite fille, Nina, qui peine à trouver le sommeil tous les soirs de la semaine. C’est un moustique – « Nyamuk, le roi des moustiques » - qui jour après jour lui offre la clé des songes : voyage vers Madagascar sur le dos d’un oiseau né d’une plume de son oreiller, vers le Japon avec les fleurs de son pyjama, vers une île de Malaisie avec une grenouille née de son verre d’eau… Le dimanche soir, quand Nina raconte tout à sa mère, celle pose la tête sur l’oreiller et s’endort. On peut donc écouter tout le CD ou en fractionner l’écoute, jour après jour.
Le projet est intéressant, mais la réalisation de l’album et du CD est décevante, surtout si on écoute l’intégralité du CD. En effet chaque épisode débute par la même formule : « Tous les soirs à la maison / C’est toujours la même chanson. ». Mais la diction de Serena Fisseau, légèrement humoristique mais très appliquée, la prive du pouvoir hypnotique que l’on attend sans créer de véritable sourire. Les chansons et berceuses sont plus agréables que le récit et peuvent être écoutées dès le plus jeune âge. Serena Fisseau est accompagnée par des chœurs et des percussions (Logdrum, Caxixi, Cascas, Senza, Cow bell, cloches tibétaines, bendir, tom basse, cruche, shaker...). Il aurait été bienvenu que le texte soit reproduit dans l’album, avec la traduction, au moins en annexe.
Les illustrations ne sont pas très séduisantes. Elles permettent de distinguer au premier coup d’œil le fil narratif et les parties chantées. Le premier dessine le visage de Nina et le vol tourbillonnant du moustique comme autant de lignes pastel sans grande finesse, sur fond blanc. Aux secondes correspondent des pages colorées trop uniformes : elles ne cherchent pas à évoquer les caractéristiques propres des différentes îles en accord avec l’origine traditionnelle des chants.

coup de coeurMon comptinier / S. Bataillon ; E. Gasté. - Tourbillon, 2013

Si vous souhaitez retrouver de nombreuses comptines, voici un ouvrage qui en compte 170 ! Dont 37 interprétées sur le CD signalées par un logo. Chacun des 9 thèmes, indexé au début du livre, est présenté sur une double page. Le thème n°6 par exemple, « Loup y es-tu » nous invite à découvrir des comptines sur les animaux plus que sur le loup. L’illustration est simple, naïve et agréable, dans des tons pastels avec une couleur dominante pour chaque thème. Les textes sont chantés en alternance par une voix féminine ou masculine, accompagnées au piano.
Mais l’écoute global du CD manque de dynamisme. Bon ouvrage malgré tout à destiner plutôt aux parents et éducateurs.

coup de coeurMes premières comptines du monde arabe. - Formulettes, 2013

Ce mini album cartonné facile à mettre dans la main des tout-petits dès 18 mois propose 10 comptines ou chansons en arabe. Les sujets sont simples et variés : alphabet, chiffres, petits bouts de la vie quotidienne. L’illustration, avec ses couleurs chatoyantes et ses personnages joyeux est agréable. Les instruments de musique choisis : oud, kanon, percussions évoquent tout à fait l’orient. Voici un bel outil pour faire (re)découvrir le monde arabe à des petits. L’école ou la crèche paraissent un excellent endroit pour le présenter.

coup de coeurMon premier atelier musée / R. Guichard. - Formulettes, 2013

Dans cet album cartonné, 13 comptines, 1 texte de Charles Baudelaire et 1 texte de Victor Hugo, interprétés par Rémi Guichard illustrent 15 œuvres d’art célèbres (14 peintures et 1 sculpture). L’interprétation musicale est très classique, les plages audio ne sont (toujours) pas indiquées !
Support possible pour une animation avec les plus petits : faire écouter une comptine et l’associer à l’œuvre d’art correspondante (Bateau sur l’eau avec Canotage sur la Seine de Renoir ; Pomme de reinette avec Nature morte au panier de Cézanne ; Lorsque l’enfant paraît de Victor Hugo avec La Nativité de Goerges de la Tour...).
L’idée est intéressante, la réalisation manque de simplicité. La couverture est surchargée, la mise en page fouillie et les reproductions pauvrement mises en valeur.

coup de coeurMes berceuses / C. Suchocka. - Tom pousse

15 berceuses de nos régions de France : Ile de France, Dauphiné, Bretagne, Corse, Nord, Languedoc, Poitou et Ouest de la France, Antilles, Saintonge, Gascogne, Centre de la France, Pyrénées, Alsace. La voix de Francine Chantereau est légère, douce et agréable. Les diverses régions de France sont bien représentées par des chansons parfois chantées dans le patois du terroir, avec des explications qui viennent compléter le propos si nécessaire. Certaines chansons sont des classiques, la découverte des autres est une bonne surprise. L’illustration tout en rondeur ne reflètent guère les différentes ambiances régionales, dommage. Autre bémol : aucun repère dans l’album par rapport au CD. Le CD quant à lui propose les versions chantées (en 2 langues pour la dernière berceuse) et instrumentales. Un outil original pour la découverte des régions qui remplit bien sûr son rôle premier, de bercer les petits.

coup de coeurMes comptines à chanter, à danser et à mimer / S. Lormeau. - Tom pousse

Avec ce titre, l’enfant pourra écouter 15 comptines classiques illustrées et découvrir les gestes pour les mimer : Ainsi font, font, font ; Prom’nons nous dans les bois ; Frère Jacques ; Bonjour ma cousine ; Fais dodo Colas ; Dansons la capucine ; Une poule sur un mur ; Alouette ; Dans la forêt lointaine ; Un grand cerf ; Passe passera ; Savez-vous planter les choux ? ; Meunier, tu dors ; Gugusse.
Les chansons sont interprétées par une Françoise Chantereau très enjouée, les airs sont enlevés mais le tout manque de diversité et finit par lasser, d’autant que les titres s’enchaînent très vite ; les versions orchestrales suivent.
L’illustration de Sophie Lormeau est foisonnante : beaucoup de couleurs, de détails, de collages... dans des tons bleus-violets.
Un titre correct qui manque néanmoins d’aération.

coup de coeurComptines pour bien dormir / L. Prado ; A. Schneider. - Milan

Album cartonné (réédition de 2006) avec des entrées par onglets, plutôt agréable et bien adapté aux petites mains. Les illustrations sont variées (Dankerleroux, Denis Cauquetoux, Annelore Parot et Christian Voltz), très sympathiques, dynamiques, humoristiques et poétiques. Le contenu et les arrangements musicaux du CD sont très (trop) classiques, les paroles ne sont pas entièrement retranscrites dans l’album, ce qui frustre le(s) parent(s) qui ne possède(nt) pas forcément le répertoire complet des comptines et berceuses sélectionnées ici. De plus, certains morceaux traînent en longueur : il ne faudrait pas, alors, se servir du livre comme support mais écouter uniquement le disque, ce qui est un peu dommage.
Les versions instrumentales suivent les 14 comptines chantées.
Un album joli et attirant, classique dans son orchestration.

coup de coeurMes premières comptines espagnoles / S. Lhomme. - Formulette

Petit format carré de 7 doubles page. Chacune des pages est consacrée à une comptine, avec les paroles en espagnol et la traduction. L’illustration, gaie et colorée, situe bien le contexte de chaque chanson. C’est la mise en page qui pêche, trop dense, avec un texte ton sur ton peu lisible et des vignettes photos qui viennent se juxtaposer ; l’ensemble, sur ce peu d’espace, frôle la surenchère.
Les 10 comptines, extraites d’un CD paru chez ARB music constituent une introduction intéressante aux chants espagnols, sur des thèmes classiques (animaux, instruments de musique, métiers, jeux, amour), des voix et des rythmes différents.

Affichage de 10 sur 103, voir les autres pages : 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...

Haut de la page

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse