couv

(Ne prend pas en compte les mots de moins de quatre lettres)

Croqu’livre

L’Association
> Le CRRLJ
Nouveautés
Sélections annuelles
Sélections thématiques
Formations
Groupes lecture
Temps forts
Contact
Quoi de neuf

Le livre jeunesse en Franche-Comté

Auteurs-illustrateurs
Conteurs
Associations
Editeurs
Salons et évènements
Prix et concours
Spectacles

...et au-delà

Actualités
Spectacles
Expositions
Liens

Dernière mise à jour :
dimanche 25 septembre 2016

Livres CD

Comptines et berceuses
Textes lus
Chansons
Livres documentaires
Musiques
Chansons

coup de coeurNos titres préférés
Actes sud / Didier / Enfance et musique / Gallimard / Lirabelle / Milan / Autres éditeurs /


coup de coeurAu bain mon lapin ! / M. Moreau ; M. Fitzgerald Michel ; M. Bourre. – Didier. – (Mes histoires à écouter)

C’est l’heure pour Léa de prendre son bain. Mais sa maman doit d’abord trouver la bonne température de l’eau, chercher Léa qui se cache, l’emmener en voyage jusqu’à la salle de bain… Tout cela en chansons : « Bateau sur l’eau », « Un petit canard au bord de l’eau », « C’est la baleine qui tourne, qui vire… », « Tout au fond de la mer, il y a ses poissons… », « Dans les bras de maman ». Michèle Moreau dit et chante le texte avec une voix douce et gaie, accompagnée de très légers bruitages et d’une musique originale de Misja Fitzgerald Michel à la guitare acoustique. On entent également les jeux d’eau et des rires d’enfants. Le livre est cartonné, les illustrations faites de collages papiers et tissus se détachent d’un fond vert et retranscrivent à merveille le plaisir du bain, l’eau qui emporte et berce.
Une histoire qui fait durer le court moment du bain et cela nous va bien....

coup de coeurNina à la crèche ! / M. Eliat ; N. Tual ; M. Billet ; Y. Prual , les Matous et des enfants. - Didier. - (Mes histoires à écouter)

Le petit suivra, dans ce livre carré cartonné joliment illustré avec des formes modernes et colorées, l’histoire de Nina depuis son réveil à la crèche jusqu’au moment du coucher. Tout au long du récit, Nina scande doucement « Je veux ma maman », jusqu’à ce que celle-ci arrive. Chaque épisode de la journée est ponctué d’une chanson, interprétée par des voix d’adultes ou d’enfants : Jamais monotone, la pluie qui chantonne… ; L’escargot nous fait la tête, ce matin, il est grognon… ; La dodue limace orange avance très lentement… ; Un p’tit goûter pour la récré que maman m’a donné ; Coccinelle sur mon menton rouge, rouge, rouge, rouge ; Les petits chats sont nés, les petits chats tigrés ; Câlin câlinette ma mie ma minette. Sur le livre, le début de chaque comptine est rédigé, l’écoute du CD permettra d’écouter les chansons imbriquées dans l’histoire. Bon moment de plaisir.

coup de coeurChante avec Nomi-Nomi / N. Brosset ; A. Giraud ; V. Graire. - Nathan

Album grand format, mise en page claire, aérée, colorée. Graphies et motifs variés, mélange de photos et dessins qui se répondent de façon dynamique. Des bulles indiquent quelques conseils de gestuelles, de chants. Tout ceci est de bonne augure... Si ce n’est la pochette CD qui laisse des traces de colle sur le CD lorsqu’on le tire.
A l’écoute, on découvrira 20 titres (sommaire en 4eme de couverture mais qui ne renvoie pas au n° de plage CD), à la fois chansons traditionnelles et créations de Noémie Brosset : Mon nom c’est Nomi-Nomi ; Promenons-nous dans les bois ; Danse avec moi ; Meunier, tu dors ; Une petite mélodie ; Un pou, une puce ; Les trois amis ; Il était un petit navire ; A la volette ; Black Cat ; Mon doudou ; Tape dans tes mains ; Oléo banjo ; Gratte-moi la puce ; Emilie rock ; La sorcière aux vers de terre ; Une souris verte ; Pirouette cacahouète ; Je fais des mi ; Le pays des rêves. Les rythmes et les instruments sont variés, la voix agréable, les créations sont plus réussies que les reprises. On termine sur une berceuse...
Ouvrage sympathique à destiner aux petits dès 3-4 ans.

coup de coeurFlagada / H. Dès ; Izou. – Ed. des Braques

Un bel album, couleurs dominantes turquoise et rose Framboise, aux dessins gais, expressifs et tendres, faits de collages de différentes matières. Chaque double page illustre une des 13 chansons d’Henry Dès, parus en 1980 : (Quand j’entends la pluie ; Flagada ; Petit Jeannoton ; Lisette ; Papier ribouldingue et punaises ; Une marguerite (canon) ; On ne verra jamais ; Chanson pour mon chien ; Des sous, des sous ; Mon hippopotame ; La marche des chapeaux ; Mon ami le poisson). On pourra également suivre le texte de chaque chanson.
Les airs sont le plus souvent entrainants. Henri Dès est alors accompagné d’enfants lors des refrains ; il chante seul les chansons plus douces. On trouvera également les versions instrumentales à la suite des chansons. Et, en lien, une page en fin de livre pour présenter les instruments peu connus : guimbarde, hélicon, scie musicale, kazoo, contrebassine. Puis, un atelier pour fabriquer des maracas/marakourtes !
Gai et tonique, un album à conseiller dès 4-5 ans.

coup de coeurNouvelles de Mars / Adaëlle et Robinson ; F. Carabelli. - Ed. des Braques

Le narrateur est un petit Martien curieux, celui-ci ne parle pas de Mars mais de son voyage sur tous les continents de la terre. Il rencontre successivement au Pakistan un petit âne ; dans la forêt amazonienne des petits singes puis des bûcherons ; en Afrique un crocodile végétarien amateur de fêtes et de danses ; à Paris un SDF qui devient son guide, une petite fille qui vient de perdre une dent et devient l’amie du SDF, des souris ; et dans les Alpes un loup italien. Pressé de rentrer chez lui, il atterrit par erreur de pilotage à Mars, une petite commune de l’Ardèche où vivent Adaëlle et Robinson, « martiens de la terre », qui, après avoir écouté le récit de ses rencontres, prennent leur guitare pour les mettre en musique et lui en faire don. Lorsqu’il les quitte, ils lui demandent de leur envoyer des « nouvelles de Mars ».
L’histoire, sympathique, bien écrite, jouant à l’occasion sur les mots, peut plaire à des enfants dès 4 ans. Elle est pleine (trop pleine ?) de bons sentiments : tous les êtres rencontrés, même les animaux réputés dangereux, sont amicaux et offrent un présent ; les rencontres parisiennes donnent une leçon de solidarité, la découverte des bûcherons d’Amazonie une leçon écologique. Les illustrations – « acrylique et petits coups de crayon à papier "martien" » sont soignées mais un peu ternes ; la calligraphie est assez dynamique. Les lignes dansent dans la page, différentes couleurs et polices sont utilisées, mettant en valeur le vocabulaire du voyage, des mots clés, le dialogue. Cela ne facilite pas forcément la lecture des lecteurs débutants. Les personnages, tous souriants, sont campés de manière stylisée ; les grands bras du jeune Martien s’ouvrent vers tous ses nouveaux amis, en accord avec la leçon du conte.
Le CD comprend deux grandes parties : l’interprétation du conte, que l’enfant peut suivre sur l’album et les chansons qu’Adaëlle et Robinson offrent au Martien, mais qui sont absentes de l’album, ce qui est fort regrettable car elles donnent la parole aux différents personnages et à d’autres, évoquent plus longuement les conditions de vie. Le récit d’Adaëlle, agrémenté en arrière plan de bruitages et musiques illustratives, est assez plat, trop peu joué (Robinson joue quant à lui son rôle). En revanche les 11 chansons, qui développent les airs précédents et vont même bien au-delà, sont vivantes, très variées. Elles traduisent mieux le voyage de continent en continent que le récit et les illustrations assez uniformes : choix des instruments (guitare, clavier, percussions, accordéon, violon, contrebasse, violon, flûte traversière, oud…), des styles. Une mention particulière pour Le petit âne du Pakistan, Bryan l’Irlandais (bûcheron en Amazonie), Ma dent (jeu vocal),
Les chansons : Le petit âne du Pakistan, Bryan l’Irlandais, Pour aller au marché (chanson du piroguier), Jojo, Ma dent, Les anges sur Terre, Dans mon grenier, Niel (le premier homme sur la lune), Le loup d’Italie, Le renard, Nouvelles de Mars.
Cet album CD vaut surtout par sa dimension musicale, la plus originale.

coup de coeurMon ABCD des chansons / F. Tenier ; C. Fonfrède et D. Becker ; M. Kerba. – Gründ. - (Mon ABCD)

L’album comprend 60 chansons traditionnelles plus ou moins connues de France et d’Outre-Mer, sélectionnées par Françoise Tenier, spécialiste de la chanson enfantine, l’une des créatrices de « La commission d’écoute de phonogrammes pour enfants » à la bibliothèque de l’Heure Joyeuse. Le CD en comprend 26 chansons, une pour chaque lettre de l’alphabet. Titres du CD : Alphabet de Mozart ; La boulangère ; Le Coq est mort ; Un dindon se dandinait ; Mettez la chaloupe à l’eau ; Fanfan la tulipe ; Giroflé, girofla ; Hans du Schnokele ; Il a tout dit ; La jardinière du roi ; Kumbaya ; Au clair de la lune ; Aux marches du palais ; Il était un petit navire ; Où t’en vas-tu donc si vite ; Ah ! pourquoi Pépita ? ; Quand trois poules vont aux champs ; Je sais aux bords du Rhin ; La serpette ; Dame tartine ; Un canard ; V’là le bon vent ; Widele widele ; Chanson du X ; Y’a une pie ; Pauv’pitite mam’zelle Zizi.
Autres chansons : Alouette ; Arlequin marie sa fille ; Ah ! Tu sortiras, biquette ; Nous n’irons plus au Bois ; Le chevalier du guet ; Cadet Rousselle ; Do do l’enfant do ; Do, ré, mi ; Le bon roi Dagobert ; Chère Elise ; L’Empereur, sa femme et le petit Prince ; Il court, le furet ; Frère Jacques ; Gentil coquelicot ; Compère Guilleri ; Gugusse ; Il était un petit Homme ; Ne pleure pas Jeannette ; Le bal de Jugon ; Kalinka ; La laine des moutons ; Mardi gras ; La légende de Saint Nicolas ; Orléans, Beaugency ; Un pou et une puce ; La perdriole ; Vive la rose et le lilas ; Roulez, roulez, chemin de fer, roulez ! ; Scions du bois ; Trois jeunes tambours ; J’ai du bon tabac ; A la volette ; Y’a du roulis.
Le choix est judicieux et il est particulièrement intéressant de trouver le texte intégral de chansons dont on ne connaît souvent qu’un ou deux couplets (Au clair de la lune par exemple). On peut cependant regretter l’absence des partitions. Les dernières pages présentent quelques renseignements sur l’origine des chansons et une table des matières détaillée permettant de retrouver les chansons du CD.
Les illustrations au trait, colorées et humoristiques, ont une fraîcheur agréable, adaptée à de très jeunes enfants.
L’interprétation de Fonfrède et Becker est réussie : une voix féminine et une voix masculine chaleureuse chantent en solo, en duo ou en canon. On peut mentionner en particulier les canons qui renouvellent les classiques (Le Coq est mort) ainsi que les chansons les plus intimistes, accompagnées à la guitare ou au clavier (Aux marches du palais). Les accompagnements, très rythmés, sont plus répétitifs, moins nuancés malgré quelques effets d’amplification qu’autorise la longueur de certaines chansons.
Ce recueil constitue une ressource appréciable pour chanter, en famille ou dans les structures collectives, des chansons au rythme renouvelé.

coup de coeurLes objets de la maison ont la parole ! / L. Guyader, L. Pradeau ; G. Orsat, I. Hue, A. Schneider, A. Jackowski. - Belin

Le projet et sa mise en œuvre sont intéressants. Poèmes, comptines et chansons donnent la parole à l’escalier, au grille-pain, à la pendule, au robinet ou à la cuisinière qui sortent de leur silence quand la maison s’endort. L’enfant est invité à redécouvrir les objets familiers qui décrivent et commentent avec humour et tendresse l’usage que l’on fait d’elles. Le paillasson et la clé sont fiers d’accueillir et de protéger la maison, l’escalier parcouru sans pitié pour son dos peut s’étirer et faire craquer son squelette, la valise est impatiente de partir pour une nouvelle destination… Quant à la cuisinière et au frigo, aux fonctions pourtant antagonistes, ils se lancent dans un tango amoureux. Au fil des textes, l’enfant parcourt la maison : rez-de-chaussée, étage, grenier et enfin sous-sol. Il est pris à partie, participe.
Les auteurs jouent sur les rimes, les onomatopées, les énumérations (qui ne sont pas sans rappeler Boris Vian), les métaphores, créant une poésie très accessible et discrètement instructive (leçon de tri sélectif, de propreté, d’entretien des objets, prise de conscience du temps qui passe, des saisons).
Les illustrations sont en harmonie avec les textes. Les couleurs non saturées reflètent l’intimité des objets avec les habitants de la maison. La mise en page est variée et les illustrations sont à la fois géométriques et en mouvement, avec un travail sur les ombres. Les objets ont un visage très stylisé. Comparaisons et métaphores prennent corps, aidant les plus petits à comprendre chaque poème. La dernière page représente toute la maison en coupe et invite l’enfant à retrouver chaque objet du livre. L’ouvrage est soigné : couverture moelleuse, pochette en carton épais pour le CD, papier mat.
Les musiques sont entraînantes, bien rythmées et faciles à retenir puis à répéter. La variété naît de l’alternance entre poèmes et chansons, entre voix féminines et masculines, en solo, en duo ou à l’unisson (choix en harmonie avec le texte), entre différents styles musicaux et instruments. Particulièrement réussis : La cuisinière et le frigo, Le blues du robinet.
Un album accessible dès 2-3 ans, qui invite à observer la maison, à chanter et à danser. Une très belle surprise !

coup de coeurLa petite Charlotte / H. Dès ; S. Duchesne. - Les Editions des Braques

Un classique de la chanson enfantine paru en 1979, la petite Charlotte d’Henri Dès comprend quatorze chansons très connues (dans l’enregistrement de l’époque) et, nouveauté, une recette de tarte poires-chocolat reprise au début du cd. Henri Dès, auteur, compositeur et interprète nous fait savourer des textes tendres et pleins d’espièglerie. Sa voix chaude et ensoleillée sur une musique enjouée induit une joie de vivre communicative. Jeux de mots et de sonorités se succèdent en cascade et la répétition des refrains permet de les retenir facilement. Malgré leur ancienneté, les chansons restent toujours d’actualité et très vivantes. Les thèmes abordés sont variés. Des versions instrumentales permettent de reprendre tout ce répertoire apprécié des petits. L’illustration de Séverine Duchesne - qui remplace Etienne Delessert- est bien en adéquation avec l’humour des textes.
Au final, ce livre cd intemporel est un vrai régal à déguster à partir de trois ans.

coup de coeurSuper sauvage : Histoire d’un bichon libre / D. de Monfreid ; T. Truant. - Gallimard

Histoire d’un bichon blanc terriblement blasé par la vie de "gentil toutou" et tourmenté par des envies d’évasion ("j’ai presque la rage" déclare t-il dès les premières pages), qui décide de quitter sa maîtresse. Fuir la ville et refaire sa vie, une nouvelle vie pour (re)devenir sauvage !!
Voici une bande dessinée moderne et cocasse sous forme d’album pour petits à partir de 5 ans, (et plus grands aussi) accompagné d’un CD audio qui déménage. Un rock quasi minimal, accompagné d’instruments très rythmiques (guimbarde, ukulélés, banjos,...) utilisés plutôt dans les musiques dites traditionnelles, donne à l’ensemble, mise en texte et musique, un côté ritournelle très "Punk" qui colle parfaitement avec l’histoire, la fuite, les ennuis, les mauvaises rencontres, la police, les pleurs et enfin les retrouvailles ! Un document musical où la fantaisie nous emporte, nous partons avec le héros Pipo.
L’album privilégie le texte chanté (grandes bulles du texte) avec de courts intermèdes parlés entre chacun des morceaux illustrant ce "road-music" ! A ne pas manquer.
Autre lecture
Histoire écrite en bande dessinée par une illustratrice reconnue dans la littérature jeunesse, Super sauvage est aussi un album en 13 chansons et quelques dialogues mis en musique comme un petit opéra. Le héros nommé Pipo est un petit chien bichon en révolte contre sa situation de chien de ville qui décide de partir à la campagne. L’histoire raconte ses rencontres avec un univers qu’il ne connait pas, ses pérégrinations dans le monde des loubards, dont la rencontre d’un fameux chat « Attila ». La fin n’est même pas triste… Eh oui, le ton dominant dans cet album CD est le mode de l’humour, perceptible dans l’image et dans la mise en musique. Les instruments sont légers, ukulélé, guimbarde, glockenspiel …Le dessin est simple et vivant.
L’ouvrage est sympathique et accessible dès 5 ans.

coup de coeurJe ne serai jamais poête / P. Chêne ; Pef. - Les Editions des Braques

Les textes 14 poèmes inédits entourent 8 chansons de Pierre Chêne. Les poèmes sont courts, rythmés, font sonner les mots et ouvrent sur l’imaginaire. Ils font penser à Saint-Exupéry (« Dessine-moi un mouton »), à Prévert (Pour faire le portrait d’un oiseau), et aussi à Desnos ou Charles Cros. Pleins d’humour mais aussi de tendresse, ils apprennent à l’enfant à découvrir le pouvoir des mots, avant même qu’il sache lire. L’interprétation de l’auteur donne tout leur poids aux mots qui ainsi séduisent même les plus petits. Les chansons sont plus longues, plus complexes dans les paroles, et donc moins accessibles aux plus jeunes qui s’en détournent plus rapidement. Elles célèbrent le respect de la nature, la lutte contre la guerre (Mains sur le cœur). Elles swinguent à la manière de Trenet ou évoquent les premières chansons d’Yves Duteil (L’arbre).
Les illustrations de Pef, colorées, aux contours nets qui se détachent sur la page blanche, soulignent, de manière très accessible, la poésie et l’humour des textes. La mise en page est particulièrement soignée.
Cet ouvrage « classique », de qualité, peut plaire dès 3-4 ans, notamment les poèmes. A partager en famille, à chanter, à dire...

Affichage de 10 sur 138, voir les autres pages : ... | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 |...

Haut de la page

© Association Croqu'Livre - Centre régional de ressources en littérature jeunesse