couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Livres CD

Comptines et berceuses
Textes lus
Chansons
Livres documentaires
Musiques
Chansons

coup de coeurNos titres préférés
Actes sud / Didier / Enfance et musique / Gallimard / Lirabelle / Milan / Autres éditeurs /



coup de coeurLes habits neufs de l’empereur / H. C. Anderson ; G. Prunier conteur, F. Turrier. - Didier. - (Un livre, un CD)

Cet album allie à la fois un texte plein d’humour conté avec talent, des chants d’une grande qualité musicale et une illustration originale qui sert bien l’histoire.
Cette interprétation reflète bien la bêtise humaine mais nous rend sympathique ce roi qui pourrait être chacun d’entre nous.

coup de coeurPetits pouces dans la farine / D. Fournil ; S. Devaux. - Didier. - (Albums à croquer)

Dans la collection des Albums à croquer, un livre-CD atypique sur, justement, la gourmandise. Le CD propose 16 titres issus du répertoire traditionnel sur le thème de la nourriture. Si certains sont archi-connus, d’autres sont moins répandus, comme les comptines Un I, un L, Croa, croa, C’est demain dimanche et Youp Nannette, ou encore celle à chanter sans les consonnes Un éléphant, ainsi que la chanson évoquant la Chandeleur Mardi gras, t’en va pas. L’orchestration et l’interprétation, où prédominent les voix d’enfants, sont de qualité. Le livre -et c’est là sa force- ne se réduit pas à un livret illustré fournissant paroles et partitions (qui d’ailleurs sont omises). Préfacé par le pédopsychiatre P. Ben Soussan, il se veut avant tout livre de recettes et d’activités diverses (petits jardinages, bricolages variés pour décorer la table, coudre un tablier ou confectionner une fève, jeu de reconnaissances d’odeurs, etc.). De brefs commentaires destinés aux adultes, à caractère anecdotique, et toujours dans un esprit de découverte et de plaisir, informent sur la cuisine des fleurs, la variété des légumes, la conservation des sardines ou encore les coutumes alimentaires liées aux fêtes religieuses. L’illustration due à Stefany Devaux est réjouissante et stimulante à la fois, faite de feutrines, de croquets et de perles, découpés, collés, cousus.
Un beau cadeau et une mine d’idées pour les enfants dès 4-5 ans et leurs parents.

coup de coeurLes plus belles chansons des petits lascars : de 3 à 6 ans / M. Garabédian, D. Cauquetout, J. Jolivet, et A.-I. Le Touzé. - Didier. - (Les Petits lascars)

24 chansons bien connues du répertoire enfantin issues de la tradition séculaire (C’est la mère Michel, Le bon roi Dagobert, ...) ou apparues ces dernières décennies (Mon papa, il va au cinéma, ...). Joliment orchestrées (guitare et flûte), elles sont interprétées exclusivement par des voix d’enfants. Paroles et partitions sont enrichies en appendice par des commentaires circonstanciés sur l’origine et la signification des chansons, ainsi que sur l’interprétation et la gestuelle. Disparate et néanmoins agréable, l’illustration est due à D. Cauquetoux, S. Devaux, J. Jolivet et A.-I. Le Touzé. En dépit de son aspect pédagogique (d’ailleurs à l’origine même de la collection des Petits Lascars publiée initialement en coffrets-cassettes et destinée à l’apprentissage de la langue française), ce livre-CD constitue un ouvrage de référence, base d’une discothèque enfantine, recueil de chansons pour chanter à l’école mais aussi et surtout à partager en famille, toutes générations confondues.
Autre lecture : L’histoire : des grands classiques parmi cette sélection de chansons pour toutes les générations.D’autres moins connues permettent d’élargir un répertoire poétique et d’aborder des thèmes nouveaux pour rire et se faire peur. Un historique et une utilisation pratique à l’école complètent ce livre ludique et pédagogique.
L’aspect oral : une musique agréable, des voix claires d’enfants qui articulent bien, des illustrations sonores complémentaires du texte. Des rythmes simples permettent aux enfants de danser. A l’école, le disque permet des jeux : jeux de cache-cache, des exercices exigeant concentration et coordination motrice, gestuelle et verbale avec des règles qui permettent une socialisation des enfants.
L’illustration : très colorée et joyeuse, elle permet de saisir le sens de l’histoire et accompagne bien le texte sans le doubler.Très simple dans son graphisme, le livre peut être lu par un enfant seul.
Conclusion : ce livre semble bien cohérent avec une complémentarité texte et illustration graphique et sonore bien réelle. Un très bon livre.

coup de coeurVacances à tue-tête : les 32 plus belles chansons des vacances / Y. Prual, F. Barré ; B. Heitz. - Didier. - (Album CD)

Répertoire issu des centres de vacances, des chansons connues, d’autres moins, interprétées surtout par des enfants. Avouons que nous ne l’avons pas trouvé très agréable à l’écoute et l’intérêt se situe surtout dans le livret.

coup de coeurDrôles d’oiseaux : 17 poèmes à chanter, 19 poèmes à lire / T. Maillé, A. Boudet ; M. Jarrie. - Didier. - (Un livre, un CD)

Les poèmes : 17 poèmes à chanter + 19 poèmes à lire accompagnés musicalement. Ce sont des poèmes contemporains d’auteurs classiques (Desnos, Queneau, , Eugène Guillevic, Fernando Pessoa, Andrée Chedid …) ou d’auteurs pour la jeunesse (François David, Mingarelli, Michel Besnier...). Ils sont très variés, des plus cocasses aux plus graves, regroupés par thématiques et couleurs musicales. Avec pour point commun de "prendre (les enfants) au sérieux", de les aider à grandir en les ouvrant à la magie des mots, à la musique produite par les mots eux-mêmes.
La musique Thibault Maillé, compositeur, a également choisi les poèmes. La musique est raffinée et variée. Les instruments (percussions, clarinette, violon, piano…) sont mis en valeur et on apprend ainsi à les connaître et à les apprécier. Le chœur d’enfants est celui de Sainte Geneviève ; il évite toute mièvrerie.
Les illustrations de Martin Jarrie sont très colorées, dans une mise en page intelligente. La préface révèle la recherche. Elle invite à déguster lentement l’ouvrage.
A conseiller à partir de 8-9 ans jusqu’à l’âge adulte compris.

coup de coeurJe veux Maman / M. Eliat, Y. Prual, M. Billet. - Didier. - (Polichinelle)

Nina, la petite oursonne, est à la crèche. Elle se réveille de la sieste et réclame sa Maman : elle est triste. Un tour de bottes en caoutchouc dans le jardin sous la pluie lui fait un peu oublier sa peine. Elle rencontre escargot, limace, coccinelle et papillon. Puis vient l’heure du goûter et des retrouvailles, avec.. Papa ! A, la maison, une surprise l’attend : des petits chats sont nés. Enfin, Maman rentre et lui chante sa chanson du soir.
L’histoire est toute simple, tendre et rassurante : peuplée d’animaux familiers, elle parle aux bambins de leur quotidien, de leur vie à la crèche et de leur difficulté à se séparer. En outre, elle est émaillée de jolies chansons qui alternent jazz, ballades et berceuse (partitions en annexe).
L’illustration, très narrative, composée d’aplats de couleur vive, est d’une grande lisibilité. L’ensemble séduit d’emblée les plus jeunes (dès 12 mois) : ils s’identifient aux personnages, retrouvent des émotions vécues, apprécient les images simples et colorées et chantonnent en se balançant au rythme des chansons.
A noter toutefois que ce titre se démarque des précédents albums-CD de la collection Polichinelle : le lien avec le monde du spectacle ne se fait pas du tout sentir.

coup de coeurNoël d’étoiles et de musique / Y. Prual, F. Barré ; E. Battut. - Didier . - (Un livre un CD)

25 chansons plus ou moins connues autour de Noël. L’interprétation est pour la plupart faite par des enfants et quelquefois c’est un peu criard pour nos vieilles oreilles mais la qualité de ce coffret réside ailleurs. Liste des titres en début d’ouvrage, une partition pour chaque chanson, quelques titres en play-back, nous avons ici une sorte d’anthologie très utile pour les écoles maternelles, public de choix pour ce thème.

coup de coeurLes amoureux du p’tit moulin / A. de la Salle, M. Piffaretti ; S. Fisseau. - Didier. - (Polichinelle)

Il y a beaucoup de fraîcheur dans cet album destiné aux tout petits qui raconte l’histoire d’amour toute simple et la vie tranquille de petit Vieux et petite Vieille. Tout est petit dans leur univers, maison, jardin, chaise…sauf leur cœur.
Ces petits vieux heureux et rassurants font le lien entre les titres. Onze chansons traditionnelles du répertoire français sont interprétées, l’histoire est racontée. Chaque double page avec ses larges images colorées illustre une chanson : le jardin où l’on descend, le gros chou que l’on plante, la claire fontaine ou l’on se baigne, le crapaud familier qui saute, le pont d’Avignon où l’on danse, la forêt lointaine où l’on entend le hibou, le clair de lune pour écrire un mot, le bon tabac que l’on ne donne pas … Très peu de musique, seulement quelques bruitages discrets - chants d’oiseaux, xylophone…- pour accompagner les voix très pures de Aimée de la Salle et Serena Fisseau. A l’origine de cet album, il y avait un spectacle. Le rythme est enlevé, enjoué. A la fin du livre, on trouve les partitions et les gestuelles de 6 des chansons.
Un vrai petit bonheur !

coup de coeurLes plus belles chansons anglaises et américaines / S. Ribeyron, C. Labaronne, C. Hudrisier, J. Loric, J.- F. Leroux. - Didier. - (Les Petits cousins)

Cet album CD, chanté par des enfants bilingues, permet de mettre en relation 17 chansons anglaises ou américaines, des Nursery Rhymes aux folk songs, et 14 chansons françaises, et ainsi de sensibiliser ou initier les jeunes enfants à l’anglais de manière ludique.
L’album est très complet : paroles, traductions, la plupart des partitions, gestuelles et jeux, explications historiques, conseils pédagogiques. L’alternance des illustrateurs aux techniques variées se marie bien avec le jeu des chansons françaises et anglo-saxonnes.
Les titres : Do you ears hang low ; La bête malibête ; The bear went over the mountain ; Skip to my Lou ; Nous n’irons plus au bois ; Bingo ; Mon marronnier ; John Brown’s baby ; Gobida gobidu ; Yankee Doodle ; The riddle son ; Qui peut faire de la voile sans vent ; Rig-a-jig-jig ; La fille du coupeur de paille ; Someone’s in the kitchen with Dinah ; C’est Gugusse avec son violon ; Jimmy crack corn ; A droite, à gauche ; Apples and bananas ; Tous les légumes ; Hush, little baby ; Oh where has my lilttle dog gone ? ; Mon petit lapin ; Short’nin’bread ; Go tell Aunt Rhody ; Le coq est mort ; Five little chickadees ; Cinq mésanges vertes ; Polly-wolly-doodle ; Bonsoir, madame la Lune ; Mister Sun.
Les chansons sont d’abord interprétées par des solistes puis reprises en chœur, voix adultes ou enfantines mêlées ou alternées. L’ensemble est assez entraînant, fait entendre différents accents, dont l’accent américain dans les airs de country.
Cet album CD peut être écouté dès le plus jeune âge, dès 3-4 ans, si les enfants sont accompagnés par un adulte.

coup de coeurMoitié de coq / P. Delye ; Les Biskotos ; G. Allaert ; R. Badel. -Didier

Dynamisme, rythme, bonne humeur, caractérisent cette réussite. Il s’agit à l’origine d’un très vieux conte qui s’adressait à tous. Pour les petits, c’était une histoire de poulet qui partait chez le roi récupérer les sous qu’il lui avait prêtés, accompagné de toute une ribambelle d’animaux, pour les grands, c’était la revanche du faible contre le puissant. Tous les publics pouvaient enfin se libérer de leurs soucis dans le ton truculent et légèrement grossier. Eh oui, on ose ici parler de « trou du cul », mais ce n’est pas une nouveauté (dans une des versions anciennes, on trouve « sors de mon trou du cul ou je suis un poulet foutu »…). L’expression ne choquera que ceux qui ne veulent pas reconnaître l’étendue du vocabulaire anatomique de leurs bambins. Cet album est d’une santé magnifique sur tous les plans : musique, graphisme, voix et il faut le recommander largement !
N.B : Moitié-de-poulet, ou Moitié-de-coq (conte-type 715) : plus de 80 versions de ce conte de tradition orale ont été recensées en France (cf. Le conte populaire français, DELARUE & TENEZE, Paris : Maisonneuve et Larose, 1977).

Affichage de 10 sur 16, voir les autres pages : 0 | 10

Haut de la page

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse